Publicité

Ostéoporose et Activités Physiques

osteoporose

Contrairement aux idées reçues, l'ostéoporose touche aussi les hommes.

L’ostéoporose ou ostéopénie ne touche pas essentiellement la femme âgée pendant sa période post-ménopausique mais touche également de plus en plus d’hommes.

Test : Dépistez vos facteurs de risque d’Ostéoporose. La complication principale de l’ostéoporose est la fracture qui survient préférentiellement au poignet, au col du fémur lors d’une chute spontanément au niveau de la colonne vertébrale ; dans ce cas on appelle cela fracture tassement.

Définition

L’ostéoporose est d’une diminution de la masse osseuse du squelette, avec altération de la micro architecture osseuse, ce qui provoque une fragilité de l’os. L’ostéoporose est définie par l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) par une densité de masse osseuse (D.M.O.) inférieure à 2,5 écart type établie en fonction de la référence statistique, prenant en compte l’âge et le sexe.

 

Recommandations de la Haute Autorité de Santé (H.A.S.) : lutter contre l’ostéoporose post-ménopausique est possible avec le maintien d’une activité physique, essentiellement en charge, un apport calcique associé à la vitamine D adapté, une alimentation équilibrée, la diminution de la prise d’alcool, la diminution ou l’arrêt du tabac et un niveau d’exposition solaire raisonnable et suffisant.

Cause des ostéoporoses

Les ostéoporoses sont de diverses causes.

  • La plus courante est ostéoporose post-ménopausique : il s’agit d’une réfraction naturelle de la trame osseuse, liée à un dysfonctionnement hormonal
  • L’ostéoporose secondaire la plus courante et la plus connue est celle survenant après la prise d’une corticothérapie.
  • L’ostéoporose de l’homme : moins connue car moins recherchée, elle devient petit à petit une épidémiologie non négligeable.
  • L’ostéoporose endocrinienne : il s’agit d’une ostéoporose due à des maladies de fixation ou d’absorption du calcium, dont l’hyperparathyroïdie.
  • L’ostéoporose de l’enfant : d’origine endocrinienne ou métabolique, elle peut être également due à des problèmes de carence.

Le saviez-vous : ostéoporose et troubles du comportement alimentaire

Connaissez vous la triade des « A » lors de l’anorexie mentale ou l’anorexia athletica ?

Activité physique et ostéoporose

L’activité physique modérée et constante porte un bénéfice non négligeable dans la lutte contre l’ostéoporose. Toutefois, il faut noter qu’à l’inverse de ce qui est préconisé dans la lutte contre le cholestérol, l’hypertension artérielle, l’obésité, cette activité physique doit être réalisée de préférence avec charge, afin de permettre une meilleure fixation du calcium de manière durable et renforcer la qualité de l’os.

Conseils d’activités

  • de continuer à faire ses courses et à porter des charges raisonnables en fonction des possibilités de son âge
  • de pratiquer une gymnastique d’entretien avec quelques charges, ou avec de légères haltères
  • de marcher avec de bonnes chaussures sur terrain plat, avec un sac à dos légèrement chargé (c’est également un moyen de pratiquer une activité de physique avec charges).

En définitive, une perte de masse osseuse sera d’autant moins importante que l’activité physique d’une durée de 40 à 60 minutes, 2 à 3 fois par semaine, sera effectuée avec charges d’où impact répété. Il faudra prendre en compte bien entendu les facteurs aussi importants que l’âge, la condition physique, les répercussions dues à l’ostéoporose, les fractures antérieures ou les destructions de type arthrosiques.

Conclusion

Ne jamais oublier que sans un apport calcique équilibré, associé à une dose de vitamine D adaptée, l’activité physique ne sera pas suffisante. Toutefois, il faut également convenir que si la D.M.O. est légèrement inférieure à la normale, le médecin devra mettre en place un traitement adapté pour une durée significative qui pourrait actuellement être pris de façon journalière, quotidienne, mensuelle voire annuelle.

L’ostéoporose est une véritable épidémiologie à hauts risques, provoquant des fractures qui peuvent conduire à un handicap certain par une dégradation de l’état général pouvant conduire à la mort. Lutter contre l’ostéoporose, c’est apporter dès l’adolescence un apport en calcium suffisant.

En pratique : Quel que soit son âge, la pratique d’une activité physique renforce le capital osseux. La DMO permet de connaître la perte en calcium de l’os et sa fragilité. Un apport calcique alimentaire doit permettre une bonne prévention du risque de fracture.

publicité

Fermer