Annonces

Les qualités requises de la lingerie sportive

Les dessous pour le sport

Les françaises pratiquent la marche, le fitness, le running et l’équitation sans oublier les sports collectifs comme le hockey sur gazon mais aussi l’EPGV, le tennis, la gymnastique…

Quelques chiffres de licences sportives féminines (2016)

  • 2 609 338 pratiquantes de Fédérations Olympiques
  • 633 847 pratiquantes Fédérations Non olympiques
  • 2 676 448 Multisport avec ou sans licence
  • Total 5 919 633 + le sport loisir non chiffré

Les qualités requises des dessous de sport

  • Le confort
  • La technique et le type de matière
  • L’aspect pratique
  • Le prix
  • Le look mais la fonctionnalité en prime (source : Vive la Forme)

Choisir des sous-vêtements adaptés

La sportive peut maintenant choisir avec beaucoup de féminité sa tenue sportive. Mais les dessous proposés doivent correspondre aux formes et matières proposées pour la pratique sportive sans être des dessous de lingerie traditionnelle. Dans les magasins d’articles de sports de nombreuses matières sont proposées pour aider le geste, éliminer les contraintes, absorber la transpiration, améliorer la récupération, etc.

Il ne faut pas oublier les fondamentaux de la pratique sportive. Ils doivent associer qualité physique, connaissance technique, équipement adapté et bonne préparation physique, nutritionnelle et psychologique.

Les dessous doivent être adaptés à la pratique, les seins doivent être protégés en cas de chocs potentiels, une culotte large est préférable au string et au slip en dentelle.

Le maillot de bain

Tout dépend du but. Nager sportivement ou se baigner pour se détendre et prendre un bain de soleil.

La natation est peu concevable en bikini et les marques proposent des modèles techniques en une pièce et des combinaisons soit pour l’entrainement soit pour la compétition.

Exemple : le drag short est un maillot de bain d’entrainement. Il vous permet de travailler votre force musculaire grâce à sa forme. En effet, il n’est pas « moulant » donc il crée de la résistance dans l’eau. Attention le sel et le chlore peuvent être chacun de leur côté les ennemis de votre maillots, il faut donc les rincer après utilisation.

Particularités du soutien-gorge

Annonces

Le type de discipline pratiquée est un élément de réflexion. En effet lors de la pratique de la course à pied avec une petite poitrine faut-il porter un soutien-gorge ?
La réponse n’est pas évidente d’autant que lors de la foulée le frottement du maillot sur les mamelons peut irriter et provoquer un petit écoulement de sang ou une galactorrhée (lait).

Certaines femmes préfèrent alors une protection type bande Velpeau en comprimant le thorax. L’application de vaseline est alors recommandée avec de préférence le port d’un soutien-gorge.

Dans tous les cas le soutien-gorge ne doit pas contenir d’armature qui risque de blesser le sein. Il faut aussi éviter de trop le remonter en le comprimant. Il doit avoir des bretelles larges sans matériaux de rembourrage, elles doivent être inclinées pour un bon maintien.

Le saviez-vous ?

Deux études à méditer !

Une étude de 2015 réalisée par les français Laetitia Perrot et Jean-Denis Rouillon a analysé pendant un an l’évolution de la structure de la poitrine de 33 volleyeuses (18 à 25 ans), à qui ils ont demandé de supprimer totalement de leur vie courante et à l’entrainement le port du soutien-gorge. La musculation n’a absolument aucune incidence sur nos seins qui sont essentiellement composés de graisse. Loin d’assister à un affaissement de la poitrine, les chercheurs constatèrent une diminution de la distance épaule-mamelon et une réduction des vergetures. Attention ce conseil n’est pas à suivre systématiquement !

Dans une autre étude, Élodie Mutter a tenté de quantifier les contraintes physiques imposées à la poitrine lors d’un footing à 9 km/h. L’oscillation haut-bas était de 6 cm et de 9 cm de droite à gauche. Avec les soutiens gorges de sport testés, le mouvement était nettement limité, de l’ordre de 70 %. Un bon soutien-gorge de sport agit par « encapsulation » des seins.

Est-il est recommandé de libérer ses seins ?

Le soutien-gorge brassière avec bonnets moulés est souvent proposé par de nombreux équipementiers. Toutefois une découpe large doit libérer les omoplates pour faciliter les mouvements. La matière doit permettre la transpiration et mouler Un bon soutien-gorge de sport agit par « encapsulation » des seins pour éviter tout ballottement et contact pendant la course avec le bras.

Pour les sports avec contact mettre une coque protectrice est fortement conseillé.

Depuis plus de 10 ans on connait les bienfaits du sport pour lutter contre le cancer du sein. Un article paru dans le journal Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention de janvier 2006 révèle une étude réalisée sur plus de 100 000 femmes françaises, nées entre 1925 et 1950, à la demande de la MGEN, par une équipe de chercheurs de l’INSERM.

Le bas ou la culotte de sport

String, culotte, shorty, cuissards ?

Les strings confectionnés expressément pour la course à pied ne donnent pas d’irritation, même sur les longues distances.

Certaines culottes sont coupées pour une plus grande liberté de mouvement avec des empiècements au niveau des fesses si bien que cette zone est transparente.

Les boxers offrent une grande liberté de mouvement. Ils soulignent également très harmonieusement la silhouette féminine.

Chez les cyclistes pour limiter le conflit du séant à ce fléau on trouve des culottes intégrant un renfort matelassé au niveau de l’entrejambe.

Le confort et la matière et les couleurs seront les éléments de votre choix mais sachez que certaines pratiques peuvent favoriser les infections et les incontinences urinaires utilisez alors des protèges slip sport ultra discret. Il existe une prévention des cystites chez la sportive afin de limiter la survenue d’incontinence urinaire.

 

© IRBMS - Droits de reproduction

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

    Annonces

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

La rédaction vous conseille

  • Qui sommes-nous ?

    IRBMS Prévention sport santé
  • Nos Activités en 2015

    Nos activités en 2015
  • Partenariat

    Partenariat