Partenariat

Trucs et astuces pour lutter contre la transpiration

Lutter contre la transpiration

La transpiration ne doit pas être stoppée par des vêtements qui empêcheraient l'évaporation cutanée.

La transpiration élimine les toxines de l’organisme, permet une respiration des cellules et une régulation de la température du corps.

La réalisation d’un effort déclenche la transpiration. Le sportif connaît bien ce phénomène et porte de plus en plus de vêtements dont les fibres sont étudiées pour permettre la transpiration et absorber celle-ci.

La transpiration est indispensable à la bonne régulation de la température du corps, élimine les toxines de l’organisme et permet une respiration des cellules du corps humain.

Sans celle-ci, l’hyperthermie d’effort surviendrait plus souvent avec malheureusement tout son cortège de complications.

La transpiration provoque une perte d’eau aggravant potentiellement la déshydratation.

Prévention

Nous ne sommes pas tous égaux devant le phénomène visible de la transpiration. Dans certains cas extrêmes, cet excès de transpiration est même une maladie fort handicapante.

Dans la plupart des cas, la transpiration est simplement visible par cet excès de sueur qui peut tâcher les vêtements et bien entendu dégouliner sur la peau.

Pour lutter contre cette transpiration, il faut surtout porter des vêtements suffisamment amples en matière naturelle qui permettent l’évaporation de la sueur mais également absorber le trop plein de celle-ci. Il faut éviter à tout prix les vêtements trop collés et trop justes au corps en matière synthétique qui non seulement va retenir la transpiration mais va provoquer par macération des odeurs désagréables, voire des infections cutanées.

Les déodorants

Il est conseillé également de s’épiler et de se raser régulièrement pour éviter que les poils soient source d’infection par localisation de bactéries qui vont se propager rapidement par cette macération. Après l’effort, il faut se laver à grandes eaux en se savonnant avec un savon neutre.

Quelquefois, les douches ne sont pas suffisantes, il faut utiliser également un savon médical bactéricide conseillé par votre médecin ou en vente en pharmacie. Les déodorants sont surtout utilisés contre le désagrément de la transpiration, c’est à dire les odeurs, la pratique sportive bien entendu, ne doit pas être stoppée par des déodorants qui empêcherait cette évaporation cutanée.

Attention lors de l’utilisation de ce type de produits à base d’aluminium, cela peut provoquer des eczémas, allergies ou rougeurs totalement désagréables. Il ne faut pas non plus négliger la possibilité d’une surinfection mycosique.

Les déodorants permettent de réduire les odeurs liés à la sueur et à la transpiration. Un déodorant est souvent présenté sous forme de spray, de stick ou bille.

Les dangers des déodorants à l’aluminium : alerte de l’ANSM

Des études chez l’animal n’ont pas pu mettre en évidence de lien entre cancer et exposition à l’aluminium par voie cutanée.

En ce qui concerne son utilisation dans les produits cosmétiques, cette évaluation a été centrée sur les antitranspirants en raison des quantités importantes d’aluminium que ces derniers peuvent contenir et leur utilisation quotidienne. L’analyse des données a permis de proposer une restriction de la concentration en aluminium à 0,6 % dans les produits antitranspirants ou déodorants. Il convient de préciser que cette restriction ne concerne pas l’exposition sur peau lésée comme par exemple après le rasage ou des micro-coupures.

De ce fait, l’Afssaps recommande de ne pas utiliser d’antitranspirants contenant de l’aluminium sur peau lésée.

Lire le Point d’information de l’ANSM

En effet les conséquences des déodorants avec de l’aluminium sur la santé à travers leur utilisation, sur l’apparition de certaines maladies sont difficiles à prouver en particulier pour le risque de cancer du sein. Seuls les risques allergiques sont connus.

Trucs et astuces

  • Les bains aux huiles essentielles de sauge et de thym peuvent donner de bons résultats dans le cas de transpiration supérieure à la normale.
  • Pour les pieds, on peut demander en pharmacie un mélange équilibré entre formol / glycérine et alcoolat de lavande ou poudrer les chaussettes avant de les enfiler avec un mélange antiseptique comprenant du camphre pulvérisé, du formol et du talc.
  • Pour lutter contre la transpiration et ses effets, un bon bain d’eau froide ou une douche bien froide est également efficace. Attention : il faut respecter un temps de récupération car après une bonne douche, le corps humain peut reprendre une transpiration pour évacuer ses déchets.
  • Il existe des traitements simples et homéopathiques pour permettre de limiter les excès de transpiration : le Sépia, China 9 CH ou Pilocarpus 9 CH par exemple peuvent être d’utilité. Toutefois, votre médecin est le seul à pouvoir vous conseiller ce type de traitement.

Conclusion

N’oubliez pas que si vous transpirez, vous éliminez de l’eau. Il vous faut donc boire beaucoup pour recréer une hydratation normale de l’organisme.

Le « pied d’athlète »

Le « pied d’athlète » (ou Athletics Foot) est une mycose qui se loge entre les orteils par manque d’hygiène, excès de transpiration, ou par contamination par les douches des vestiaires. Très vite, le sportif aura des désagréments avec des démangeaisons, une peau se fissurant entre les doigts de pied, qui saigne et qui démange.

Il s’agit effectivement d’un champignon ou mycose qui gagnera les autres espaces inter-digitaux s’il n’est pas soigné ou ignoré. Cette mycose peut gagner les ongles d’autant que les chocs répétés du pied contre la chaussure lors de la marche ou de la course fragilise les ongles. Un traitement local doit être rapidement mis en place. En cas de lésion trop étendue, le médecin donnera un traitement médicamenteux par la bouche.

La prévention passe par l’hygiène, et également le soin des chaussures. Il ne faut pas se prêter les chaussettes, ni utiliser pour s’essuyer les pieds la serviette d’un copain ou du voisin. Par ailleurs, il faut traiter à la fois les chaussettes et l’intérieur de la chaussure en saupoudrant ceux-ci avec une poudre spéciale contre la mycose. Evitez de marcher pieds nus dans les vestiaires, utilisez des chaussettes en coton et des chaussures en cuir. Faites le maximum pour laisser respirer les pieds.

Mycoses Plantaires et autres Plaies

Un conseil : quand cela vous arrive, consultez rapidement votre médecin ou votre dermatologue car ces lésions sont contagieuses et très désagréables.

Lancez une recherche sur notre site...

Nombre d'articles à votre disposition : 903

Publicité

Dr. Patrick Bacquaert A propos de l'auteur

Consultant en médecine du sport et sport santé ainsi que médecin chef de l’Institut de Recherche en Bien-être, Médecine et Sport Santé (IRBMS). Le docteur Patrick Bacquaert est l'une des grandes figures de la médecine du sport. Il s'est investi dans la promotion du sport santé dans la région Nord Pas-de-Calais. Il œuvre également dans la lutte contre le dopage et s'occupe activement d'un site Internet www.irbms.com dont il est le responsable.

Publicité