Publicité

Le Point de côté chez le sportif

Le point de côté

Le point de côté peut être d’origine mixte avec un dysfonctionnement d’adaptation cardio-respiratoire, provoquant une névralgie et une crampe musculaire.

Tout sportif peut être amené à ressentir une douleur brutale sur le côté, appelée « Point de côté » , surtout lors de la pratique
d’un sport de type endurance.

C’est ainsi que les jeunes adolescents pratiquant la course à une vitesse proche de la vitesse maximale aérobie (VMA), se plaignent souvent de ce type de douleur pouvant affoler les parents et quelquefois motiver de façon non justifiée une inaptitude à la pratique du sport et en particulier de l’endurance.

Qu’est-ce que le point de côté ?

Le point de côté est une douleur aigue brutale sans signe précurseur, apparaissant au niveau de la région sous-hépatique (hypocondre droit) à hauteur des fausses côtes. Ce point apparaît au cours de l’effort et entraîne immédiatement une gêne respiratoire. Le sportif doit arrêter l’effort tant la douleur est invalidante.

Attention : un point de côté est toujours sans gravité. Il faut bien entendu le distinguer des douleurs beaucoup plus graves, évocatrices d’urgence médicale, comme l’infarctus du myocarde, ou une rupture d’anévrisme. Les circonstances étiologiques sont toutefois différentes.

Localisation du point de côté

Si plusieurs parties du corps sont concernées, le point de côté le plus classique est donc celui apparaissant sous les fausses côtes à droite ou à gauche. On retrouve par contre des points de côté sous claviculaires droits ou gauches, péri ombilicaux, et au niveau du plexus solaire.

Origine du point de côté

Sujet encore mystérieux, l’on peut évoquer plusieurs causes qui sont :

  • Mauvaise adaptation à l’effort : avec augmentation brutale du rythme cardio-respiratoire et perturbation de la régulation des sympathiques.
  • Crampe soudaine : au niveau des muscles du diaphragme
  • Névralgie intercostale : pouvant être d’origine nerveuse ou rhumatismale avec un blocage de type intervertébral mineur
  • Origine digestive : il s’agit d’une distension gazeuse avec la présence peut-être d’une petite hernie hiatale ; la douleur est directement liée à un problème alimentaire ou digestif
  • Dysfonctionnement de la vésicule biliaire : il s’agit d’une douleur qui siège sous les fausses côtes à droite, pouvant être le reflet d’un dysfonctionnement hépato-pancréato-vésiculaire

Plus généralement, le point de côté peut être d’origine mixte avec un dysfonctionnement d’adaptation cardio-respiratoire, provoquant une névralgie et une crampe musculaire.

Comment éviter le point de côté ?

  • En respectant les règles de la digestion avec un repas pris 3 heures avant l’effort.
  • En respectant l’échauffement et l’adaptation cardio-respiratoire.
  • En évitant tout effort inhabituel et inadapté à sa condition physique.

Comment agir en cas de point de côté ?

  • Arrêt de l’effort.
  • Comprimer la zone douloureuse avec la main.
  • Respirer lentement et profondément.
  • Boire par petites gorgées et régulièrement.
  • S’allonger ou marcher en faisant quelques étirements et quelques exercices de relaxation.

Examen différentiel

  • douleurs d’origine cardiaque
  • infarctus du myocarde
  • angine de poitrine
  • douleurs d’origine vasculaire
  • embolie
  • rupture d’anévrisme
  • douleurs d’origine pulmonaire
  • pneumothorax
  • douleurs d’origine digestive
  • calculs hépato-vésiculaires
  • douleurs d’origine osseuse
  • fracture de fatigue spontanée
  • etc.

Quand consulter son médecin ?

Après avoir eu un point de côté, il est toujours conseillé de consulter son médecin pour mettre en place un éventuel bilan médical qui pourrait être :

  • Simple auscultation, palpation, pour rassurer.
  • Echographie hépato-vésiculaire.
  • Bilan cardiaque et ECG de repos et d’effort.
  • Bilan biologique.
  • Tout examen qui permettra d’aider le médecin dans la recherche de la cause de ce point de côté.

Conclusion

Un point de côté est très souvent banal et survient surtout lors de la pratique d’effort d’endurance, mais l’on peut le rencontrer chez tout pratiquant, quel que soit le type de pratique.

Très souvent anodin, il disparaît spontanément par le simple arrêt de l’effort et quelques exercices de relaxation cardio-respiratoires.

En cas de persistance de ce point de côté, il est nécessaire d’appeler les services d’urgence (15 ou 112 par téléphone portable), afin de ne pas méconnaître une urgence vitale.

En tout état de cause, la prévention passe par une bonne connaissance des facteurs de risques ; le point de côté contre-indique très rarement la pratique du sport.

 

 

 

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer