Notre partenaire

Repas : 1 jour avant la compétition

Diététique du sport et compétition

Une bonne hydratation reste de rigueur, essentiellement par l’eau minérale, mais également par les apports alimentaires (potage par exemple).

Les principales adaptations de la veille de compétition concernent essentiellement le repas du soir.

Alimentation de la veille

Ce repas est généralement le dernier apport énergétique conséquent avant l’épreuve ou la compétition.

(Petit déjeuner et déjeuner répondent aux critères décrits dans le cadre de la semaine pré compétitive.)

 

Ce repas doit donc être dominé par un apport important en glucides complexes :

Il doit être de digestion facile, pour ne pas nuire à la qualité du sommeil, élément essentiel pour aborder l’épreuve du lendemain. Pour ce faire, il s’agit d’éviter principalement les corps gras dont la digestion est toujours lente.

Pour vous aider, consultez nos recettes pour le sport : Aliments et recettes pour le sport

Mais éviter ne veut pas dire supprimer !

Si les sauces, plats gras (charcuteries, viandes grasses…) sont fortement déconseillés, il n’est pas exclu d’accompagner les mets d’un peu de fromage (gruyère râpé sur les pâtes), le tout étant d’être modéré. Pour les accros de sauce, certains légumes cuits mixés constituent une excellente sauce allégée (Coulis de tomate par exemple). L’huile d’assaisonnement (olive, noix, colza) doit par ailleurs être conservée pour l’apport en acides gras essentiels.

Une ration de protéine est souhaitable. On privilégiera les protéines animales maigres, telles que le jambon découenné dégraissé, une volaille, filet de poisson, éventuellement viande rouge grillée. Cette ration protéinée est sans influence sur le déroulement de la future course.

Laitage, fruit, compote seront un excellent dessert.

Une bonne hydratation reste de rigueur, essentiellement par l’eau minérale, mais également par les apports alimentaires (potage par exemple). Le thé ou café, même s’ils ne sont pas recommandés dans cette situation, peuvent être consommés avec modération.

Repas type

  • Potage ou crudités râpées.
  • Blanc de volaille.
  • Pâtes.
  • Yaourt, compote de fruit.
  • Tisane.

Aliments à éviter :

  • Aliments gras : plats cuisinés industriels, charcuteries, viandes grasses, pâtisseries, viennoiseries, crème dessert. Beurre avec modération.
  • Aliments trop sucrés : modérer la consommation de sucres simples au cours de la journée (miel, sucre blanc…)

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer