Publicité

Les Ligaments croisés, antérieur et postérieur

Le genou est composé de 4 ligaments principaux (vue interne)
Article
rédigé par les Docteurs
R. Letartre,
F. Gougeon et J.-J. Sensey, chirurgiens
de Nord
Genou
, pôle consacré
à la chirurgie du genou.

 

I.
Rappel anatomique

Le genou est composé
de 4 ligaments principaux :

– le ligament collatéral
interne (LLI)
qui empêche le genou de
partir à l’intérieur,
– le ligament collatéral
externe (LLE)
qui empêche le genou de
partir à l’extérieur,
– le ligament croisé antérieur
(LCA)
qui empêche le tibia de
partir devant,
– le ligament croisé postérieur
(LCP)
qui empêche le tibia de
partir en arrière.

II. Généralités
sur les entorses du genou

La stabilité du genou est
dépendante de l’intégrité
de ses ligaments. Les entorses
du genou
correspondent
à une atteinte plus ou
moins grave de chaque ligament.

On parle d’entorse
bénigne
lorsque
un des deux ligaments collatéraux
a présenté une élongation
c’est-à-dire un étirement
de ses fibres sans rupture.

Ces entorses bénignes guérissent
en général en 3
semaines après une immobilisation
de 10 à 15 jours avec une
attelle baleinée et une
mobilisation du genou précoce
(dés que la douleur le
permet).
Les entorses de gravité
moyenne
correspondent
à une rupture
d’un des deux ligaments
collatéraux
. Il
existe à ce stade une laxité
du genou qui est retrouvée
à l’examen clinique.
Le traitement consiste en une
immobilisation de 3 à 6
semaines avec une attelle baleinée
suivie d’une rééducation
qui permettra de mobiliser et
de renforcer le genou.
Les entorses graves
correspondent à une rupture
d’un des deux ou des deux
ligaments croisés
plus ou moins associée
à une lésion
des ligaments collatéraux
.

On parle alors de :

– lésion isolée
du LCA ou du LCP,

– triade antérointerne
lorsqu’il existe une rupture
du LCA, une rupture du LLI et
du ménisque interne,

– triade antéroexterne
lorsqu’il existe une rupture
du LCA, une rupture du LLE et
du ménisque externe,

– triade postérointerne
lorsqu’il existe une rupture
du LCP, une rupture du LLI et
du ménisque interne,

– triade postéroexterne
lorsqu’il existe une rupture
du LCP, une rupture du LLE et
du ménisque externe,

– pentade lorsqu’il existe
une lésion du LCA et du
LCP.

III Les ruptures
du ligament croisé antérieur
(LCA)

De nombreux
sports
peuvent être à
l’origine d’une rupture
du LCA : Football, ski, rugby, handball,
basketball, judo…

Plusieurs mécanismes
lésionnels sont à l’origine
d’une rupture du LCA :

– un traumatisme en hyperextension :
le shoot dans le vide donnant une atteinte
isolée du LCA.
– un traumatisme en varus rotation interne
donnant une atteinte du plan ligamentaire
externe et du LCA.
– un traumatisme en valgus rotation
externe donnant une atteinte du plan
ligamentaire
interne et du LCA.

Ce ligament étant mal vascularisé
cicatrise rarement après s’être
rompu. Parfois il peut se réinsérer
en nourrice sur le ligament croisé
postérieur ce qui peut donner
une impression de stabilité même
s’il persiste une laxité
et que le risque de nouvelle entorse
du genou est élevé.

Lorsque ce ligament est rompu
deux solutions s’offrent à
vous :

– soit vous décider d’arrêter
tout sport de pivot (football, ski,
rugby…)
et vous effectuer une rééducation
de 3 à 6 mois afin de renforcer
les muscles
stabilisateur de votre genou. Vous pourrez
encore pratiquer le vélo, la
course à pied
en terrain plat et la natation (en évitant
la brasse).
– Soit vous voulez reprendre votre activité
sportive, une intervention chirurgicale
s’avère alors nécessaire
afin de stabiliser le genou lors des
manœuvres de pivot. …/…

Suite
de l’article et illustrations :

pdf,
13 pages, 800 Ko.

Lire aussi :

 


Les Ménisques.

Genou et lésions des ligaments croisés antérieur postérieur
Diaporamas Traumatologie du Sport
Genou et lésions des ligaments croisés antérieur postérieur
Auteur(s) : Dr Romain Letartre / Version : 2010
Pdf : 770.6 KB / 2532 Téléchargement(s)
Licence : © Reproduction interdite / A usage personnel uniquement

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer