Publicité

Piercing, Tatoos et Pratiques Sportives

Congrès SFMS SFTS 2008
Dans
le cadre du Congrès commun
de la Société Française
de Médecine du Sport et
la Société Française
de Traumatologie du Sport, qui
s’est déroulé
à Paris, Stade Roland Garros
en Septembre 2008, le Docteur
Jean-Christophe AUFFRET aborde
la problématique médicale
et les répercussions pour
les sportifs de haut niveau de
céder à la mode
actuelle et de porter piercings,
bijoux dentaires
ou autres, ainsi que tatoos..

 

Problématique
médicale particulière
pour les sportifs de haut niveau
:

– Ces piercings ou bijoux
à localisation variée
peuvent-ils entraîner des
blessures lors de la pratique
?

– Sont-ils à l’origine
de micro-traumatismes
répétés,
provoquant des lésions
tendineuses
ou inflammatoires locales ou à
distance ?

– Peuvent-ils provoquer
par ce réseau
inflammatoire des états
de stress ou fatigue ?

– Existe-t-il une relation
de cause à effet
entre tatoos, piercings et micro-traumatismes
?

Quelques cas précis peuvent
être abordés, entre
le lien pouvant lier une fracture
de fatigue
à l’existence
d’un piercing labial,
ou au contraire la corrélation
qui peut exister entre un
tatoo de cuisse
et une
déchirure ou rupture
au même niveau.

Sujet
très intéressant qui peut
permettre d’établir éventuellement
un consensus auprès de l’ensemble
des médecins de clubs, voire
être appliqué au sport
loisir.


Existe-t-il un risque immuno-toxique
?

Tout individu peut développer
une allergie sournoise. Qu’en
est-il comme facteur de risque complémentaire
lors de la pratique d’un sport
de haut niveau ?


Mécanismes de mort cellulaire

Une cytotoxicité ou une toxicité
subcellulaire peut provoquer une mort
cellulaire. Quelles répercussions
chez le sportif ?

Conclusion

Dans le doute, abstiens toi ! Il s’agit
d’un principe de précaution
réel.
Mais le sportif a le droit de mener
une vie personnelle avec de préférences
particulières. Comme pour la
nutrition, doit-il se donner un code
de bonne conduite
?

Moralité

Tatoos, piercing et bijoux peuvent non
seulement avoir une répercussion
sur la carrière du sportif
en
générant des traumatismes,
micro-traumatismes ou allergies inutiles,
mais de graves accidents peuvent survenir
lors d’effets d’arrachement
de ces bijoux accidentellement dans
le cadre de la pratique sportive.

Le tatoo publicitaire peut bien entendu
rentrer dans le cadre de l’image
que véhicule le sportif de haut
niveau, mais attention aux encres
et aux pigments
pouvant provoquer
des phénomènes
allergiques
non contrôlable.

Diaporama :

Tatoos,
piercings, bijoux dentaires : les effets
pathogéniques insidieux (pdf,
9 vues, 600 Ko).

Remerciements
pour leur compétence et leur
aide :

Dr Nicolas Kluger,
Service de Dermatologie,
Hôpital Saint-Éloi, CHU
de Montpellier.

Pr Bernard Weber, Dr
Camille Lieners
, Laboratoires
réunis Kutter – Lieners-Hastert,
Junglinster – Luxembourg.

Pr Alain Favier,
Laboratoire Lésions des acides
nucléïques, Centre d’Étude
Nucléaire, Grenoble.
 

 

Bibliographie

– Kouassi E. & coll.
Effets des contaminants de
l’environnement sur le système
immunitaire. Bulletin d’information
en santé environnementale
du Québec, 2001; vol.12.n°2
: 1-4

– StejKal J., Stejkal V.,
The role of metals in autoimmunity.
Neuroendocrinology Letters, 1999;
20:351-364

– Stejkal V. et al., Metal-specific
lymphocytes : biomarkers of sensitivity
in man. Neuroendocrinology
Letters, 1999; 20:289-298

– Prochazkova J. et al.,
The beneficial effect of amalgam
replacement on health in patients
with autoimmunity. Neuroendocrinology
Letters, 2004; 25:159-166

– Polla B.S. & coll.
Les mitochondries, carrefour
entre vie et mort cellulaire :
rôles des protéïnes
de stress et conséquences
sur l’inflammation.
Médecine/sciences, 1998;
14:18-25

– Favier A. Le stress
oxydant : Intérêt
conceptuel et expérimental
dans le compréhension des
mécanismes et potentiel
thérapeutique. Mécanismes
biochimiques, Centre d’étude
nucléaire de Grenoble

– American Dental Association.
Dentals
grillz,

– Kluger N. Piercings
oraux. L’information
dentaire, mars 2008; 452-453

– Kluger N. Tatouages
permanents : l’état
de l’art en 2008. Images
en dermatologie, 2008; n°1,
vol.1:38-42

– Sandhaus S. Mise en
garde sur la toxité des
métaux. R.F.P.D Actualités,
2003, n°20

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer