Notre partenaire

Lutte et Sports à catégories de poids : le repas après la pesée


Importance du repas d’après pesée

Le repas qui suit la pesée doit être soigné. En effet, la collation d’après pesée n’est qu’une « réalimentation d’urgence » qui initialise la récupération, mais c’est le repas qui va suivre qui assure pleinement le rôle de réhydratation et de recharge énergétique. Il revêt 4 rôles principaux :

Restaurer les réserves énergétiques

La reconstruction des stocks énergétiques épuisés par la période de restriction alimentaire se fera par des glucides complexes, sous la forme d’une bonne ration de féculents : pâtes, riz, pommes de terre, semoule, blé…

Apporter des protéines

La phase de restriction alimentaire s’accompagne souvent d’un apport en protéines faible, voire inexistant, alors que la restriction énergétique justifierait d’en apporter d’autant plus. Le repas d’après pesée doit impérativement « rattraper le retard perdu » et instaurer une ration de viande, poisson ou œuf pour satisfaire l’anabolisme musculaire et préserver la masse musculaire. Toutes les viandes et poissons peuvent se concevoir, y compris les viandes rouges, en écartant les plus grasses. Privilégiez les cuissons au grill, au four, en papillote qui facilitent la digestion.

Minéraliser et vitaminer !

Le repas doit être à haute densité minérale et vitaminique, pour optimiser les défenses anti-oxydantes, et compenser les restrictions antérieures. Cela passe par un hors d’œuvre sous forme de crudités ou à défaut un fruit frais (½ pamplemousse) ou potage, des légumes chauds en accompagnement du plat, un produit laitier et fruit en dessert.

Réhydrater

Ce repas doit bien sûr bénéficier d’une bonne hydratation, sous forme d’eau de boisson. Il faut privilégier les eaux minérales plates : Evian, Contrexéville… L’hydratation sera complétée par l’eau contenue dans les plats cuisinés comme les potages en hors d’œuvre, l’eau des fruits et légumes.

Votre repas type

Menu 1

Salade de crudités Blanc de volaille, macédoine de légumes, pomme de terre Laitage (fromage blanc, yaourt) sucré au miel Fruit frais

Menu 2

Potage de légumes mixés Steak haché Gratin de pâtes Brocolis Salade de fruits

Menu 3

½ Pamplemousse Omelette persillée Pâtes au gruyère Carottes Fraises au fromage blanc miélé

Les erreurs à éviter

> Evitez les plats en sauces, tels que le bœuf bourguignon, les plats en daube, pour leur digestibilité toujours plus lente ou parfois difficile. Ne prenez aucun risque !

> Evitez les produits gras, les sauces, mayonnaise, pizza, feuilletés et briochés, produits de snack ou restauration rapide. Leur teneur en graisses souvent élevée ralentit la digestion, et représente une énergie dont n’a nullement besoin l’organisme pour se régénérer après une période de restriction alimentaire, dans l’objectif d’un effort prochain.

> Evitez les mets épicés, pouvant favoriser des irritations digestives, troubles du transit, surtout en période de stress pré compétitif.

> Les excitants sont à proscrire, tels que l’alcool, la caféine, les boissons énergisantes. Lire aussi : Lutte et Sports à catégories de poids : Prendre une collation après la pesée.

Lire aussi :

 

+
Lutte et Sports
à catégories

de poids : Prendre
une collation
après
la pesée.

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer