Publicité

Examen podologique du cycliste

Cycliste-examen

L'examen podologique du cycliste a toute son importance

Indications de l’examen podologique du cycliste

Cet examen doit être réalisé :

  • En première intention lorsque le patient désire être sûr de ses réglages et avoir une démarche préventive
  • des blessures.
  • En seconde intention, lorsque l’on suspecte une technopathie (pathologie causée par le matériel), ou que le traitement à la marche n’est pas satisfaisant.

Pré requis pour la réalisation de cet examen spécifique

Pour pouvoir réaliser cet examen dans les conditions les plus proches du contexte réel d’entraînement ou
de course, il va de soi qu’il faut utiliser absolument le matériel personnel du cycliste, à savoir :

  • Chaussures et cales
  • Vélo
  • Équipements

Il peut être intéressant d’avoir une idée du poids du casque dans un contexte de cervicalgies par exemple…)

Cela suggère aussi que le praticien soit un minimum équipé à savoir :

  • Un Home traîner (un plus lorsqu’il est muni d’un boîtier digital de calcul des cycles de pédalage/Vitesse/etc…
  • Un appareil vidéo
  • Un PC avec logiciel de saisie et de visionnage ralenti et calcul des axes/angles/décalages (type V1 Home, Dartfish,…)
  • Un fil à plomb
  • Un jeu de clé BTR
  • Un niveau à bulles

Interrogatoire « sportif »

Il est indispensable de bien comprendre le niveau de pratique (Haut niveau, Niveau régional, occasionnelle….), la fréquence et la durée des entraînements, leur type (fractionné, endurance, sprint,…), le type de cyclisme (VTT, route, contre-la-montre, Triathlon, Cyclotourisme….) et donc le type de matériel.

Il faut évidemment connaître les autres sports pratiqués (cf triathlon, …) et savoir les « disculper ».

Examen clinique « classique »

Préalable indispensable évident, l’homme est d’abord un homme qui marche, travaille, etc…

Ce n’est pas le sujet de cet abstract.

Examen du matériel

Plusieurs facteurs peuvent prédisposer au déclenchement de technopathies :

  • Analyse du rapport taille cadre/taille du patient
  • Axe bec de selle/assise (niveau à bulle) ==> lombalgies, cervicalgies, douleurs du pli inguinal…
  • Axe bec de selle/cadre (fil à plomb) ==> Cruralgies, gonalgies…
  • Perpendiculaire entre axe guidon et axe cadre (cf joints du carrelage au sol) ==> Positionnement des cales des chaussures (Symétrie / Asymétrie G-D)
  • Rigidité du semelage et souplesse du chaussant
  • Pointure adaptée au patient

Examen clinique sur Home Traîner

Attention quelques-uns de ces critères varient en fonction des types de pratique, de cycles,…  (signalés par un *)

Analyses statiques :

  • (*) Projection de la pointe rotulienne sur l’articulation métatarso-phalangienne de l’Hallux (recul/avancée
  • de la selle), pédales à l‘horizontale (on regarde celle située en avant)
  • (*) Analyse de la fermeture de l’angle tronc/cuisse en flexion maximale
  • Analyse de l’extension de genou (il doit toujours rester une légère flexion même en extension maximale)

Analyses dynamiques :

  • Analyse du balancement des EIPS, des Sulcus sacrés, des parties molles en regard des Masses sacro lombaires ( doit être homogène D-G et autant ascendant que descendant)
  • Analyse du balancement des épaules (doit être homogène D-G)
  • Analyse des mouvements de la tête, des positions (« cou cassé »,…)
  • Visualisation du mouvement de face (axe des genoux, axe talo-crurale…)
  • Confrontation des données à l’examen classique et des symptômes

Essai de corrections 

Du geste : Cales millimétrées avec vidéo avant-après, kinésio-taping de correction articulaire, de stimulation musculaire…

Exemple : correction dans le cadre d’un syndrome de la bandelette ilio-tibiale.

  •  Avant correction (Débort externe genou G 172 DEG)
  • Après correction
  • Avec cales pronatrices (175 DEG)

Du matériel : Veiller au respect des axes, critiquer le matériel,…

Montrer la différence au patient par vidéo Essai en « nature »pour validation

Réalisation d’appareillage thermoformé sur mesure :
Il est à noter que la force développée pour la même vitesse et le même cycle de pédalage augmente de manière significative lors du positionnement de la sous-talienne en position neutre et ce, systématiquement….

Conclusion

Le Podologue du sport est donc un allié essentiel pour la prise en charge préventive et thérapeutique du cycliste. Attention également au syndrome du « Feu aux pieds« .

Examen podologique du cycliste
Diaporamas Podologie du Sport
Examen podologique du cycliste
Auteur(s) : Pierre-Franck VARVENNE / Version : 2009
Pdf : 1.4 MB / 784 Téléchargement(s)
Licence : © Reproduction interdite / A usage personnel uniquement

publicité

Fermer