Publicité

Les capteurs connectés pour la forme et la santé

Visitez le site de Dynacare

Cet article vous est proposé en partenariat avec Dynacare

Les objets connectés pour la santé

Restez connecté … mais en sécurité !

Pour surveiller votre rythme cardiaque votre forme vos dépenses caloriques votre sommeil ou toute pathologie particulière, la tendance est de plus en plus aux capteurs connectés.

Des outils sont à votre disposition pour évaluer votre condition physique. Les capteurs sont de plus en plus vulgarisés et proposés en grandes surfaces mais attention ne vous laissez pas prendre par l’alléchante communication des fabricants car les capteurs les plus simples sont encore les meilleurs.

Bracelets, brassards, patchs, timbres, gélules… reliés à un smartphone ou une tablette via une application mobile et même dans certains cas directement avec un centre médico-sportif.

Les Capteurs usuels pour surveiller votre effort

Le plus ancien et le plus commun : comment capter et enregistrer la fréquence cardiaque ??

Le cardiofréquencemètre

Le cardiofréquencemètre
Aussi appelé « cardio », le cardiofréquencemètre est un capteur de fréquence cardiaque, utilisé depuis longtemps chez les sportifs pour leur permettre de suivre régulièrement leur aptitude cardiaque à l’effort. En effet c’est le champion cycliste italien Moser qui utilisa pour la première fois le relevé de sa fréquence cardiaque pour battre le record de l’heure sur piste (1984) en utilisant un rythmostat.

Le cardiofréquencemètre se compose le plus souvent d’un capteur/émetteur posé sur le thorax, maintenu par des ceintures élastiques et d’un récepteur qui a la forme d’une montre et que l’on porte au poignet. Le capteur enregistre la fréquence cardiaque du cœur et transmet au récepteur le signal en affichant cette fréquence cardiaque.

Bon à savoir : Les cardios les plus sophistiqués comportent maintenant des fonctions et accessoires complémentaires au simple relevé du rythme cardiaque, comme un GPS, un altimètre, un baromètre, un thermomètre ou une boussole.

Ils peuvent être connectés à un ordinateur pour une analyse des données, les dépenses caloriques, le suivi de la progression et la programmation d’un plan d’entraînement, l’affichage de l’itinéraire parcouru ou la programmation d’un itinéraire à suivre, des parcours de golf et aussi une efficacité de la nage.

L’enregistreur des capacités respiratoires ou VO2 max

ErgoVéritable « chambre d’enregistrement » respiratoire, ce type de capteur est utilisé par des laboratoires spécialisés, en cliniques ou hôpitaux ou par des plateaux techniques médico-sportifs.

La Vo2 max est un enregistreur réservé soit aux sportifs de haut niveau soit aux malades cardiaques ou respiratoires

Les balances intelligentes : le poids et les masses grasses

Calcul du poids, de l’IMC, des calories, fixation d’objectifs et même fréquence cardiaque avec synchronisation Wi-Fi.
Vous pouvez aussi évaluer votre corpulence ou IMC sans ces balances.

Le podomètre

Le podomètreLe podomètre permet de mesurer le nombre de pas réalisés dans la journée. Ces pas constituent un indicateur de votre niveau de pratique physique (la marche).

Objectif : Même si vous pratiquez la course à pied, un sport de ballon, ou toutes autres activités sportives, ce sont les pas que vous faites dans la vie de tous les jours qui permettent de préserver votre capital santé. Ce sont les pas de tous vos déplacements, pour aller travailler, faire les courses, les pas dans le cadre de votre activité professionnelle ou de vos loisirs…

Le podomètre permet de mesurer le nombre de pas réalisés dans la journée. Ces pas constituent un indicateur de votre niveau de pratique physique. L’accompagnement des modes actifs de déplacement passe par une «marchabilité» des villes, autrement dit, permettre aux piétons de marcher sur des trottoirs suffisamment larges et sans obstacles, en adéquation avec le Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics (PAVE).

Les traqueurs
  • Comme un podomètre mais avec un concentré de technologie.
  • Mesure votre activité 24h/24h
  • Analyse de votre forme, de la qualité du sommeil, rythme cardiaque , coach virtuel , connexion bluetooth etc……

Attention ces traqueurs ne sont pas toujours adaptés à votre attente et peuvent être d’utilisation difficile.

Les propositions sont complètes et nombreuses via site internet et applications mais attention aux temps passés devant vos écrans en inactivité afin d’utiliser toutes ces ressources de la forme et finalement devenir sédentaire devant un écran !

 

Les capteurs au service de la santé

Plus de 100 000 applications smartphone sont proposés en lien avec des analyseurs connectables comme le tensiomètre, l’analyseur de glycémie, piluliers, etc.

WelloExemple le « Wello » qui est une coque pour iPhone qui embarque aussi une batterie de capteurs. En prenant en main son smartphone, on peut ainsi connaître sa température, sa pression artérielle, son taux d’oxygène dans le sang, etc.

Quelques applis pourront également servir aux séniors (prévention des chutes, heures de prise de médicaments etc..) avec des méthodologies simplifiés avec Doro easy PC par exemple.

 

Les capteurs de mouvements et recueil de données

Mon coach personnel analyse les mouvements, véritable accéléromètre il peut être associé aux autres traqueurs.

Le myotest

Le Myotest est un accéléromètre sous la forme d’un boitier conçu pour répondre aux besoins des professionnels en activité physique et médecins du sport qui souhaitent mesurer, de façon simple et rapide, les performances et la forme.

Son utilisation simple mais technique est encore pour un temps réservé aux professionnels (vidéo ci-contre).

« Quantified self »

QuantifiedLe » quantifield self » consiste à collecter et analyser ses données pour améliorer son bien être à partir d’appareil en lien avec son Smartphone afin d’alimenter son profil sans recours d’un médecin comme cela est nécessaire dans l’analyse d’une auto mesure.

Le « bracelet connecté Gear fit »wearable »

Gear FitComme la Gear 2 et Gear 2 Lite, la Gear Fit peut mesurer votre rythme cardiaque, grâce à un capteur placé sous le bracelet. Attention il faut vérifier son exactitude même si en plus des fonctions viendront vous séduire

La « wearable » tech sportive

Il s’agit d’accessoire installé dans l’équipement comme des baskets, une raquette de tennis … l’ensemble est connecté avec d’autres capteurs et permet de proposer des programmes adaptés par un coach virtuel.

 Les montres connectées

La société Withing mais aussi Ze Watch et Aoole Watch proposent des montres “Wearables Devices” connectées avec la transmission vers une plateforme dédiée de vos données d’activités mais aussi d’indicateurs de santé. Il faudra surveiller le stockage de ces données et leurs utilisations dans le cadre de la loi de protection individuelle et liberté.

Les « smart clothes» hitech activité physique et/ou sport

Des vêtements pour recueillir des informations et indicateurs de santé à même la peau. Et lavables !! (proposition de la société Cityzen Sciences en France).

On pourra aussi trouver des tatouages intelligents et des patchs type électrodes qui pourront recueillir et envoyer des indicateurs de la forme et de la santé.

Un peu de science-fiction : la e-pilule !!!!

Une sart up baptisée Proteus, basée à Redwood, en Californie, est en train de mettre au point des capteurs encore plus élaborés : des pilules intelligentes résistantes aux sucs gastriques, électroniques et connectées.

Comment ça marche ? La pilule s’avale avec un verre d’eau et va suivre le chemin normal d’un bol alimentaire en se logeant dans l’estomac.

Elle va ensuite envoyer des informations à votre téléphone mobile via un patch collé sur le corps qui assure la communication.

La pilule génère sa propre électricité pour fonctionner à partir des acides de l’estomac. L’application est sans limite on pourrait aussi mettre une petite caméra pour réaliser une endoscopie. Surveillance possible de la température interne du corps etc….

 Le conseil du pro : Attention le rythme cardiaque ne doit pas dépasser 220-age (exemple pour 40 ans 180/minutes) rien ne peut remplacer votre médecin ou votre professionnel diplômé d’état .Tout ressenti anormal pendant l’effort impose un arrêt immédiat et un avis médical.

Focus INFO : la France est en retard

« La Scandinavie et d’autres, chacun à leur façon. En Espagne, l’hôpital sélectionne les patients qui peuvent bénéficier d’un suivi connecté à domicile et alloue un budget annuel pour chacun.

L’établissement les supervise par alertes et rapports hebdomadaires. Dans la région milanaise, l’essor de la santé connectée est le fait des médecins libéraux du cru, qui ont poussé l’agence régionale de santé locale à façonner un forfait annuel pour la prise en charge connectée et à domicile de chaque patient sélectionné. 37 000 personnes sont suivies de la sorte par 300 professionnels de Lombardie et du Piémont. On pourrait tout à fait envisager cela en France. »

 

publicité

Fermer