Notre partenaire

Déshydratation et fatigue

Visitez le site de Dynacare

Cet article vous est proposé en partenariat avec Dynacare

Déshydratation

Une déshydratation mal gérée peut s’avérer dangereuse !

Le terme de déshydratation désigne les situations qui s’accompagnent d’un déficit corporel en eau. Il est consécutif à une insuffisance d’apport d’eau de boisson et/ou des pertes importantes.

L’eau est un besoin vital. L’adaptation à l’effort lors d’une pratique physique augmente les besoins en eau selon plusieurs mécanismes : le fonctionnement musculaire, représenté par la machinerie contractile et énergétique des fibres, nécessite un statut hydrique correct.

Toute déshydratation est source de fatigue et de blessure musculaire. La gestion des stocks d’énergie fait appel à l’eau pour stoker le glycogène, et renforcer les réserves utiles aux futures performances.

Ainsi l’eau participe à l’adaptation cardiovasculaire, en conditionnant le volume sanguin, la régulation de la pression artérielle, l’efficacité de la circulation sanguine. L’eau intervient pour réguler la température du corps.

Le conseil du pro

Mieux connaitre les eaux de boisson

La classification des eaux de boisson est simple. Les eaux minérales se distinguent des eaux de source par leur minéralisation supérieure. Certaines eaux minérales présentent une propriété particulière, en fonction de la nature des oligo-éléments qu’elles contiennent.


Tout effort physique entraîne une élévation de la température corporelle. La transpiration permet d’éliminer cette chaleur produite, sous couvert d’un apport hydrique correct. L’implication de l’eau dans la contraction musculaire et l’adaptation à l’effort est primordiale. On comprend donc aisément que tout déficit hydrique aura des répercussions délétères sur la tolérance de l’effort.

Un déficit d’apport en eau entraînera inévitablement une perte de performance, une fatigue, et augmentera le risque de blessure.

Cette fatigue peut se rencontrer ponctuellement lors d’un entraînement si la prise de boisson ne compense pas les pertes consécutives à la durée de l’effort ou aux conditions climatiques éprouvantes.

Elle peut également se concevoir sous forme d’une déshydratation chronique, d’installation progressive, en rapport avec des apports insuffisants en eau de boisson dans la vie de tous les jours.

Peu à peu, l’insuffisance de renouvellement de l’eau ne permet plus à l’organisme de s’adapter aux contraintes de la vie quotidienne, et à fortiori aux exigences de l’activité.

L’apparition d’une fatigue ou fatigabilité à l’effort en est donc le reflet.

 

Partagez cet article

  • Annonces

Inscrivez-vous à notre Newsletter

En vous abonnant, vous recevrez gratuitement chaque mois :

Une Lettre d’actualité générale en Médecine du Sport, Sport Santé, Diététique du sport, Prévention dopage et Psychologie du sportif en début de chaque mois : dossiers thématiques, fiches pratiques, actualités médico-sportives...


Ici et ailleurs :

  • Qui sommes-nous ?

    IRBMS Prévention sport santé
  • Nos Activités en 2015

    Nos activités en 2015
  • Partenariat

    Partenariat