Publicité

Entraînement sur surface vibrante, type « Power Plate »

Les appareils à surface vibrante

Les appareils à surface vibrante

Très en vogue actuellement, les salles de fitness ou de musculation se sont récemment dotées de nouveaux appareils dont le principe repose sur les effets des vibrations.

L’entraînement relativement court, consiste à maintenir différentes postures sur une plate-forme vibrante. Ces séances auraient soit disant des propriétés orientées vers l’amélioration de la silhouette, l’amaigrissement, et l’amélioration des performances motrices.

Ces messages publicitaires séduisants ont permis de conquérir un large public, de la femme en quête de régulation pondérale qui veut s’affiner et retrouver sa silhouette de 20 ans, aux sportifs  qui y trouvent un nouveau type d’entraînement.

Le paradoxe !

Les sociétés qui commercialisent ces appareils évoquent des effets positifs des vibrations sur l’amélioration des performances et du « bien être », alors que depuis plusieurs années, tout est fait pour en limiter les effets délétères chez le sportif.

A commencer par l’amélioration de l’amorti des semelles des marathoniens ou des coureurs amateurs qui diminue la transmission des vibrations transmises par la foulée (prévention tendinite d’Achille et de l’aponévrosite plantaire en particulier).

Effets des vibrations sur la santé et l’acquisition des performances

  • Effets tendino-musculaires : les vibrations favorisent l’apparition des aponévrosites, tendinites, périostites, élongations voire déchirures musculaires.
  • Effets ostéo-articulaires : l’effet vibratoire stimule les ostéoclastes (destruction du cartilage) et accélère le renouvellement cartilagineux.
  • Effets vasculaires : altération de l’élasticité des parois des vaisseaux de la microcirculation, facilite l’apparition des varices. – Structures nerveuses : névralgies, apparition de névromes.

Des messages publicitaires convaincants mais erronés :

Les « messages publicitaires suivants» ont été recueillis. Certaines allégations insolites nous incitent à les commenter :

Une progression rapide !

« 1 minute de vibration représente 100 exercices d’abdominaux » « Le muscle va travailler à 100% de ses capacités grâce aux vibrations. Tous les muscles sont sollicités, aussi bien ceux à fibres lentes qu’à fibres rapides».

On voit mal comment les fibres de type II orientées vers le travail de la force et de la puissance +/- maximale, vont être efficacement stimulées, puisque l’effet des vibrations ne correspond pas à ces critères !

« Obtenir des résultats rapides, rien qu’en appuyant sur un bouton ».

Euréka… Comment être beau, fort et musclé sans rien faire !

Vibrez pour maigrir !

« Engendre une augmentation du métabolisme basal » « Effet vibratoire… Brûleur de graisses ». « Favorise une perte de cellulite »

Les contractions musculaires consécutives aux vibrations sont de très faibles amplitudes et intensités, ou n’apportent qu’un faible degré de contraction supplémentaire au maintien d’une posture. Aucune dépense énergétique au dépend des acides gras ne peut être attendue (lipolyse). D’autre part, l’oxydation des graisses à l’entraînement nécessite des efforts faibles à modérés mais de longue durée, ce qui n’est nullement le principe des séances sur plate-forme vibrante.

Circulation sanguine !

« Le muscle pompe le sang 30 à 50 fois par seconde ».

Nous n’avons retrouvé aucune étude attestant ces faits. Ces mesures de débit laissent perplexes, devant la difficulté de mettre au point un tel protocole de mesure expérimental. « L’élimination des déchets est ainsi favorisée ».

Quelques étirements traditionnels actifs et passifs apportent les mêmes bénéfices. Les plates-formes vibrantes n’ont rien inventé !

Coordination et force musculaire !

  • « Améliore la coordination musculaire par stimulation des récepteurs ».
  • « Amélioration de l’équilibre, et favorisant la performance motrice »
  • « Tous les muscles du corps sont développés, renforcés, tonifiés »

D’une part, il semblerait que la stimulation des récepteurs nerveux par les vibrations soit tellement importante, qu’elle engendre une saturation des messages nociceptifs, et perturbe le seuil de perception de la douleur, ce qui favorise la survenue de blessures.

D’autre part, d’autres méthodes moins traumatisantes et toutes aussi rapides sont efficaces pour améliorer l’équilibre et la coordination (travail sur ballon suisse, séance de PPG…). Le travail en chaîne musculaire permet également un travail harmonieux de l’ensemble du corps, avec l’avantage supplémentaire de respecter la spécificité du geste technique de la discipline pratiquée.

« Les vibrations libèrent les structures passives des articulations »

Il y a de quoi s’étonner de l’existence de « structures passives » dans une articulation en mouvement ( ?) !

« Réchauffe le muscle et stimule les hormones de croissance et les hormones du bien être »

Les étirements traditionnels actifs et passifs, et les postures de relaxation, apportent les mêmes bénéfices.

Quels effets réels ?

Peu d’études études fiables prouvent les effets bénéfiques annoncés sur les performances, ni d’ailleurs son innocuité sur la santé.

L’amélioration de la tonicité de la ceinture abdominale peut donner l’aspect d’avoir « perdu du poids », mais il ne s’agit pas d’une perte de masse grasse, mais d’une silhouette plus tonique.

La perte de poids peut toutefois s’observer, en rapport tout simplement à l’augmentation des dépenses dues à ces nouvelles séances d’activité physique, qui encouragent à augmenter les autres séances de pratique physique des autres disciplines pratiquées.

D’autre part, cette augmentation de l’activité sportive entraîne inconsciemment une meilleure adaptation nutritionnelle vers des habitudes plus saines, ce qui accentue les effets sur la perte de poids. Le résultat aurait été sans doute le même en ajoutant à son planning des séances de course à pied, vélo, roller… ou tout autre entraînement, le tout étant de « se bouger plus » !

Nos conseils !

Ce  type d’entraînement peut s’intégrer dans le cadre d’une diversification de la Préparation Physique Générale, mais doit rester occasionnel. L’entraînement sur surface vibrante n’est pas révolutionnaire ! L’engouement répond à un phénomène de mode actuellement très répandu. Mais n’en attendez pas des miracles !

Conclusion

Ces surfaces vibrantes doivent-elles remplacer la pratique d’une activité physique et sportive telle que le jogging, la natation, le vélo, la marche, le fitness, l’aquagym, le roller, la danse, le bowling et même le billard ? Non car les bienfaits de l’activité physique repose sur la mobilisation énergétique et nous pensons que celle-ci est faible et non significative lors d’un entraînement sur surface vibrante …

Sportez vous bien !

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.
Vous êtes médecin du sport, professionnel de la santé et vous souhaitez publier un article sur notre site : contactez-nous

Retrouvez les bienfaits des activités physiques, les bonnes pratiques pour votre santé, dans : « A vos marques, prêts, Bougez ! Et Sportifiez vous ! » des Dr Patrick Bacquaert et Frédéric MATON, Ed. Chiron

publicité

Fermer