Publicité

Les Diurétiques – Classes « S5  » – « P3 »


Les diurétiques sont utilisés en médecine pour leurs vertus de lutte contre l’œdème et l’élimination de l’eau. Ils sont connus depuis fort longtemps ; l’un des produits les plus connus est le Lasilix ou Furosémide, mis sur le marché en 1965.

En revanche, on peut retrouver également des diurétiques d’origine naturelle à base de plantes ou de sels minéraux.

Indications médicales des diurétiques

Les effets thérapeutiques recherchés correspondent à des vertus anti-oedémateuses

et sont donc utilisés pour:

– oedèmes rhéno-hépatiques
– insuffisance cardiaque
– hypertension artérielle
– œdème aigu du poumon
– mal aigu des montagnes
– etc.

L’utilisation des diurétiques n’est pas sans danger. Les effets secondaires sont nombreux.

On peut citer :

– fuite de potassium
– calculs urinaires
– accidents hypotensifs
– accidents cardiaques gravissimes
– collapsus et décès

Utilisation des diurétiques en milieu sportif

Les diurétiques sont fréquemment utilisés sur prescription médicale stricte. Toutefois, dans le milieu sportif, ils sont malheureusement utilisés dans deux indications différentes :

afin d’obtenir une perte de poids rapide en compétition dans des sports à catégorie de poids et pouvoir soit maintenir sa catégorie de poids, soit combattre en catégorie inférieure. Ils sont utilisés en complément avec un régime strict hypocalorique et l’utilisation de sauna ou autre exercice de sudation qui ont comme conséquence de pouvoir perturber l’aptitude physique

utilisation pour échapper à un contrôle positif dans le cadre de l’utilisation de produits masquants.

En effet, les diurétiques peuvent agir de deux manières : – augmentation du volume urinaire afin de diminuer la concentration des produits interdits de telle manière que la détection par méthode analytique reste sujet à caution puisque passant au dessous des seuils – modification du pH de l’urine rendant les urines alcalines, provoquant ainsi une mise en évidence plus difficile des produits dopants

Quelques cas d’utilisation des diurétiques dans le monde sportif

Alpinisme : la question particulière de l’utilisation des diurétiques pour franchir une altitude supérieure à 3.000 mètres pose deux interrogations : – le diurétique devient-il protection contre le mal des montagnes (forte nausée, violente céphalée, œdème cérébral) ou cette utilisation va-t-elle au contraire permettre au sportif d’effectuer une performance et, dans ce cas, on peut le rentrer dans le cadre d’un produit dopant La question, aussi intéressante soit-elle, n’a pas encore apporté toutes les réponses nécessaires dans la mesure où peu d’alpinistes sont contrôlés à la suite de leurs exploits et que d’autre part, ce médicament peut sauver une vie.

Sports à poids : que ce soit au judo, à la boxe, à la lutte, à l’haltérophilie, ou pour tout sport à compétition à « pesée » effectuée la veille ou le jour de la compétition, les diurétiques ont été largement utilisés, en particulier par de nombreux haltérophiles dans la fin des années 80.

PARTICULIARITE DES DIURETIQUES

Ceux-ci ne peuvent faire l’objet d’aucune justification d’utilisation à usage thérapeutique pour les sports suivants :

– aviron
– boxe
– AIBA
– culturisme, body-building, IPFPB
– force athlétique, power lifting IPF
– haltérophilie IWF
– judo IJF
– karaté WFK
– lutte FILA
– ski FSI (uniquement le saut à ski)
– taekwondo WTF
– wushu IWUF

Législation en cours

Les diurétiques appartiennent à la fois à la section des agents masquants « S5 » et des substances interdites dans certains sports « P3 ». Les diurétiques sont interdits dans tous les sports comme agents masquants, pendant et en dehors des compétitions.

Conclusion

Les diurétiques, en modifiant le pH urinaire, sont des produits utilisés depuis très longtemps comme produits masquants. Leur deuxième indication est plus spécifiquement utilisée dans le cadre des compétitions dites à catégorie de poids. L’usage des diurétiques doit rester sous contrôle strictement médical, en raison des nombreuses contre-indications et dangers spécifiques de leur utilisation sans contrôle.

  • Prévention Dopage Lille/Wattignies

    Ampd
    L’Antenne Médicale de Prévention du Dopage est à l’écoute du public pour informer et conseiller (+ d'infos) :

    Téléphone : 03.20.62.08.17
    Courriel : sos@ledopage.fr
    Consultation : sur rendez-vous.
  • Tous concernés par le Dopage !

    > Brochure version papier : commander

    > Brochure version Pdf : télécharger

    La prévention du dopage

publicité

Fermer