Publicité

Boissons énergisantes et marketing

Que penser des allégations avancées par les fabricants de boissons énergisantes ?

« Toutes ces substances sont présentes naturellement dans notre organisme ou dans la nourriture que nous absorbons ».

Les substances contenues dans une canette de Red Bull sont bien présentes naturellement dans l’alimentation, mais sont à des taux très élevés dans les boissons énergisantes, allant jusqu’à 600 fois l’apport journalier conseillé, ce qui suscite des effets secondaires sur la santé.

« Red Bull est une boisson énergisante pour les périodes d’activités intense »

Les périodes d’activités intenses évoquées (prolongation d’un état de veille, activité cérébrale…) ne correspondent pas à un effort sportif.

« Les vitamines B contenues dans Red Bull Energy Drink jouent un rôle essentiel pour l’amélioration des performances intellectuelles et pour l’endurance physique »

Cette allégation reste à démontrer d’autant plus que les concentrations sont proches des limites de sécurité à ne pas dépasser chez l’homme.
Les vitamines sont des micronutriments qui agissent par définition en faible quantité, sans relation effet-dose. Les fortes doses retrouvées dans les boissons énergisantes n’apportent pas d’effets supérieurs aux doses habituelles. Bien au contraire, des apports excessifs en micronutriments peuvent nuire à l’assimilation d’autres oligoéléments, ou aux capacités d’épuration de l’organisme.

« Le seul coach qui tient dans votre sac de sport »

Les boissons énergisantes apportent une excitation, une agitation, qui n’est pas synonyme de bonnes performances.

« Le sport est un domaine de prédilection pour Red Bull… Red Bull est toujours de la partie comme fournisseur d’énergie »

Le marketing des boissons énergisantes ne devrait pas utiliser des connotations sportives, car leur consommation est une contre indication lors de la pratique sportive selon certains avis scientifiques. Le sport n’est nullement un domaine de prédilection ces boissons. Celles-ci ne sont pas non plus une source d’énergie adaptée à l’effort physique, en raison de leur forte concentration et de leur composition minérale inadaptée.

« Le coup de barre au bureau n’est plus une fatalité… Bien sûr, le Red Bull ne fera pas le boulot à votre place mais il peut vivifier votre corps et votre esprit et vous donner l’énergie nécessaire pour traverser la semaine à tire d’ailes. »

Les boissons énergisantes procurent une excitation sur le plan cérébral. Or, un état d’excitation cérébral excessif ne favorise pas la concentration, ni l’attention au travail, mais peut au contraire altérer le jugement, la clairvoyance, voire être source de confusion.
Quand à l’agitation sur le plan physique, elle n’a aucun intérêt dans le cadre d’un travail de bureau.
L’énergie sucrée des boissons énergisantes ne « rechargera pas les batteries » chez une personne fatiguée. Celle-ci aura plus besoin d’augmenter ses apports en minéraux, vitamines anti-oxydantes, que n’apportent pas ces boissons. Une réadaptation de l’équilibre alimentaire est nécessaire.

« Dark Dog : Boisson énergétique au goût acidulé et au packaging original, Dark Dog se distingue par sa teneur élevée en caféine et en guarana. »

Cette allégation prête à confusion. Dark Dog n’est pas une boisson énergétique, mais une boisson énergisante. On peut donc regretter que le site Internet de Dark Dog utilise une dénomination erronée qui trompe le lecteur.
D’autre part, la boisson Dark Dog présente l’originalité de contenir du Guarana, mais ne se distingue pas par sa teneur en caféine (32mg/100ml) par rapport aux autres boissons énergisantes.

« Dark Dog… plébiscitée par les sportifs, les artistes, les étudiants, les nightclubbers mais également par les professionnels qui voient dans cette boisson énergisante un allié de choix pour dépasser leurs limites et rester au top de leur forme tout au long de la journée… et jusqu’au bout de la nuit »

Ce n’est pas forcément lorsqu’on dépasse ses limites que l’on est « au top » ni que l’on atteint un état de bien-être. Car c’est justement dépasser ses limites qui entraîne une inadaptation du consommateur par rapport à son activité et par rapport à son environnement, ce qui le met dans une position de dangerosité.
Par ailleurs, aucune référence d’enquête n’apporte la preuve que cette boisson soit réellement « plébiscitée » par le public cité.

 

 

  • Flyer prévention :  Boissons Energisantes ou Energy Drinks
    Documents
    Flyer prévention : Boissons Energisantes ou Energy Drinks
    Auteur(s) : IRBMS / Version : 2013
    Pdf : 795.8 KB / 2472 Téléchargement(s)
    Licence :
    Quels risques ? - Energétiques ou énergisantes ? - Changez vos habitudes ?

publicité

Fermer