Annonces

Faut-il un certificat médical pour la pratique du ski ou autres disciplines d’altitude ?

Séjour à la montagne et sport

Un séjour à la montagne n’est pas un stage de ski compétitif et relève du loisir librement pratiqué sans devoir fournir un certificat médical de non contre-indication.

Il en va autrement pour la compétition.

Cas des compétiteurs

Oui

Les sports statutaires pratiqués au sein de la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade sont : escalade, ski alpinisme, randonnée pédestre, raquette, canyonning, alpinisme & haute altitude.

Le certificat médical est une obligation légale conformément aux articles 8 et 9 du Règlement médical fédéral pris en application des articles L231-2 et L231-3 du Code du sport.
La production d’un certificat médical attestant l’absence de contre-indication à la pratique de l’activité des sports statutaires est exigée lors de la première délivrance de licence, ainsi qu’à l’occasion de chaque renouvellement annuel.

La participation aux compétitions est subordonnée à la présentation d’une licence sportive. Elle porte attestation de la délivrance d’un certificat médical mentionnant l’absence de contre-indication à la pratique sportive en compétition (cf. Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade).

Cas des forfaits avec licences

Oui

Quand les remontées mécaniques délivrent aux compétiteurs et aux skieurs de loisir un forfait saisonnier, dont le prix est déterminé en début de saison par la Station, et comprend la licence FFS qui est obligatoire et sert d’assurance, il faut être en possession d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique du ski.

Cas du Carré Neige

Non

Le Carré Neige prend en charge les dépenses dès que vous avez recours à des professionnels en vue de vous secourir ou de vous rechercher, ou susceptibles de vous procurer les premiers soins. Il n’est pas nécessaire de fournir au préalable un certificat médical.

Cas de séjours individuels

Non, hors compétition
Oui, avec compétition

Il n’est pas obligatoire de présenter un certificat médical pour acheter un forfait. Sauf si celui-ci est accompagné de la délivrance d’une licence pour effectuer de la compétition. Les cours de ski qui se terminent par des passages d’étoiles ou autres classifications ne sont pas assimilés à de la compétition. Donc il ne faut pas de certificat médical. Attention si vous désirez prendre part à une compétition même locale et pour le plaisir sous l’égide de la Fédération. Car il est obligatoire de posséder une licence ou du moins renseignez-vous.

 

Conclusion

Un séjour à la montagne n’est pas un stage de ski compétitif. Cela relève du loisir librement pratiqué sans devoir fournir un certificat médical de non contre-indication. Il est toutefois important d’être correctement assuré ou de prendre sur place les assurances proposées en cas d’accidents.

© IRBMS - Droits de reproduction

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Annonces

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

La rédaction vous conseille

  • Qui sommes-nous ?

    IRBMS Prévention sport santé
  • Congrès 2017 : inscription

    Congrès 2017 : inscription
  • Partenariat

    Partenariat