Publicité

Activité Physique Adaptée et Surdité

Visitez le site de Dynacare

Cet article vous est proposé en partenariat avec Dynacare

APA-surdite

La surdité n'est pas une contre-indication à la pratique de toutes les activités physiques et/ou sportives

Perdre l’ouïe place la personne en situation dite de handicap : handicap sensoriel, handicap de communication, handicap social.

L’atteinte de la surdité peut se limiter à une seule oreille (surdité unilatérale) mais les deux oreilles peuvent être touchées (surdité bilatérale)

… et des conséquences plus ou moins grave

  •  Sur le plan fonctionnel, la perte d’audition concerne la faculté de communiquer avec les autres. Cette perte d’audition peut également avoir des effets très préjudiciables sur les résultats scolaires des enfants.
  •  Sur le plan psychologique : problèmes de concentration, dépression, faible estime de soi.
  • Sur le plan social, un malentendant connaît un accès limité aux services et des problèmes de communication pouvant avoir des répercussions non négligeables sur la vie quotidienne, et entraîner des sentiments de solitude, d’isolement et de frustration, surtout chez la personne âgée malentendante.

Des niveaux multiples

La surdité est classée selon le type de structure atteinte :

  • Surdité de transmission : défaut dans la partie de l’oreille qui transmet le son externe (tympan, conduit auditif externe) ou moyenne (osselets)
  • Surdité de réception : défaut dans la partie de l’oreille qui réceptionne le son et l’envoie au cerveau (oreille interne ou nerf auditif)
  • La surdité mixte : combinaison de la surdité de transmission et de réception

Qu’est-ce que la surdité ?

La surdité est un déficit sensoriel de communication et d’acceptation sociale, qui est associée de manière plus rapprochée à la diminution de la parole et aux champs auditifs en quantité (intensité) et en qualité (fréquence). Le message sonore est perçu faiblement, déformé et donc peu reconnaissable. La perte de l’audition peut être définit selon la classification des degrés de sévérité du Bureau International d’Audiophonologie allant d’une perte légère (21 à 40 décibels) à profonde (au-delà de 90 décibels).

Actuellement, dans le monde nous comptons environs 360 millions de personnes qui souffrent de déficience auditive soit 328 millions d’adultes et 32 millions d’enfants.

De plus, la déficience auditive peut être génétique, être due à des complications à la naissance, …

Face à cette déficience, il existe pour cette population des dispositifs tels que les appareils auditifs, d’aide à l’audition comme le sous-titrage, la formation à la langue des signes, un soutien éducatif et social.

Les niveaux de surdités (source : forum audition)

Niveaux de surdité (Forum Audition)

Quelle prise en charge ?

La prise en charge des personnes sourdes passe tout d’abord par une prévention dite primaire :

  • vacciner les enfants contre les maladies de l’enfance (la rougeole, la méningite, la rubéole et les oreillons) ;
  • adopter de bonnes pratiques de soins de l’oreille;
  • réduire l’exposition (professionnelle et récréative) au bruit excessif.

La surdité suppose, ensuite, une prise en charge par les établissements de santé. Certaines régions de France, particulièrement l’ouest et le sud, présentent des unités d’accueils et de soins des patients sourds en langue des signes. Les objectifs principaux de ces unités sont : un accueil personnalisé en faveur des patients et une prise charge médicale adaptée à leurs situations. De même, au sein de plusieurs villes de France tel que Montpellier ou Toulouse etc… sont présents des Centres d’Education Spécialisée pour Déficients Auditifs (CESDA) encadrant des dispositifs d’accompagnement des jeunes déficients auditifs ou présentant des troubles spécifiques du langage.

L’activité physique adaptée, qu’est-ce que c’est ?

L’activité physique adaptée (APA) est définie comme un corps de connaissance pluridisciplinaire dirigé vers l’identification des différences individuelles en activité physique. C’est un service délivré par un professionnel qui a suivi un cursus universitaire sur les déficiences et différences individuelles, l’accès à un style de vie actif, l’innovation et la coopération dans des programmes ou institutions spécialisées.

L’APA inclut l’éducation physique, le sport, les loisirs, la danse, la nutrition, la médecine et la réhabilitation. (International Federation of  Adapted Physical Activity, 2004)

Quelles sont les pratiques sportives conseillées et celles à éviter ??

L’accès et la pratique du sport pour les déficients auditifs, que ce soit au sein d’une association sportive ou d’une section dédiée, est un enjeu important d’intégration.

L’histoire du mouvement sportif des sourds en France fut longue et très mouvementée, et c’est seulement au début du 20ème siècle que le premier Club sportif omnisport a vu le jour à Paris. Depuis 2008, les sportifs sourds sont intégrés à la Fédération Française Handisport.

Certaines disciplines sont représentées par un Directeur technique fédéral : athlétisme, arts martiaux, badminton, course d’orientation, bowling, équitation, cyclisme, judo, pétanque boules lyonnaises, rugby, tennis de table, tir sportif, volley…

Mais l’accès aux différents sports ne se limite pas à cette liste non exhaustive. Une personne sourde peut également pratiquer tout un panel d’activités comme la natation, le basket-ball, la danse, le yoga… à l’exception de la plongée et de l’haltérophilie.

Bénéfices des APA pour les personnes sourdes

La pratique d’une activité physique adaptée apporte de nombreux bénéfices à une personne sourde. Ils sont autant physiologiques, psychologiques, physiques que sociaux.

Les bienfaits physiques :

  • Amélioration de l’équilibre
  • Accroissement et maintien de l’autonomie
  • Développement des capacités physiques et musculaires
  • Amélioration de la condition physique et hygiène de vie
Les bienfaits psychologiques :
  • Favorisation du bien-être physique et mental
  • Favorisation de l’épanouissement et déplacement de soi
  • Dépassement de son handicap
  • Diminution du stress, de l’anxiété et de l’angoisse
  • Amélioration de l’estime de soi
Les bienfaits sociaux :
  • Reconstruction de son cercle social
  • Lutter contre l’isolement social
  • Meilleure insertion dans un groupe et dans la société
  • Développement d’une meilleure qualité de vie
  • Retrouver une vision capacitaire aux yeux de ses proches et de la société

L’importance du professionnel en APA

Le professionnel en activités physiques adaptées présente un rôle important dans la pratique car il intègre l’impact de la pratique physique dans une prise en charge de la personne dans son ensemble. De même, au niveau didactique et pédagogique, il conçoit des exercices progressifs, valorise les réussites et améliorations et il permet également à un individu de prendre en compte ses propres progrès.

L’Enseignant en Activités Physiques Adaptées, de par la mise en place d’un aménagement du milieu et du matériel (utilisation de supports visuels à la place de signaux sonores, représentation des critères de réussite à l’aide d’obstacles matériels ou temporel, mise en place d’un système de régulation en cas de non compréhension des personnes etc…), permettra d’aider les personnes sourdes à trouver des solutions d’adaptations faces aux différents problèmes présents lors des séances.

Quel professionnel choisir pour pratique une APA ?

Les activités physiques adaptées sont représentées par l’intervention professionnelle d’un enseignant relevant d’une formation universitaire en activité physique adapté (APA) de niveau bac +3, bac +5 ou bac + 8.

 Cette formation est présente au sein des UFR de Sport et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS).

Elle permet un apport en termes de connaissances scientifiques pluridisciplinaire qui permet la conception de projet en activités physiques adaptées et l’analyse des besoins spécifiques des personnes ciblés.

Concernant la compétence de mise en place de projet en APA, le professionnel devra être titulaire d’un Master APPS (activité physique pour la santé) afin de compléter les compétences acquises durant la licence APA (bac+ 3).

  • L’IRBMS met à disposition des étudiants les pages de son site en rubrique handicap et sport .  le contenu est de la responsabilité de ses auteurs .Si vous rencontrez un problème de compréhension ou de publication sur le fond ou la forme contact@medecinedusport.fr
  • Pour tout autres demandes Contact : cynthia.nadour@gmail.com.

Illustrations : Forum audition, Captain fitness

Sources

  • Académie de Nancy-Metz, GTP « EPS adaptée » (2009)
  • Canadien et Belge (1989).  9ème Symposium International de Berlin.  IFAPA (fédération internationale de l’activité physique adaptée)
  • Chavigney. E (2010). Définition, formation, législation et rôle du professionnel en activité physique adaptée.  Alvéole.
  • Commission Régionale Sport et Handicap Midi-Pyrénées (2010). Sport Activité Physique et Handicap. Préfet de la région Midi-Pyrénées.
  • Direction générale de l’offre de soins (2014). Qualité de la prise en charge des usagers dans les établissements de santé : prise en charge des patients sourds.
  • EPDSAE.Institut de Réhabilitation de la Parole et de l’Audition (Guide d’information pour les parents d’enfants déficients auditifs).
  • Eres (2007). Education physique et sportive et situation de handicap. Reliance, n°24
  • Intégration scolaire et sociale des enfants et adolescents sourds : actes du colloque international, Paris, 11-12 octobre 1983.
  • Lanier F. & al (2012). Voir demain. Revue n°448.
  • OFAS (Office fédéral des assurances sociales) . OMS.
  • OMS : surdité et déficience auditive.
  • PATOY L. (2014). Sport et surdité.
  • Revue EPS. La pratique sportive des sourds (1997). n°266. Editions EPS
  • Site Internet Handisport.org
  • SIte Internet du CESDA 34

 

Article rédigé par : MIOLLAN Jennifer, NADOUR Cynthia et TRAXER Emmanuelle
Université Montpellier*   

publicité

Fermer