Publicité

Amphétamines et Stimulants – Classe « S6 »

Amphétamines et Stimulants – Classe « S6 »

Attention, les amphétamines font partie de la classe des stimulants au même titre que la cocaïne.

Les amphétamines furent les produits dopants les plus utilisés par l’être humain pour retarder l’apparition de fatigue, et réaliser une performance hors norme.

Le Docteur Louis Delezenne, médecin de la Fédération Française de Football et médecin du Lille Olympique Sporting Club (LOSC), aborda pour la première fois le dopage par amphétamines chez les footballeurs lors du 1er Colloque Européen sur le Doping qui se déroula à Uriage en janvier 1963.

Il relate qu’à côté de la fameuse vitamine C ou du Guronsan, utilisé très largement chez les sportifs, certains footballeurs, quel que soit leur niveau de pratique, utilisaient les amphétamines pour se donner « un véritable coup de fouet ».

Le Docteur Delezenne fut un pionner de la médecine du sport qui a toujours combattu le dopage, en privilégiant un suivi médical adapté.

Définition

Les amphétamines sont des substances de synthèse agissant essentiellement pour stimuler le système nerveux central. Ils sont utilisés pour faciliter le travail physique et intellectuel, et retardent la sensation et les effets de la fatigue.

Ce sont le chimiste Georges Barger, et le médecin Henri Hallett Dale qui synthétisèrent pour la première fois une substance proche des amphétamines actuelles (1897).

Le Maxiton, nom commercial d’une dexamphétamine, a été certainement le produit le plus utilisé et le plus connu dans des milieux autres d’ailleurs que les milieux sportifs, en particulier chez les pilotes de chasse, chez les allemands, japonais et alliés, ce qui eut comme conséquence de « vulgariser » ce produit dans les universités américaines après la guerre.

 

Les dangers des amphétamines

Les conséquences sur l’organisme sont nombreuses :

  • Troubles psychiques : – perte de la mémoire, dépression nerveuse sévère, hallucinations, délires schizophréniques, agressivité incontrôlable, addiction, excitation, insomnies, tremblements, psychose et propos incohérents, etc.
  • Troubles physiques – tremblements des extrémités, dilatation des pupilles, insomnies, diminution de l’appétit, anorexie, suppression de la sensation de fatigue, tics, désorientation, actes de violence, etc.
  • Troubles cardio-vasculaires – troubles du rythme cardiaque, coma, hypertension artérielle, essoufflement, insuffisance cardio-respiratoire, et mort subite.
  • Répercussions générales sur l’organisme – fièvre médicamenteuse, bouche sèche, états nauséeux, extrémités froides et chair de poule, variation brutale du rythme cardiaque, déficit et troubles de la vision, etc.

En pratique sportive

… de nombreux produits furent utilisés avec, pour chaque sport, quelques favoris.

Les surnoms donnés sont :

  • Cap pour Captagon
  • Tintin pour Pervitin
  • Tonton pour Tonédron
  • Etc.

Attention, les amphétamines font partie de la classe des stimulants au même titre que la cocaïne.

Répercussions sur le geste sportif

Si les amphétamines sont utilisées pour améliorer le geste sportif, bien souvent malheureusement les inconvénients dépassent largement les avantages. Il s’agit de tremblements, céphalées, insomnies, vertiges, troubles digestifs, troubles articulaires et crampes, hypertension artérielle, palpitations…

L’ensemble de ces symptômes est incompatible avec la pratique d’une activité physique et sportive.

Malgré tous ces inconvénients, l’utilisation des amphétamines ou des mélanges à base d’amphétamines comme le « Pot Belge », a été largement utilisée dans de nombreux sports, en particulier dans le seul but d’accroître la confiance en soi, le retard de l’apparition de fatigue, et de permettre de réaliser des exploits quelquefois irréalisables avec un peu de lucidité.

C’est ainsi que nous retrouvons bien entendu l’usage des amphétamines dans toutes les armées du monde lors de conflits d’armées.

 

Les sports les plus concernés furent :

  • L’alpinisme : Il semble d’après le Docteur George Roggla que de nombreux alpinistes amateurs utilisent les amphétamines pour atteindre des sommets simplement pour le plaisir.
  • Le cyclisme : Fausto Coppi fut le grand champion que l’on connaît. Il a avoué avoir plusieurs fois utilisé les amphétamines pour battre le record de l’heure. Le mort le plus célèbre du cyclisme international fut sans contexte Tom Simpson qui, le 13 juillet 1967 sur l’escalade du Mont Ventoux, décéda, peut-être suite à une prise exagérée d’amphétamines.
  • L’athlétisme : De nombreux cas furent détectés chez les athlètes du monde entier, bien souvent contestés mais peut-être toujours présents.
  • Les autres sports : On pourrait citer pêle-mêle pour des raisons que l’on connaît les sports équestres, les sports mécaniques, et finalement l’ensemble de ceux qui ont voulu un jour ou l’autre retarder l’effet de la fatigue pour réaliser une grande performance.

> Attention à l’utilisation des amphétamines dans le seul but de retarder le sommeil lors des courses automobiles

Conclusion

Les amphétamines furent  les produits dopants les plus utilisés par l’être humain pour retarder l’apparition de fatigue, et réaliser une performance hors norme. Elles furent également à l’origine de la mise en place de produits dits masquants pour éviter de détecter leur prise lors d’un contrôle anti-dopage (modification du pH urinaire).

Les amphétamines et apparentés sont dangereuses pour la santé, et font partie de la classe « S6 » des stimulants, comprenant une longue liste dont l’Amphétamine, le Bromantan, la Cocaïne, l’Ephédrine, Modafinil, etc.

Ces substances sont toutes interdites en compétition.

 

Lire : Booster votre énergie et votre mémoire sans nuire à sa santé
Lire : Les Energy drinks ratent leurs exams !
  • Prévention Dopage Lille/Wattignies

    Ampd
    L’Antenne Médicale de Prévention du Dopage est à l’écoute du public pour informer et conseiller (+ d'infos) :

    Téléphone : 03.20.62.08.17
    Courriel : sos@ledopage.fr
    Consultation : sur rendez-vous.
  • Tous concernés par le Dopage !

    > Brochure version papier : commander

    > Brochure version Pdf : télécharger

    La prévention du dopage

publicité

Fermer