Notre partenaire

Chronobiologie et régime chrononutrition

La Chronobiologie

Adhérer à la chrononutrition dans le but de perdre du poids reste difficile à mettre en œuvre...

La chrononutrition est un mode d’alimentation au quotidien, un principe de vie. Elle est parfois évoquée comme étant également une méthode pour maigrir.

Comportement alimentaire ou méthode de perte de poids ?

L’alimentation fait partie des variables physiologiques qui suivent les rythmes biologiques de notre horloge interne, tout comme le rythme veille sommeil, les secrétions hormonales, la température corporelle…
L’environnement de vie influence ces rythmes biologiques, comme par exemple l’alternance lumière/obscurité joue sur le cycle veille/sommeil. Le système est déréglé dans les situations de décalage horaire ou de changement d’heure.

L’alimentation suit également un rythme naturel, propre à chacun de nous, et qui tient compte de notre environnement. La chrono nutrition paraît séduisante, puisqu’elle consiste à synchroniser l’alimentation sur les réels besoins de l’organisme, et par voie de conséquence sur les autres rythmes biologiques, hormonaux notamment.

Dans cette méthode, l’alimentation reste généralement équilibrée. Mais certains adeptes défendent le principe qu’un aliment est bon s’il est mangé au moment opportun dans la journée, ce qui conditionne le choix des aliments, qui peut devenir contraignant pour le consommateur. Cette théorie n’est actuellement pas scientifiquement démontrée. Elle engage le consommateur dans une rigueur alimentaire qui n’apparaît pas souhaitable. Le consommateur perd le plaisir de la table, et perd ses repères alimentaires.

Une autre version de cette méthode consiste à manger lorsque le besoin énergétique se fait sentir, c’est-à-dire uniquement lorsque la sensation de faim est perçue. Les prises alimentaires répondent alors un à besoin énergétique, et non à un horaire arbitraire imposé par les habitudes sociales. Les repas sont ainsi dissociés des heures habituelles des trois repas quotidiens (matin midi soir), et peuvent survenir à un autre moment de la journée. La difficulté consiste alors à savoir organiser un repas ou une collation de qualité nutritionnelle correcte, à n’importe quel moment de la journée, sans avoir la tentation du grignotage facile rapide et déséquilibré. Il faut également savoir adapter la quantité des rations aux besoins exprimés à des horaires parfois inhabituels. Enfin, il n’est pas toujours réalisable de s’alimenter en raison de l’opposition de certaines contraintes de vie (professionnelle, familiale…).

Le risque est lié à la déstructuration des repas, la difficulté de gérer les choix, les associations, et les rythmes alimentaires

Précautions d’usage

Adhérer à cette méthode dans le but de perdre du poids reste difficile à mettre en œuvre, car cela nécessite une certaine maturité, un bon niveau d’éducation nutritionnelle. Il est donc recommandé de se faire aider par un nutritionniste ou un diététicien pour structurer son alimentation.
Il faut éviter certaines dérives, prônées par certaines personnes, qui extrapolent les objectifs et l’efficacité de ce mode alimentaire au-delà des preuves scientifiques, et ceci bien souvent dans un intérêt commercial ou idéologique

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer