Les limites de sa performance en running

La performance en course à pied

Chaque sportive ou sportif possède un seuil énergétique au-delà duquel la consommation d’O2 par les cellules ne progresse plus…

La VMA ou vitesse maximale aérobie est un des principaux indicateurs de performance de course à pied.

Plus cet indice est élevé, plus le coureur est performant. Mais en pratique, qu’est-ce que la VMA exactement ? Comment la calcule-t-on et quelle est son utilité ?

Les filières énergétiques

Le geste sportif est réalisé par l’addition de contractures musculaires provoquant le mouvement. Au cours de l’effort musculaire, le corps humain utilise de l’énergie à partir de trois réseaux ou filières différentes mais complémentaires, le but de ces filières étant d’apporter aux muscles de l’ATP (Adénosine Tri-Phosphate), pour permettre le mouvement à partir des carburants fournis par l’alimentation.

La filière aérobie (ou avec oxygène)

Cette filière utilise la transformation de l’ATP en présence d’oxygène, à partir de nos échanges gazeux respiratoires, par la dégradation ou l’oxydation du glucose (glucides), des acides gras (lipides), et plus accessoirement des acides aminés (protéines) provenant de notre alimentation…

Cette filière aérobie correspond aux efforts d’endurance d’une durée prolongée de quelques minutes à quelques heures, comme la réalisation d’un marathon.

Rôle de l’adaptation respiratoire dans la performance

Chaque cellule de notre organisme consomme de l’oxygène, même au repos (filière aérobie). Les besoins en oxygène sont apportés par la circulation et donc le sang qui joue un rôle essentiel à l’effort.

En effet, pendant l’effort, les cellules musculaires sont sollicitées et consomment une certaine quantité d’O2 qui augmente proportionnellement à l’intensité de l’activité physique exercée afin de permettre aux muscles de se contractés et donc de réaliser une foulée efficace et performante.

Chaque sportive ou sportif possède un seuil énergétique au-delà duquel la consommation d’O2 par les cellules ne progresse plus. Ce seuil appelé VO2 max peut être associé à la VMA ou vitesse maximale aérobie chez le coureur à pied.

Quelques définitions utiles

Qu’est ce que la Puissance Maximale Aérobie (PMA) ?

La PMA se définit comme étant la puissance maximale développée, correspondant à la consommation maximale d’oxygène. La PMA n’est donc pas forcément (même rarement) la puissance maximale atteinte. La confusion entre puissance maximale atteinte et PMA est fréquente. Ces deux paramètres de puissances seront interprétés conjointement pour établir les puissances de travail à l’entraînement.

Qu’est-ce que la Vitesse Maximale Aérobie (VMA) ?

La VMA correspond à la vitesse développée lorsque VO2max est atteinte. Cette VMA n’exclut pas la possibilité pour le sportif de courir plus vite, en général de 1 à 2km/h.

Comment calculer sa VMA ?

La VMA est un paramètre de choix pour évaluer l’endurance et donc la performance d’un coureur permettant aussi de prédire un temps sur une distance.

Le test médicalisé ROI :

  • La VO2Max : Il faut avouer qu’il est difficile de le faire réaliser et que son coût non pris en charge reste un frein réel.

Les tests de terrain :

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

amet, lectus Donec Nullam libero. Sed commodo at elementum leo dictum elit.