Notre partenaire

Sportifs… les accros du chocolat !

Le chocolat

Le chocolat, a dose raisonnable, n’affecte en rien votre équilibre alimentaire

Force est de constater qu’un grand nombre de sportifs sont amateurs de chocolat, amateurs au point d’engloutir pour certains d’entre eux une plaque entière.

Sur quoi repose cette « attirance irrésistible » ? Est elle préjudiciable chez le sportif ?…

Le chocolat est il bon pour le sportif ?

Les amateurs de chocolat se cacheront derrières les avantages nutritionnels et anti-dépresseurs du chocolat, à savoir sa richesse en certains minéraux comme le magnésium et la vitamine E. Belle excuse !

Il est aussi riche en graisse.

Composition moy. pour 100g de chocolat / 1 plaque Apports Conseillés / jour
Glucides 30 à 50 g
Lipides 27 g
Protides 6g 1g/kg/j
Magnésium 300 mg 400 mg
Potassium 400 mg 500 à 3000 mg
Phosphore 280 mg 800 mg
Vitamine E 5.3 mg 15 mg
Fibres 9g 40g

Une source de satisfaction, de plaisir

Publicité


Précisons que la quantité de sucre est inversement proportionnelle à la teneur en cacao : plus un chocolat est riche en cacao, moins il est sucré.

La richesse en matière grasse est évidente (environ 30g), puisqu’il y a en moyenne l’équivalent de 3 cuillères à soupe d’huile dans 1 plaque de chocolat.

Plus que sa richesse en graisse, c’est surtout la combinaison sucre + lipide qui est d’autant plus néfaste, favorisant la transformation en graisses de réserve, d’où le risque de prise de poids.

Sa composition accorde au chocolat des propriétés stimulantes et antidépresseur.

Il contient en effet des substances chimiques « toniques » comme la caféine, la sérotonine…

Il contribue à lutter contre la fatigue et le stress, favorise l’équilibre nerveux, en raison de sa richesse en magnésium.

Il est également source de satisfaction, de plaisir : ingurgiter un aliment agréable a tendance à faire secréter les endorphines naturelles, à l’origine de cette sensation de bien être. C’est peut être sur ce principe que repose en partie la « dépendance » au chocolat, cette attirance presque … irrésistible !

Synonyme de satisfaction, de récompense, il peut être considéré comme un plaisir que s’accorde le sportif en compensation des efforts fournis, ou de la rigueur d’un régime alimentaire trop strict. C’est en fait le petit écart qui permet d’accepter tout le reste.

Les accros du choco !

Il faut distinguer deux types de consommateurs : il y a ceux qui recherchent le goût sucré, source de dépendance comme envers n’importe quelle sucrerie.

Il y a ensuite les vrais amateurs de chocolat (noir) qui paraissent de vrais gastronomes en recherchant avant tout le goût amer du cacao.

Finalement, quoi penser du chocolat ?

A dose raisonnable, il n’affecte en rien l’équilibre alimentaire. La consommation de chocolat n’a rien d’incompatible avec l’hygiène de vie sportive, à condition qu’il soit consommé avec modération. C’est sans doute là qu’est le problème… Le chocolat garde une connotation d’aliment à la fois de « plaisir », mais également « interdit ». Bref, un vrai péché !

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer