Publicité

Cerveau et activité physique, les bienfaits sur l’hippocampe

Oxygénation du cerveau

L’activité physique est bonne pour provoquer une meilleure oxygénation du cerveau.

L’activité de type endurance pour lutter contre le vieillissement cérébral est maintenant prouvé.

Le travail en aérobie à un effet sur le volume de l’hippocampe qui est l’organe du cerveau qui stocke la mémoire et les possibilités cognitives.

Normalement les effets de l’âge diminuent le volume de l’hippocampe et du nombre de cellules neuronales mais grâce à une activité physique en endurance vous allez restituer le nombre de cellules grâce à une stimulation des hormones de synthèse.

Marcher est donc bon pour votre cerveau et vous protégera contre le vieillissement cérébral et les troubles de la mémoire.

A lire : Le sport protégerait de la maladie d’Alzheimer

Stimuler la circulation

Toute activité physique ou sport qui sollicite les dépenses énergétiques au delà de 3 mets permet d’activer et d’augmenter le débit cardiaque et ainsi favoriser l’oxygénation du cerveau grâce à la stimulation de la circulation.

  • Le système circulatoire comprend l’ensemble de nos artères et de nos veines.
  • Les artères conduisent du sang oxygéné vers le muscle en partant du cœur gauche ;
  • Les veines ramènent du sang fortement chargé en CO2 vers le cœur droit pour être purifié au niveau des poumons.
  • Les échanges gazeux entre les muscles et les vaisseaux sanguins se feront au niveau des capillaires, qui inondent nos cellules musculaires.
  • L’oxygène transporté par les globules rouges et fixé sur l’hémoglobine quitte alors le sang pour être immédiatement remplacé par le gaz carbonique (ou dioxyde de carbone). Il sera alors transporté via le sang vers les poumons et le cœur pour être éliminé grâce à la respiration.
  • Le système d’échange gazeux (oxygène et gaz carbonique) entre le sang et les cellules musculaires se trouve facilité par l’augmentation du volume des muscles et du nombre de capillaires sanguins dans les muscles entraînés provoquant une augmentation de la production de chaleur et la vasodilatation locale.

L’activité physique est donc bonne pour provoquer une meilleure oxygénation des tissus, des muscles et du cerveau.

A lire : Les Avantages du sport.

Un essai clinique de référence

Une étude publiée récemment par une équipe américaine vient de montrer que l’exercice physique permet d’augmenter la taille de l’hippocampe, même quand il a déjà été diminué par l’âge. Pour ce faire, les chercheurs ont divisé un groupe de personnes âgées en deux. La moitié a eu à faire 40 minutes de marche sur une piste, trois fois par semaine; l’autre moitié s’est contentée d’exercices de stretching.

Résultat au bout d’un an : les personnes qui ont fait de la marche ont vu le volume de leur hippocampe augmenter de 2% environ. Les autres ont vu ce volume diminuer, mais la diminution était moins marquée chez les personnes qui étaient plus actives et plus en forme avant le début de l’expérience.

Texte intégral de l’étude : http://www.pnas.org/content/108/7/3017.abstract

 

 

publicité

Fermer