Publicité

Le sport peut-il remplacer le médicament ?

Le sport, en remplacement des médicaments ?

Le sport, en remplacement des médicaments ?

Il n’est plus à démontrer les bienfaits de la promotion des pratiques d’activités physiques pour la santé,  ni d’ailleurs les effets délétères de la sédentarité sur la santé.

Toutes les études menées sur les effets de l’activité physique montrent qu’une pratique régulière, pérenne et adaptée influe significativement sur le bien -être physique, moral et social des populations.

Avertissement :

La prise en charge d’une maladie est du ressort de votre médecin qui vous proposera un traitement adapté comprenant des médicaments, des modifications de votre mode de vie (arrêt du tabac, modification de votre alimentation etc..) et des conseils d’activités physiques adaptées à votre cas. Pour la prise en charge d’une maladie chronique on peut vous proposer une réadaptation à l’effort en hospitalisation, une éducation thérapeutique avec un programme d’activité physique adaptée, une pratique physique  avec un éducateur médico sportif ou de l’activité physique ou un sport en club sport santé

Prescrire l’activité physique comme médicament.

  • Proposer une approche individualisée de reprise d’activité physique adaptée par la collaboration multi partenariale (professionnels de santé, structures médicales, associations sportives, institutions) afin de contribuer à la préservation de la santé des usagers.
  • Permettre à toute personne sédentaire ou atteinte de pathologies ou de facteurs de risque d’améliorer ses conditions de santé et sa qualité de vie en l’orientant selon ses besoins vers une pratique d’activité physique adaptée.

 

TESTEZ-VOUS : le 6 minutes marche

Il s’agit surtout d’un test de suivi qui s’inscrit parfaitement dans le protocole de prise en charge des APA.  Le 6MWT peut être effectué à deux reprises pour tenir compte de l’effet d’apprentissage et mettre à l’aise la personne concernée. Dans ce cas on accordera toute son importance à :

  • La meilleure distance parcourue en mètres  qui est alors validée.
  • Si les deux tests sont effectués le même jour,  un temps d’au moins 30 minutes de repos doit être prévu  entre les tests et la fréquence cardiaque ne doit pas être  supérieure de 10% de la fréquence de repos habituelle.
  • Les personnes malades ou affaiblies peuvent  effectuer ces 2 tests en deux jours consécutifs ou non.

Exemple de sport médicament : Les effets du tai-chi sur la santé

Le tai-chi, appelé aussi le tai-chi chuan, n’est pas un sport de compétition : il repose sur un ensemble d’exercices physiques doux et d’étirements.

Pour pratiquer le tai-chi, vous effectuez une série de postures ou des mouvements d’une façon lente et gracieuse. Chaque posture se jette dans l’autre, sans pause, veillant à ce que votre corps soit en mouvement constant. Il met aussi l’accent sur la maîtrise de la respiration.

Le tai-chi-chuan est un art martial chinois souvent pratiqué pour des raisons de santé et de longévité. Il valorise les mouvements lents afin de développer l’esprit et de concentrer l’énergie du corps. Le concept du tai-chi apparaît dans la philosophie taoïste chinoise où il représente la fusion ou la mère du Yin et du Yang, représenté par le symbole du Tai-Chi-Tu.

 Exemple d’activité pour baisser le taux de cholestérol

Le sport, l’activité physique en général, modifie le taux de cholestérol dans un sens toujours favorable aux risques cardiaques et vasculaires, en diminuant le mauvais cholestérol et surtout en augmentant le bon cholestérol.

Toutefois, afin que l’activité physique soit efficace, il faut que l’effort soit suffisamment long, intense et répétitif.

Avant de vous mettre à mettre une activité physique, consultez votre médecin afin qu’il puisse vous donner le feu vert et surtout vous conseiller sur la bonne manière de pratiquer. N’oubliez pas les conseils alimentaires, les bonnes pratiques avec du bon matériel, de bonnes chaussures, en groupe si possible, en commençant progressivement.

La marche à pied rapide, le vélo, la course à pied, la natation font partie des sports conseillés, en respectant toutefois les normes cardiaques.  Pour simplifier, sachez que l’effort ne doit pas provoquer une augmentation de votre fréquence cardiaque au delà de la formule 200 – l’âge. Ainsi, quelqu’un de 60 ans pourra faire un effort à condition que sa fréquence ne dépasse pas 140.

Il est toujours difficile de savoir tester soi-même sa fréquence cardiaque. Il existe des appareils de mesure appelés cardiofréquencemètres. Mais cela ne doit pas être un frein à la bonne pratique sportive. Retenez en principe que l’effort doit être réalisé sans trop de fatigue, sans être essoufflé, on doit pouvoir parler à son voisin, et surtout ne pas ressentir de palpitation anormale.

Si vous choisissez la course à pied, nous vous conseillons de commencer par un effort de 20 minutes à votre rythme, trois fois par semaine. Sachez qu’il est plus facile, au dessus de 8 km/h de courir que de marcher. Puis vous pourrez augmenter la durée de l’exercice jusqu’à 45 minutes 3 fois par semaine.

Si vous choisissez le vélo, nous vous conseillons plus le vélo que le V.T.T. En effet, les articulations du genou seront souvent mieux protégées en vélo. N’oubliez pas le casque, les lunettes de soleil, choisissez un équipement adapté ainsi qu’un vélo de bonne qualité. Lorsque vous commencez, profitez quand même des paysages, ne mettez pas un braquet trop difficile et méfiez vous au retour du sens du vent. Une sortie de 1H30 à 2H00 semble être nécessaire, deux à trois fois par semaine.

La natation est une activité que l’on peut pratiquer près de chez soi en piscine ou sur les plages, ou en mer et lac pendant les vacances. On peut également pratiquer la natation en complément des autres sports. En dehors des problèmes d’allergies, il n’y a pas véritablement de contre-indications à pratiquer la natation. Nagez de 25 à 45 minutes, en variant les nages et les plaisirs permet de pratiquer un sport en endurance.

Au delà de ces pratiques définies, on peut conseiller la randonnée, le roller, le tennis, le golf, le cardio-training en salle spécialisée, et vous pouvez également vous renseigner auprès de

  • la Fédération Française d’Education Physique et Gymnastique Volontaire (F.F.E.P.G.V.),
  • la Fédération Française pour l’Entraînement Physiques dans le Monde Moderne (F.F.E.P.M.M.),
  • la Fédération Sportive et Gymnique du Travail (F.S.G.T.),
  • la Fédération du Sport en Milieu Rural (F.N.S.M.R.),
  • la Fédération Sportive et Culturelle de France (F.S.C.F.),
  • la Fédération Française de la Retraite Sportive (F.F.R.S.),
  • ou consultez votre Mairie, en en particulier la Direction des Sports qui pourra vous renseigner sur les pratiques proposées au plus près de chez vous

Exemple de proposition d’activités physiques lors d’un surpoids

Il faut distinguer les cas de surpoids débutants avec les cas d’obésité confirmés. Il est parfois difficile, pour des questions culturelles et esthétiques, de se mettre à faire de l’activité sans quelques adaptations, dont une surveillance médicale. Mais l’on doit toujours proposer une activité physique compatible avec son IMC

C’est pour cela que dans un premier temps, les conseils vont s’orienter vers une activité physique au quotidien et pour accentuer les actes de la vie quotidienne : faire ses courses, faire le ménage, sortir en famille, se promener … pour petit à petit, pratiquer une activité sportive ou une activité physique régulière constante soutenue trois à quatre fois par semaine, de 45 à 60 minutes environ.

Pour ce faire, on peut s’aider d’un podomètre, qui calculera le nombre de pas. Un minimum de 3000 pas par jour est conseillé puis on augmente son effort progressivement

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.
Vous êtes médecin du sport, professionnel de la santé et vous souhaitez publier un article sur notre site : contactez-nous

Retrouvez les bienfaits des activités physiques, les bonnes pratiques pour votre santé, dans : « A vos marques, prêts, Bougez ! Et Sportifiez vous ! » des Dr Patrick Bacquaert et Frédéric MATON, Ed. Chiron

publicité

Fermer