Publicité

Centre ressource en psychologie du sport et en préparation mentale

Une unité de lieu pour une multiplicité des compétences

Constats

A l’heure où la dimension psychologique et mentale constitue des facteurs fondamentaux et parfois discriminants dans la performance, la visibilité tant des intervenants que des outils utilisés est parfois quelque peu opaque. Son impact sur la performance est également emprunt de doute et de méfiance.

Les différents acteurs du monde sportif se trouvent confrontés à un foisonnement d’intervenant dans le domaine de la psychologie du sport, d’horizons et de compétences fort diverses, mais aussi parfois à des méconnaissances sur la pratique de la psychologie du sport et de son impact sur la performance.

Les interrogations sont multiples : Où s’adresser ? La psychologie du sport a-t-elle un intérêt particulier dans le sport de haut niveau? Pour quoi faire ? Comment va-t-il pratiquer? L’intervenant est-il compétent ?

Pour reprendre les propos de Philippe Fleurance du laboratoire de psychologie du sport à l’I.N.S.E.P. : « Si l’on veut bien se mettre à la place des utilisateurs que sont les entraîneurs et les athlètes, apparaît une grande confusion : – confusion des références et des modèles théoriques – confusion des pratiques – confusion des rôles de chacun – confusion dans les formations et les statuts des différents intervenants. »

Objectifs du centre ressource

Réunir dans un même lieu des compétences multiples qui puissent répondre aux besoins des différents acteurs du monde sportif dans une optique d’optimiser les potentialités et les performances, le tout en harmonie avec l’équilibre et la santé (physique et mentale) du sujet sportif.

En s’étayant sur la réflexion et l’expérience des autres centres ressources présents dans différentes régions, mais aussi de nos compétences et pratiques dans un contexte régional spécifique, le centre ressource aura pour vocation :

D’informer ; De former ; D’intervenir

Pour ce faire

> Création d’un réseau d’intervenants provenant de différents horizons pour un enrichissement des pratiques et une multiplicité des compétences, mais ayant une formation et des expériences reconnues.

> Création d’une banque de donnée issue de la littérature, des conférences et des échanges avec différents partenaires.

> Mutualiser les compétences et les transférer au monde sportif. Ouverture vers d’autres structures et centres ressources afin d’améliorer la qualité des prestations.

> Supervision des intervenants au centre ressource pour optimiser les interventions.

> Respect d’un cadre éthique et déontologique afin de préserver l’intégrité mentale du sportif mais aussi la place des différents acteurs présent autour du sportif.

> Réflexion et harmonisation pour accroitre la cohérence des pratiques auprès des sportifs (comme l’harmonisation des bilans psychologiques permettant un véritable suivi longitudinal).

Conclusion

La mise en place d’une structure telle que celle-ci répond à la fois aux besoins et demandes exprimés par les acteurs du monde sportif et à une utilité de santé pour le sportif, le tout dans un challenge collectivement partagé.

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale. Vous êtes psychologue du sport et vous souhaitez publier un article sur notre site : contactez-nous

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer