Publicité

Mieux connaître la pratique… du Pédalo, sur l’eau et en salle

La pratique du pédalo

Très ludique on pratique le pédalo en famille, entre amis, pour découvrir le paysage, se balader sur l’eau, et parfois se faire la course entre nous.

Les mouvements de pédalage sollicitent largement la musculature des membres inférieurs, tout en restant assis, sans se fatiguer le dos.

Le pédalo est une activité de plein air très largement proposée sur les lacs ou certaines rivières. Activité ludique par excellence, elle est accessible à tous et ne nécessite aucune compétence technique particulière.

Le pédalo permet de travailler les membres inférieurs c’est pour cela qu’en musculation il existe un mouvement du même nom qui se pratique en salle ou à son domicile (lire notre encadré).

Les conditions de pratique

• Même si les embarcations sont particulièrement stables, soumettez-vous aux règles de sécurité du plan d’eau (gilet de sauvetage, zone balisée…). Savoir nager est le minimum requis mais ne vous éloignez jamais trop des berges ou du bord de l’eau.

• Soleil : protégez-vous contre les brûlures et coups de soleil avec une casquette ou un chapeau, ainsi que des crèmes solaires appropriées.

• Emportez de l’eau pour vous hydrater, et un vêtement en cas de changement de météo. Pensez au retour qui peut être à contre courant donc plus difficile et plus long.

Attention ne laissez pas vos affaires ou papiers d’identités sur la plage pendant votre temps de location de pédalo sans surveillance.

Conclusion

Les activités aquatiques font souvent rêver, d’autant qu’elles se pratiquent généralement lorsque la météo est propice, associant dépaysement, ciel bleu et soleil.

Cela est encore plus vrai lorsque nous nous déplaçons dans des pays exotiques, bordés de plages de sable fin et de mers azur.

Cependant, l’eau est un milieu hostile, cachant de nombreux dangers. La météo changeante peut aussi transformer un plan d’eau calme et serein en une « véritable lessiveuse », bousculant tous vos repaires en quelques minutes.

Connaître ces dangers, c’est sécuriser les pratiques. Il ne faut oublier également l’importance du gilet de sauvetage. Emmener ravitaillement et le nécessaire pour appeler les secours soit avec un téléphone portable (112), soit en activant les balises et autres alertes embarquées.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas seuls, et que vous pouvez mettre en danger vos équipiers, vos passagers, mais également les autres pratiquants en ne respectant pas les règles de sécurité et priorités.

Enfin, avant de partir, consultez la météo, prévenez vos proches ou le responsable du Club, et à votre retour, signalez-vous afin d’éviter la mise en place de recherches coûteuses et inutiles.

publicité

Fermer