Publicité

Arthrose et Sports

Les articulations et l'arthrose

L’arthrose est une atteinte mécanique et dégénérative de l’appareil locomoteur et des articulations. La sédentarité est, en association avec le surpoids, l’une des causes principale de l’arthrose surtout des membres inférieurs.

D’autres causes sont associées comme le travail pénible et répétitif, les traumatismes et aussi la pratique sportive.

L’arthrose est génératrice de perte d’autonomie qui est actuellement améliorée grâce aux prothèses et aux traitements dont l’activité physique.
C’est une maladie largement diffusée dans la population entraînant 11 millions de consultations dont la plupart en cabinet de médecine générale.
Sa définition est basée sur des éléments cliniques et radiologiques.

Les Localisations de l’arthrose chez les anciens sportifs

    1. Le genou : La gonarthrose fémoro tibiale ou fémoro patellaire (football, ski, post ménisque, post entorse du LCA, hyperlaxité, valgus ou varus… ).
    2. La  hanche : La coxarthose (football, jogging, danse, tennis, judo, dysplasies… ).
    3. Le rachis : Arthrose diffuse cervicale, dorsale et lombaire ou arthrose élective (rugby, tennis, haltérophilie, tir à l’arc, sport de combat, spondylolyse… pratique intensive précoce, absence de gainage… ).
    4. Les autres localisations : Épaule, cheville,doigts, poignets par surmenage articulaire, technopathies sportives ou entorses anciennes…

Le Diagnostic

En lien avec la douleur  et le déficit fonctionnel.

  • Les éléments cliniques peuvent être une douleur quotidienne d’origine mécanique, diurne, disparaissant au repos le plus souvent.
  • Les éléments radiologiques sont des anomalies radiologiques de type ostéophytes, pincement de l’interligne articulaire, des condensations osseuses et des géodes.
  • Radiographie en priorité puis selon l’indication chirurgicale l’imagerie médicale adaptée (scanner, IRM, échographie, scintigraphie, etc…).

Prise en charge globale.

A consulter

Dossier de la HAS sur l’utilisation du paracétamol en première intention.

La prise en charge d’un patient atteint d’arthrose repose d’abord sur des mesures hygiénodiététiques, orthopédiques et de kinésithérapie. Lors des poussées douloureuses, le traitement comprend principalement des antalgiques. Explications du service évaluation des médicaments à la HAS*.

Quelles sont les caractéristiques de l’arthrose ? L’arthrose est caractérisée par une douleur articulaire. Cette douleur mécanique apparaît ou s’amplifie lorsque le patient utilise l’articulation atteinte. La douleur n’est pas continue. Elle est plus intense au réveil car les articulations mettent du temps avant de perdre leur raideur (dérouillage). Elle est plus forte après une période d’inactivité ou au contraire lorsque le malade se sert de ses articulations de façon intensive (lors de la montée ou descente d’escaliers, par exemple). La douleur évolue par poussées ou crises. Elle est soulagée par le repos. Lire la suite…

 

  • Orthèses plantaires.
  • Genouillères et autres orthèses.
  • Kiné et balnéothérapie.
  • Chirurgie conservatrice ou prothèses.
Et… L’Activité Physique

Marche rapide 30 minutes trois/cinq fois par semaine, natation et balnéo, vélo d’appartement et renforcement musculaire.

Pour :

  • Améliorer l’état fonctionnel.
  • Renforcer le soutien musculaire.
  • Lutter contre l’ankylose.
  • Entretenir la mobilité articulaire et l’équilibre.
  • Perdre du poids.

 

A lire également : Connaissez-vous tous les avantages de la pratique d’un sport ?

 

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer