Notre partenaire

Cuivre et Sport

Cuivre et Sport
Fonctions

– Le cuivre participe à l’oxydation du glucose pour l’apport énergétique.
– Il présente des propriétés anti oxydantes, sauf s’il est en excès.
– Le cuivre module les réactions inflammatoires, la synthèse de collagène et la cicatrisation.
– Il participe à préserver la qualité du cartilage articulaire, la minéralisation osseuse, l’immunité.
– Il intervient dans la fabrication et la régulation de nombreuses enzymes.

ANC du Magnésium

(Apports Nutritionnels Conseillés de la population française, Ambroise Martin, Tech&Doc, Masson 2001). Adolescents 7/10 ans : 1,2mg/j Adolescents 11/20 ans : 1,5mg/j Adulte : 2mg/j Femme : 1,5mg/j

Métabolisme

Le cuivre est absorbé au niveau du tube digestif, puis se fixe sur l’albumine pour son transport sanguin. Le foie est le principal organe de stockage du cuivre. Une partie du cuivre participe à l’élaboration de la bile hépatique pour rejoindre la lumière digestive et y être excrétée. Il existe une compétition d’absorption entre le Cuivre et le Zinc (ce dernier altère l’absorption du Cuivre). Son métabolisme est également étroitement lié à celui du fer.

Sources alimentaires

– Les abats
– Légumes secs
– Certains fruits : dates séchée, groseille, kiwi, noisette, noix, noix de coco
– Certains légumes : avocat, persil, salsifis
– Certaines eaux.

Carence

Les carences en cuivre accompagnent les terrains d’anémie, déficiences immunitaires, et sont considérées comme facteur prédisposant aux maladies cardiovasculaires. On ne peut mettre en évidence une carence en cuivre par un dosage sanguin, car le cuivre se fixe sur de nombreux éléments, tels que l’albumine, le fer (céruléoplasmine), les leucocytes, les globules rouges. Le dosage de la cuprémie ne reflète donc qu’une fraction de la quantité totale de fer, et n’est pas représentative.

Excès

L’excès d’apport en cuivre présente un rôle délétère chez le sportif par son action pro oxydative, et peut se rencontrer lors de supplémentations incorrectement dirigées ou non indiquées. Une hépatite et/ou un ictère hémolytique peuvent s’observer pour des doses très importantes.

Astuces

Comment assurer vos apports en Cuivre ?
– Mangez des abas 1 à 2 fois tous les mois permet de restituer les stocks de cuivre.
– Diversifiez votre alimentation autour de certains aliments oubliés de nos habitudes quotidiennes, tels que les salsifis, noix de coco, noix…
– Pensez aux dates séchées dans votre ration de récupération.

Le Cuivre, un oligo-élément

Le cuivre est considéré comme l’un des minéraux les plus importants de l’organisme. Il joue un rôle important dans la qualité mécanique des fibres collagènes et donc a une répercussion positive sur l’os, les muscles et les tendons. Le cuivre est un anti-infectieux, un anti-rhumatismal et permet de lutter contre les infections cutanées inflammatoires. Chez le sportif, le cuivre est utilisé dans le traitement des douleurs articulaires ou tendineuses, dans les syndromes inflammatoires et dans les états de fatigue. Il est surtout préconisé dans :


– les infections récidivantes
– les douleurs articulaires
– les technopathies chroniques
– les phénomènes dégénératifs microtraumatiques

On retrouve le cuivre dans les abats, les fruits de mer, les céréales et les légumes secs. Le cuivre s’utilise à des doses faibles et répétées.

Lire aussi :

 

+
Aliments et
immunité.

publicité

Fermer