Notre partenaire

Les Minéraux « Amis » de votre cœur

Les Minéraux amis de votre coeur

De nombreuses études confirment qu’une alimentation riche en Calcium et Magnésium, permet de diminuer le risque de maladie cardiovasculaire.

Consommation de Calcium et Magnésium et santé

Le mécanisme d’action reste encore actuellement imprécis, mais il semble que la meilleure stabilité de la tension artérielle en soit la cause principale. En effet, Ca2+ et Mg2+ agissent comme de véritables ions « anti hypertenseurs ». Ils constituent par ailleurs des associations intéressantes au traitement médicamenteux de cette affection. La consommation d’une eau de boisson riche en ces cations est recommandée chez l’hypertendu.

Besoins et apports en calcium

Les ANC en Calcium sont de l’ordre de 900 mg/kg/jour chez le sportif, et s’élèvent à 1200 mg/kg/jour chez la sportive et chez le jeune. Cet apport représente 3 à 4 produits laitiers chaque jour. Les aliments riches en calcium sont les produits laitiers, et certaines eaux minérales. A l’inverse, le calcium d’origine végétal n’est que très faiblement absorbé, et ne peut couvrir les besoins journaliers.

Besoins et apports en Magnésium

Les ANC en Magnésium sont de l’ordre de 8 mg/kg/jour chez le sportif. Les apports reposent essentiellement sur, aliments complets, les légumes secs, les fruits de mer, la banane

Consommation de Potassium et santé

Contrairement au sodium, le Potassium est plutôt hypotenseur, mais cet oligoélément peut aussi devenir l’adversaire du cœur s’il est en carence ou excès. Les carences en potassium, comme les excès, sont relativement rares, et se rencontrent essentiellement en cas de perte digestives importantes (vomissements diarrhées), lors d’automédication de diurétique ou laxatif (ou traitement mal équilibré, diurétiques épargneurs de K+).

La manifestation la plus inquiétante des désordres potassiques repose sur les troubles du rythme cardiaque. Cette arythmie présente un risque d’évolution jusqu’à la fibrillation ventriculaire. A un degré moindre, les signes cliniques relèvent une apathie avec faiblesse musculaire, des ballonnements abdominaux. Il n’y a donc aucun intérêt de supplémenter en K+ dans le but d’améliorer la prévention cardiovasculaire (en dehors de tout traitement ou anomalie biologique avérée).

Besoins et apports en Potassium

ANC K+: 60 à 150mmol/jour soit 2.3 à 5.8 g/jour Il n’y a pas de raison de complémenter en potassium chez le sportif, même pour des sudations importantes.

Le potassium est très largement réparti dans de nombreux végétaux et produits animaux, ce qui explique l’absence de situation de carence en pratique, dans le cadre d’une alimentation diversifiée. Les fruits et légumes représentent une part importante des apports, d’où leur rôle dans prévention des maladies cardiovasculaires.

 

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer