Publicité

Bracelet Power Balance : Le bracelet magique

« Eclairer les populations et les sportifs en particulier quant à leurs croyances relatives à l’amélioration de la performance est une tâche très délicate, tant il y a de nombreuses rumeurs qui circulent, évoluent et apparaissent chaque jour. »

Que penser de la mode des bracelets pour sportifs ?

Ces bracelets en silicone sont équipés d’un hologramme programmé selon le fabricant « avec des fréquences qui réagissent positivement avec le champ énergétique du corps humain afin d’en améliorer l’équilibre, la force, la flexibilité ».

Suffirait-il de porter un bracelet pour devenir fort et souple ?

La science peut-elle expliquer
une telle affirmation non contrôlée ?
Sont-ils réellement efficaces ?

Ces bracelets sont censés améliorer les performances, en terme d’équilibre, de coordination, de force et de souplesse… N’importe quel entraîneur rêverait d’améliorer autant de qualités physiques sur une séance d’entraînement !

Sur le plan physiologique, médical, il n’existe aucune preuve scientifique de leur efficacité. Celle-ci ne semble s’expliquer que par la rumeur.

Les simples tests physiques évoqués dans les médias ne certifient rien et ne reposent que sur des individualités qui affirment sans savoir !!!

Nos recherches bibliographiques n’ont retrouvé aucune étude scientifique validée sur ces bracelets. Des études sont en principe programmées dans certains centres d’études de la performance.

D’accord sur le principe !

Attention à la confusion ! Les énergies corporelles, la polarité et la charge magnétique de nos cellules sont des concepts clairement admis. Ils participent à l’équilibre de notre corps, le bon fonctionnement de nos cellules, le développement de la performance. C’est d’ailleurs le fondement de certaines médecines (et d’imagerie médicale). L’acuponcture, la médecine chinoise en sont sans doute les meilleurs exemples.
Reconnaître ce concept est une chose, croire aveuglément aux propriétés magiques des bracelets en est une autre !

Un marketing peu objectif !

Les avantages de ces bracelets sont largement évoqués dans les messages commerciaux et reposent sur des témoignages de sportifs plus ou moins connus. Ces simples témoignages, loin de constituer des preuves physiologiques, semblent toutefois suffire à certains pour s’y soumettre sans réserve.

Quelques croyances ou principes oubliés

Dans les années 60 la cortine avant l’effort stimulait la performance avec un « air de dopage placebo »
Dans les années 70 arrive sur le marché un « produit énergétique miracle » le XL1 certes efficace mais correspondant finalement à une simple adaptation nutritionnelle mais sa vente par correspondance et sa diffusion dans de grandes équipes en font le produit incontournable.

Dans les mêmes années des médecins du sport montrent tout l’intérêt d’une étude électrocardiographique du cœur pour sélectionner les sportifs endurants ou résistants. Des études sérieuses font références dans ce domaine qui est appliqué à l’INSEP. Venant du monde médical ces affirmations montrent combien il faut être prudent avant de conclure car aujourd’hui personne n’utilise ce principe.

Dans les années 80/90 les lactates ont étaient mis en avant dans les laboratoires de l’effort. Les équipes qui ne réalisaient pas ces dosages étaient incompétentes !!!! Les préparateurs physiques nouveaux venus dans le paysage sportif basaient leurs entraînements sur les valeurs recueillies même si un grand nombre de médecins du sport émettaient des doutes sur la qualité des analyses.

Dans les années 90 la L-carnitine et surtout la créatine sont propulsées au rang de produits miracles. De nombreux sportifs passent à la télévision pour vanter leurs mérites. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Les messages commerciaux présentent
certaines contradictions scientifiques :

D’une part, les bracelets sont tous identiques, et sont donc adaptés à chacun de nous. Aurions-nous le même problème d’équilibre, la même régulation énergétique corporelle, le même mode de vie qui expose aux mêmes déséquilibres internes ?

D’autre part, le site de vente Internet reconnaît que chaque hologramme additionnel est un avantage supplémentaire, ce qui incite à en porter plusieurs et accessoirement stimule la vente ! Ceci impliquerait que plus je porte de bracelet, plus les bénéfices s’accentuent. Combien de bracelet faut-il porter pour se garantir de devenir un champion ?

Les messages marketing portent des connotations avantageuses, de bracelet « magique », associées à la recherche de performance.
Cette technique de communication n’est pas nouvelle et existe déjà pour d’autres produits ciblés sur un public sportif, dans de nombreux domaines.
C’est le cas de certains compléments alimentaires aux vertus miraculeuses ou des boissons énergisantes qui « donnent des ailes » aux sportifs, pour soi disant aller plus loin, plus haut, mais surtout prendre un risque avéré de nuire à sa santé.

Conclusion

On peut regretter que les concepteurs de ces bracelets utilisent des arguments non démontrés mais à connotation scientifique pour propulser leurs chiffres d’affaire.

Il semble que le simple témoignage de sportif puisse malheureusement suffire à valider les propriétés de ces bracelets aux sportifs incrédules !

Après les compléments alimentaires dont certains sont de « la poudre aux yeux » pour rassurer plutôt qu’apporter un réel bénéfice de santé ou de performance, ces bracelets apparaissent comme le nouvel objet fétiche à la mode chez les sportifs.

Ces bracelets ont un impact psychologique indéniable, en rassurant le sportif, le confortant dans son comportement et ses objectifs. Quant à savoir si ce bracelet est efficace, il suffit d’y croire ou d’attendre les résultats des études qui seront entreprises par quelques équipes scientifiques indépendantes.

Lire aussi : Le Bracelet Power Balance : que la force… mentale soit avec toi !

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer