SuivreSuivre

Annonces

Prévention et conseilsPrévention et conseils

Commotion cérébrale au rugby

La commotion cerebrale

La commotion cérébrale est souvent retrouvée chez les rugbymen.

Une commotion cérébrale est un trouble soudain et rapidement résolutif du fonctionnement du cerveau, secondaire à un traumatisme crânien ou tout impact sur le corps, transmettant à l’encéphale des contraintes d’inertie importantes .

Le rugby est le sport le plus touché par cet accident, la Fédération Française de Rugby avec le l’expertise de ses médecins a pris les dispositions préventives pour la réalisation d’une prise en charge sécurisante (Lire le protocole de la FFR/LNR ci-dessous).

Les chiffres parlent d’eux même !!

Le nombre de commotions cérébrales est passé de 53 en 2012-2013 à 97 de 2016-2017 !!

Il faut inciter voire rendre obligatoire la sortie du terrain

car 33% des joueurs commotionnés sont restés sur le terrain alors que le syndrome du 2° impact a des conséquences potentiellement graves

Les entorses vertébrales dont cérébrales

Une entorse vertébrale peut être en lien avec un choc et une commotion cérébrale ; il est donc important de prendre en charge un blessé selon des conditions strictes de sécurité.

Le rachis cervical est très vulnérable, d’autant que les erreurs techniques dans les mêlées, soit écroulées soit tournées, sont fortement sanctionnantes pour l’axe vertébral et cervical en particulier. Les lésions cervicales ne sont pas rares ; certaines malheureusement débouchent vers des accidents dramatiques avec des séquelles médullaires catastrophiques

Les circonstances de l’accident

La mêlée écrasée, l’effondrement voulu ou non de la mêlée entraîne une chute de premières lignes qui sont les plus exposées. Si un joueur expérimenté arrive souvent à se dégager, il peut être lui-même prisonnier de cette mêlée écrasée avec le cou en hyperflexion. C’est à ce moment-là que l’accident peut survenir par une accentuation de cette flexion lorsque les autres joueurs tombent sur lui.

Le placage au-dessus de la ligne des épaules provoque une augmentation des commotions et des lésions du rachis ; la vigilance des arbitres est sollicitée même si cela n’est pas facile.

 

Les propositions techniques et médicales

-La  sortie temporaire de 5 minutes pour réaliser une évaluation neurologique par les 5 questions du score de Maddocks et le test d’équilibre du tamdem

-La formation des médecins du sport et du rugby à la prise en charge simple de la commotion et pourquoi pas aussi former l’équipe médicale dont les kinés ?

-Le carton bleu délivré par un arbitre ou un entraîneur en cas de suspicion de commotion et qui bloque la licence pendant 10 jours le temps d’obtenir le feu vert médical

 

Focus le score de Maddocks

1- Sur quel stade sommes-nous ? At what venue are we today?

2- Dans quelle mi-temps sommes-nous ? Which half is it now?

3 – Quelle équipe a marqué les derniers points ? Who scored last in this match?

4- Contre quelle équipe as-tu joué la dernière fois ? What team did you play last game?

5 – Ton équipe a-t-elle gagnée le match précédent ? Did your team win the last game?

 

Le protocole du test d’équilibre du Tamdem

« Je vais maintenant tester votre équilibre. Retirez vos chaussures, roulez le bas de votre pantalon au-dessus des chevilles (le cas échéant) et retirez les bandages de vos chevilles (le cas échéant). Ce test est composé de trois épreuves de 20 secondes réalisées dans différentes positions. » Position sur deux pieds : « Mettez-vous debout, pieds joints, mains sur les hanches et les yeux fermés. Vous devez vous maintenir dans cette position pendant 20 secondes. Je vais compter le nombre de fois où vous quitterez cette position. Je commence à chronométrer dès que vous êtes prêt. » Position sur un pied : « Si vous deviez taper dans un ballon, quel pied utiliseriezvous ? [Ce pied est le pied dominant] Restez maintenant debout sur votre pied non-dominant. Le pied dominant doit être fléchi d’environ 30 degrés par rapport à la hanche, avec une flexion du genou d’environ 45 degrés. Maintenez à nouveau la position sans bouger pendant 20 secondes en gardant les mains sur les hanches et en fermant les yeux. Je vais compter le nombre de fois où vous quitterez cette position. Si vous perdez l’équilibre, ouvrez les yeux et reprenez la position de départ. Je commence à chronométrer dès que vous êtes prêt. »

 

Protocole de commotion cérébrale
Diaporamas Traumatologie du Sport
Protocole de commotion cérébrale
Auteur(s) : Ligue de Rugby / Version :
Pdf : 1.6 MB / 285 Téléchargement(s)
Licence : © Reproduction interdite / A usage personnel uniquement
Une commotion cérébrale est un trouble soudain et rapidement résolutif du fonctionnement du cerveau, secondaire à un traumatisme crânien ou tout impact sur le corps

 

 

© IRBMS - Droits de reproduction

La rédaction vous conseille

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

  • Qui sommes-nous ?

    IRBMS Prévention sport santé
  • Congrès 2017 : compte-rendu

    Congrès 2017 : inscription
  • Partenariat

    Partenariat