Publicité

Dr Patrick Bacquaert

Docteur Bacquaert, vous êtes vice-président et médecin-chef de l’IRBMS, ainsi que consultant en médecine du sport et sport santé.

Vous rédigez de nombreux articles, pas seulement pour l’IRBMS,  et coordonnez l’ensemble des rubriques thématiques proposées sur ce site qui attire en moyenne six mille visiteurs par jour. Votre investissement dans les domaines du Sport Santé vous ont naturellement conduit vers la lutte contre la dopage.

 

1/ A quand remonte cette passion pour le sport et la médecine du sport ?

Quand j’étais adolescent je fus un sportif de bon niveau et ai pratiqué de nombreux sports dont l’athlétisme, le hand, le rugby puis « en veillissant » le tennis et maintenant le golf sans oublier la randonnée et le vélo. Dès ma réussite de la première année de médecine j’ai intégré le laboratoire de physiologie de l’effort de Lille pour devenir l’un des animateurs de l’enseignement de la médecine du sport.

Toute ma carrière professionnelle a été tournée vers le sport et la promotion des bonnes pratiques dans un but de santé.

 

2/ Avez-vous rencontré des champions ?

J’ai été pendant plus de 30 ans médecin chef de l’unité médicale du CREPS de Wattignies qui accueille des pôles France et Espoirs, également médecin des équipes de France jeune et féminine de football et  j’ai aussi œuvré au LOSC et dans d’autres équipes comme conseiller au suivi médical.

J’ai suivi de nombreux cyclistes et j’ai encadré de nombreuses compétitions dont Rolland-Garros. J’ai donc eu la chance de croiser de nombreux sportifs et entraîneurs.

 

3/ Vous parlez de suivi médical, avez-vous été confronté à la suspicion de dopage ?

Depuis toujours j’ai proposé des alternatives au dopage par la mise en place d’un véritable suivi médical avec un staff autour du sportif allant du médecin en passant par le kiné, le podologue , le diététicien, le psychologue et autres spécialistes.

J’ai dénoncé l’abus de prise de produits bien avant que l’on médiatise le dopage.

Je fus membre titulaire de la commission nationale de lutte contre le dopage et, avec l’aide des douanes, j’ai été à l’origine de l’affaire FESTINA que je suis le seul à bien connaître, même si des journalistes ont beaucoup écrit sur ce sujet et que de nombreux livres croient délivrer la vérité de cette affaire. Willy Voet pourrait confirmer mes dires. Mon implication préventive est donc toute naturelle.

Il faut écouter, proposer, informer, éduquer et surtout sans nier le phénomène ne pas juger car rien n’est simple en sport et les tentations sont présentes quel que soit l’âge ou le niveau du sportif.

Docteur Patrick Bacquaert

 

Pourquoi l’IRBMS et www.irbms.com ?

Pour animer, promouvoir et coordonner les problématiques de l’homme à l’effort.

Créé en 1978, l’IRBMS a trouvé toute sa place dans le paysage régional et national grâce au soutien du Conseil Régional Nord Pasde-Calais et l’engagement du Professeur Philippe Jean Parquet, Président de l’IRBMS. La rencontre dans les années 80 avec le Docteur Thierry Abraham, fan d’informatique, a été un déclencheur de la prise de conscience du futur rôle du Web. Nous ne nous sommes pas trompés car de quelques pages lues en 1998 nous sommes passés depuis à plus de 10 000 visiteurs certains jours.

C’est un site de bénévoles passionnés qui est aujourd’hui l’un des plus connus en langue Française sur cette thématique de l’activité physique et du sport. Il est maintenant temps de grandir en trouvant des partenaires financiers ! … pour passer à la vitesse supérieure car nous avons encore de nombreux projets à développer.

Quelques références biographiques…
  • Médecin inspecteur de la Jeunesse et des Sports pendant plus de 30 ans.
  • Attaché de physiologie.
  • Médecin chef du CREPS.
  • Médecin de médecine physique et de rééducation.
  • Médecin du sport.
  • Médecin du Comité Régional Olympique du 59/62.
  • Médecin chef de l’IRBMS.

Quelques références bibliographiques…

 

publicité

Fermer