Publicité

Les Bons conseils de pratique : les règles d’or

Visitez le site de Dynacare

Cet article vous est proposé en partenariat avec Dynacare

La pratique d’une activité physique ou d’un sport apporte des bienfaits pour la santé. De très nombreuses études ou rapports l’ont démontré ces dernières années.

Une bonne pratique d’au moins 45 minutes par jour permet de diminuer l’apparition de nombreuses maladies. Les pratiques simples au quotidien sont toujours possible.

De plus, quel que soit l’âge où vous débutez la pratique d’un sport, vous en retirez des bénéfices au niveau musculaire, ostéo-articulaire, respiratoire et cardio-vasculaire.
Mais les mauvaises pratiques peuvent aussi engendrer des risques pour la santé avec la survenue d’accidents cardiaques ou la mort subite qui touchent chaque année entre 500 et 1 500 personnes lors de la pratique sportive.

Aussi, voici les 10 règles de bonne conduite que le Club des Cardiologues du Sport vous recommande de suivre afin que Sport continue à rimer avec Santé et Bien-être. Ces règles viennent en complément des 10 bons commandements que les médecins du sport recommandent depuis toujours.

Les 10 règles d’or :

01 Je signale à mon médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant à l’effort.

Et cela quels que soient mon âge, mes niveaux d’entraînement et de performance, ou les résultats d’un précédent bilan cardiologique. Pour être en forme, il faut pratiquer une activité physique et sportive ou un sport régulièrement, sans risque et sous conseil d’un éducateur sportif. La séance comprenant échauffements, exercices physiques et récupération.

02 Je signale à mon médecin toute palpitation cardiaque survenant à l’effort ou juste après.

Connaître et suivre sa fréquence cardiaque c’est un des éléments d’une bonne pratique en effet l’utilisation de cette fréquence cardiaque est très utile non seulement chez le sportif, mais pour mieux gérer la pratique d’une activité physique au quotidien, en respectant les formules proposées dont celle qu’il ne faut jamais dépasser : Fc = 220/200 – l’âge

03 Je signale à mon médecin tout malaise survenant à l’effort ou juste après.

Origine du malaise : Le cœur s’accélère à l’effort provoquant une tachycardie amenant de l’oxygène aux muscles et au cerveau.Pour bien battre le cœur est régulé par le système sympathique dont le nerf « vague ». C’est grâce à cette régulation que l’on peut vivre normalement.

Lors d’un effort le nerf vague peut « s’emballer » et trop ralentir le cœur, celui-ci ne fournit plus l’oxygène nécessaire aux muscles et au cerveau et c’ est le malaise dit « vagal » par hypotension artérielle.

04 Je respecte toujours un échauffement et une récupération de 10 minutes lors de mes activités sportives.
Consultez la brochure de l’IRBMS : Les Etirement chez le sportif.

05 Je bois 3 à 4 gorgées d’eau toutes les 30 minutes d’exercice, à l’entraînement comme en compétition.
Consultez la brochure de l’IRBMS : La Diététique du Sportif.

06 J’évite les activités intenses par des températures extérieures inférieures -5°C ou supérieures à 30°C, ainsi que durant des pics de pollution.

07 Je ne fume jamais pendant l’heure qui précède ni les deux heures qui suivent une pratique sportive.

08 Je ne consomme jamais de substance dopante et j’évite l’automédication en général.
Visitez : www.ledopage.fr

09 Je ne fais pas de sport intense en cas de fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre et courbatures).

10 Je pratique un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense.

Les médecins du sport rappelle l’obligation de consulter un médecin tous les ans pour réaliser un bilan médico-sportif préalable à l’obtention d’un certificat de non contre indication à la pratique des sports.

publicité

Fermer