Notre partenaire

La Rhubarbe

Rhubarbe et Sport
Juin – Aliments de Saison Par le Docteur Frédéric Maton

Intérêt de la Rhubarbe chez le sportif :

La rhubarbe fait partie des fruits oubliés de nos habitudes alimentaires, et dont la consommation se limite traditionnellement à quelques pâtisseries. Les avantages nutritionnels de ce fruit ne sont pas majeurs, mais justifient d’en incorporer plus fréquemment dans nos plats. La rhubarbe est particulièrement riche en eau, et conviendra à l’élaboration de certaines boissons ou pour imbiber certaines préparations culinaires. Presque dépourvue en glucide, elle est très peu calorique, d’où une application possible orientée vers la gestion du poids (disciplines à catégories de poids). La richesse minérale est dominée par le calcium, et contribuera à satisfaire les besoins du sportif. La rhubarbe est riche en fibres, dont on pourrait s’attendre qu’elles limitent l’absorption des oligoéléments. Bien que les études soient contradictoires, il semble que ces fibres altèrent peu l’absorption minérale et vitaminique.

Autres propriétés :

La rhubarbe contient des teneurs intéressantes en manganèse et vit. K. La consommation de rhubarbe est toutefois déconseillée chez les personnes prédisposées au calcul rénal, en raison de la présence d’acide oxalique. Rappelons que les lithiases rénales sont essentiellement constituées d’oxalate de calcium, plus rarement d’acide urique. La consommation exagérée d’aliments riches en acide oxalique favorise la formation de calcul. Quelques règles hygiéno-diététiques permettent toutefois de limiter ce risque : > Bien boire pour filtrer les reins, avec un minimum d’1,5 litre d’eau/jour. Les eaux alcalines sont recommandées. > Eviter l’association de plusieurs aliments contenant de l’acide oxalique, c’est-à-dire : la rhubarbe, les haricot, les épinards, l’oseille, le thé, le vin et d’autres alcool, cacao, noix et noisettes, la betterave, le son. > Augmenter la consommation de légumes, légumes secs et de fruits pour l’apport en magnésium, en potassium (qui diminue la calciurie), et en fibres (qui régulent l’absorption du calcium). > Limiter la consommation de sel (qui augmente la diurèse et augmente la calciurie) > Limiter la consommation de produits sucrés (sucres simples), à fortiori s’ils sont acides (sodas). > Limiter les produits riches en protéines (purines) sources d’acide urique (viande, abats, charcuteries)

Conseils pratiques :

Les propriétés nutritionnelles de la rhubarbe permettent de l’incorporer dans certaines préparations culinaires, soit pour élaborer des plats hypocaloriques (smoothie rhubarbe et fraise, sorbet, petites crème légères à la rhubarbe…) soit pour parfumer et enrichir (en calcium) des plats énergétiques (gâteau de semoule à la rhubarbe, taboulé aigre douce…)

Lire aussi :

publicité

Fermer