Publicité

L’actualité dopage 2012 !

Le FORMOTEROL n’est plus sur la liste des interdits, mais ATTENTION à son usage !

Le Formotérol inhalé à dose thérapeutique n’est plus interdit. Cette dose quotidienne est considérée comme « thérapeutique » jusqu’à 36 microgrammes/jour. Au-delà de ce seuil, le traitement justifie la rédaction d’une AUT.

Le fait que le Formotérol soit retiré de la liste des produits interdits, n’autorise donc pas un usage abusif sans contrôle médical.

L’indication et la posologie doivent être respectées et adaptées, ce qui justifie un suivi médical.

Attention à la dose administrée !

La dose thérapeutique autorisée limitée à 36 microgrammes/jour, peut être atteinte dès 3 bouffées/jour selon la spécialité utilisée !

L’alcool

L’alcool reste interdit dans les sports d’aéro et moto nautisme, le sport automobile, le karaté, le tir à l’arc.

Les Béta bloquants

Les béta bloquants ne sont plus interdits en bobsleigh, skeleton, voile, curling, pentathlon moderne, motocyclisme, lutte.

Ils restent interdits dans les disciplines d’aéro et moto nautisme, le sport automobile, le ski, le billard, le tir et fléchettes, le tir à l’arc, le golf, le jeu de quilles (IX et X) et boules, le bridge.

La Nicotine bénéficie d’un programme de surveillance

La nicotine n’est pas considérée comme un produit dopant. La nicotine bénéficie d’une surveillance.

Ce dépistage n’a pas pour objectif de cibler les fumeurs parmi les sportifs. Il a pour but de surveiller les effets de la nicotine sur les performances, pour ses effets présumés stimulants, qui restent démontrer.

Cette substance n’est pas interdite, mais est sous surveillance par l’AMA.

Cette surveillance, sans sanction, n’autorise pas pour autant l’usage de la nicotine (tabac ou sous autre forme, poudre…), vu les effets secondaires potentiellement dangereux, en particulier cardiovasculaires.

Qu’est-ce que le Programme de surveillance 2012 ?

Il s’agit de substances ne figurant pas sur la liste des produits interdits, mais dont la présence chez les sportifs est soumise à une surveillance.

Leur détection n’entraîne pas de sanction. Leurs effets potentiels sur la santé justifient d’en surveiller l’usage.

Ce programme concerne en 2012 les produits suivants :

1/ Certains stimulants : Le bupropion, la caféine, la nicotine, la phényléphrine, le pipradol, phénylpropanolamine, la pseudoéphédrine, la synéphrine

2/ Certains narcotiques : L’hydrocodone, le Tramadole, le ration morphine/codéine

3/ L’usage des glucocorticoïdes hors compétition.

Docteur Frédéric Maton
AMPD de Lille
www.ledopage.fr

  • Prévention Dopage Lille/Wattignies

    Ampd
    L’Antenne Médicale de Prévention du Dopage est à l’écoute du public pour informer et conseiller (+ d'infos) :

    Téléphone : 03.20.62.08.17
    Courriel : sos@ledopage.fr
    Consultation : sur rendez-vous.
  • Tous concernés par le Dopage !

    > Brochure version papier : commander

    > Brochure version Pdf : télécharger

    La prévention du dopage

publicité

Fermer