Publicité

Rééducation des blessures chez le sportif


Lors
de la visite médicale d’aptitude
obligatoire pour l’obtention
de la licence, le médecin
évaluera votre aptitude
physique à l’effort.

Il vous conseillera à partir
de cette évaluation une
pratique d’activités
physiques et sportives afin de
limiter les risques d’accidents,
et de pouvoir bénéficier
des bienfaits de la pratique sportive
dans un but de santé.

 

Le
sport idéal

Le sport idéal n’existe
pas. Tous les sports sont bons
si l’on connaît
les techniques de pratique,
ainsi que les
avantages, les inconvénients

et les risques de cette pratique.
Il faut pratiquer avant tout
une activité physique
selon ses goûts, selon
son âge, et selon sa condition
physique. Une pratique sportive
dangereuse doit être encadrée
par des professionnels formés
à cet effet.

Avant toute pratique, prévenez
votre entourage, et si possible
emmenez votre téléphone
portable.

La pratique
sportive

Toute pratique physique et sportive
comporte une part de risques.
Les traumatismes et
blessures
sont fréquents,
mais une bonne prise en charge
médicale initiale limite
les conséquences, et
vous permet de reprendre le
sport dans de bonnes conditions.
Le kinésithérapeute
est un professionnel de santé
important dans cette problématique.

Le traumatisme,
la blessure

La prise en charge d’une
blessure ou d’un blessé
sur le terrain est primordiale
pour limiter l’aggravation
de la blessure et ses complications.
Il est nécessaire d’arrêter
immédiatement le sport,
avec l’application du
principe d’une bonne prise
en charge. Il s’agit d’arrêter
immédiatement le sport,
associé à l’application
de glace, et immobiliser si
possible la partie du corps
blessé
.
Le sportif demandera l’avis
médical
dans
les meilleurs délais,
le kinésithérapeute
après un bilan sommaire,
demandera avis et conseil médical,
afin de réaliser dans
les meilleurs délais
des bilans et une imagerie spécialisés.

Rôle du kinésithérapeute

Le rôle
du kinésithérapeute est
primordial dans son conseil,
sa prise en charge, grâce à
ses compétences et son expérience.
Celui-ci participe activement à
la préparation physique du sportif
et par ses soins et ses massages spécifiques,
permet une meilleure prise en charge
et une meilleure récupération.

Les soins proposés par le kinésithérapeute
peuvent être curatifs
ou préventifs
. Dans
tous les cas, une prise en charge rapide
et efficace limitera les conséquences
d’un accident sportif.

Qu’est-ce
qu’une tendinite ?

Une tendinite, terme utilisé
par les rhumatologues, est en réalité
une technopathie du sport,
une tendinopatie est le terme le plus
souvent utilisée par les médecins
du sport et les kinésithérapeutes
du sport.
C’est une blessure provoquée
directement ou indirectement par une
mauvaise pratique d’une
activité physique et sportive.
Un diagnostic précoce
doit être établi afin de
considérer s’il est nécessaire
ou non d’arrêter pendant
un temps et une durée définie
la pratique du sport. Une bonne
condition physique, associée
à une alimentation adaptée,
permet de limiter l’apparition
de ces blessures
, couplée
à l’exécution d’un
bon geste technique, et d’un équipement
approprié.

Conclusion

Même si les blessures
chez le sportif sont inévitables
,
les bienfaits de la pratique d’une
activité physique et sportive
dans un but de santé ne sont
plus à démontrer. Le kinésithérapeute,
par les nombreuses techniques qu’il
peut proposer, joue un rôle
capital
dans l’environnement
médical du sportif.

LE KINE VOUS CONSEILLE

Spectaculaires chez les sportifs
de haut niveau, les accidents
musculaires et tendineux sont
également fréquents
chez tout pratiquant d’activités
physiques et sportives. Dans 90%
des cas
, ils auraient
pu être évités
car ils sont en grande partie
dus à des négligences
et à une mauvaise préparation
à la pratique de l’effort
lui-même.

LE
RACHIS

En dehors de quelques sports bien
particuliers, les douleurs du
rachis touchent surtout le secteur
lombaire.
Afin de les éviter, ou
tout au moins de les minimiser,
un travail musculaire préventif
est nécessaire avec gainage
et étirements.

LE
COUDE

Le coude n’est pas dans
la pratique sportive une articulation
qui pose des problèmes
courants dans la mesure où
les sollicitations sont rarement
maximales à son niveau.

Un minimum de conseils à
respecter permet de limiter la
pathologie la plus rencontrée
: le Tennis
Elbow
ou l’épicondylite.
Seules les chutes peuvent entraîner
des luxations qui seront rétablies
en milieu médical.

LE
GENOU

Le genou est l’articulation
la plus sollicitée en milieu
sportif, entraînant une
fréquente intervention
du kiné.
Une bonne préparation
musculaire
doit limiter
les risques d’accident en
associant un travail musculaire,
un travail d’équilibre,
et des étirements.
Le port d’une genouillère
ou un strapping réalisé
par le kiné peut aider
à l’effort.

L’EPAULE

Il s’agit d’une articulation
complexe
, nécessitant
des techniques de conditionnement
physique, à la fois globales
et particulières pour chaque
muscle ou articulation. Comme
toujours, un traitement préventif
permettra de réduire le
risque de traumatismes. Un travail
de tonification des chaînes
musculaires
est obligatoire
pour prévenir les accidents.

LA
CHEVILLE ET LE PIED

La majorité des sportifs
a eu une entorse
plus ou moins grave du ligament
latéral externe de la cheville.

Afin d’éviter l’accident,
un travail spécifique peut
être envisagé, mais
les récidives sont
fréquences
si,
après les soins habituels
de kinésithérapie,
le sportif ne prend pas soin à
retravailler la cheville blessée.
Comme pour toutes les articulations,
il existe trois types d’intervention
: la musculation,
les étirements,
la proprioception.
Le port systématique d’une
attelle de contraction est déconseillé.

LES
ACCIDENTS MUSCULAIRES

Le traitement d’un accident
musculaire est totalement différent
du traitement pour rupture de
tendon. Seul un avis médical
pourra permettre de faire la différence
en apportant une thérapeutique
adaptée
.

Avertissement
:
Une mauvaise pratique
d’une musculation en salle
avec du matériel mal adapté
et la méconnaissance des techniques
spécifiques de musculation peut
provoquer l’inverse du résultat
attendu, avec l’apparition d’une
faiblesse musculaire et tendineuse,
qui pourrait conduire à des accidents
gravissimes.
Il est donc indispensable, avant de
pratiquer une musculation en salle,
de consulter son médecin
et d’effectuer au moins les premières
séances sous le contrôle
d’un encadrement professionnel
diplômé d’Etat.

Votre kinésithérapeute
pourra vous conseiller sur les gestes
à ne pas faire
et sur
les conditions de la réalisation
d’un bon échauffement.
La kinésithérapie, par
la variété des techniques
proposées, apporte une solution
adaptée
à de
nombreuses prises en charge de blessures.
L’avis médical et la prescription
de soins
restent toutefois
indispensables
.

Lire aussi :

 
Rééducation
des blessures
chez le sportif.

Rééducation après rupture des ligaments croisés antérieurs opérés
Diaporamas Traumatologie du Sport
Rééducation après rupture des ligaments croisés antérieurs opérés
Auteur(s) : Dr Eric Hallard / Version : 2009
Pdf : 312.3 KB / 11237 Téléchargement(s)
Licence : © Reproduction interdite / A usage personnel uniquement
Intérêt de l'isocinétisme dans le bilan et la rééducation d'un genou opéré. Intérêt de ce bilan pour une rééducation
Diaporamas Traumatologie du Sport
Intérêt de l'isocinétisme dans le bilan et la rééducation d'un genou opéré. Intérêt de ce bilan pour une rééducation
Auteur(s) : Dr Patrick Gauthier / Version : 2011
Pdf : 2.1 MB / 12939 Téléchargement(s)
Licence : © Reproduction interdite / A usage personnel uniquement

publicité

Fermer