COVID-19 : sport en confinement, quel risque cardiaque ?

Covid-19 et sport : quel risque cardiaque ?

Dans le contexte actuel du coronavirus, la pratique d’une activité physique est recommandée en période de confinement, mais doit répondre à certains critères, tels qu’une pratique individuelle, d’une durée limitée, proche du domicile.

Un risque cardiaque potentiel a été évoqué, surtout pour les efforts de haute intensité. Que faut-il en penser objectivement ?

Nature du risque cardiaque lié au Covid-19 ?

Le risque cardiaque lié au Covid-19 repose sur 3 paramètres :

  • D’une part, il est admis qu’une pathologie cardiovasculaire préexistante est un facteur de risque de forme grave de Covid-19. Parmi ces pathologies, il s’agit notamment de l’hypertension artérielle (HTA), des pathologies coronaires, des accidents vasculaires cérébraux…
  • D’autre part, le risque cardiaque peut être lié au virus lui-même. Le Covid-19 peut s’avérer agressif sur le cœur et créer des lésions. Ont été rapportés des arythmies, myocardites et troubles de coagulation… C’est essentiellement dans ce sens que le risque cardiaque pourrait concerner un sportif infecté.
  • Enfin, le risque cardiaque peut malheureusement être la conséquence de certains traitements (effets secondaires cardiaques). La thrombopénie (baisse des plaquettes) associée dans les infections du Covid-19 est également de nature à aggraver le risque cardiaque.

Période d’incubation : quelles recommandations ?

Le risque cardiaque en période d’incubation est théorique, à fortiori pour les efforts intenses. Ce risque est difficilement palpable, étant donné que ce virus est nouveau.

Le problème repose sur les formes asymptomatiques de Covid-19 qui représentent 30 à 40% des malades (infection sans signe clinique ou avec des signes mineurs).

Pendant cette période, on peut s’interroger si l’effort, à fortiori intense, est recommandé. Aucune donnée scientifique à ce jour n’est capable de confirmer un risque cardiaque spécifique au coronavirus dans cette situation.

Par contre, il est certain que tout signe clinique pouvant faire évoquer l’infection (même en incubation) amène à stopper l’activité sportive. La prévention n’est donc pas spécifiquement sur les efforts intenses.

► Conseil du Pro :

Une fièvre (même mineure), un mal de tête, des frissons, une rhinorrhée, une toux, un mal de gorge, une fatigue inhabituelle… implique d’interrompre d’entraînement et justifie un avis médical.

Privilégiez l’entretien de votre condition physique

La pratique d’une activité physique en période de confinement est donc recommandée, en privilégiant les efforts d’intensité faible à modérée, les étirements, la relaxation. Sachez-vous faire accompagner d’un coaching à distance.

N’oubliez pas que votre environnement peut diminuer les contraintes cardiaques, par une bonne hydratation (avant, pendant, après effort), une atmosphère tempéré et aérée.

Faire du sport chez soi, seul, sans encadrement technique, incite également à être prudent et à modérer ses efforts, en privilégiant l’entretien de sa condition physique et son bien-être, plutôt que la recherche de performance. A ce titre notre partenaire sport santé Jebooj propose sur sa chaîne YouTube de exercices simples à réaliser chez soi.

A lire également : Calculer sa fréquence cardiaque.
Lire notre dossier : Sport et confinement, histoire d’un déconditionnement physique

 
 

Bibliographie

► Chen C, Chen C, Yan JT, Zhou N, Zhao JP, Wang DW. Analysis of myocardial injury in patients with COVID-19 and association between concomitant cardiovascular diseases and severity of COVID-19. Zhonghua Xin Xue Guan Bing Za Zhi. 2020 Mar 6;48(0):E008.

► Driggin E, Madhavan MV, Bikdeli B, Chuich T, Laracy J, Bondi-Zoccai G, Brown TS, Nigoghossian C, Zidar DA, Haythe J, Brodie D, Beckman JA, Kirtane AJ, Stone GW, Krumholz HM, Parikh SA.
Cardiovascular Considerations for Patients, Health Care Workers, and Health Systems During the Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) Pandemic. J Am Coll Cardiol. 2020 Mar 18.

► He XW, Lai JS, Cheng J, Wang MW, Liu YJ, Xiao ZC, Xu C, Li SS, Zeng HS. Impact of complicated myocardial injury on the clinical outcome of severe or critically ill COVID-19 patients. Zhonghua Xin Xue Guan Bing Za Zhi. 2020 Mar 15;48(0):E011.

► Lei Fang, George Karakiulakis, Michael Roth, Are patients with hypertension and diabetes mellitus at increased risk for COVID-19 infection ? Lancet Respir Med 11/03/2020)

► Lippi G, Plebani M, Michael Henry B. Thrombocytopenia is associated with severe coronavirus disease 2019 (COVID-19) infections: A meta-analysis. Clin Chim Acta. 2020 Mar 13.

► Peng YD, Meng K, Guan HQ, Leng L, Zhu RR, Wang BY, He MA, Cheng LX, Huang K, Zeng QT. Clinical characteristics and outcomes of 112 cardiovascular disease patients infected by 2019-nCoV. Zhonghua Xin Xue Guan Bing Za Zhi. 2020 Mar 2;48(0):E004.

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

elementum accumsan sit Praesent risus Donec