Publicité

Les Gelures

Les Gelures en montagne, l'été

Moins une gelure est sensible, plus elle est profonde et plus elle est grave.

La pratique du sport ou d’une activité physique, que ce soit à la campagne, au bord de la mer, en montagne ou au bord d’un lac nous réserve quelques surprises. Seuls les adeptes de la montagne peuvent être sensibles aux gelures l’été, qui vont se décliner comme pour les coups de soleil à des phénomènes soit superficiels soit profonds. Il faut noter que moins une gelure est sensible, plus elle est profonde et plus grave elle est. Les parties du corps les plus exposées sont le visage, nez, mains et pieds.

Conduites à tenir

Lorsqu’une gelure provoque des signes cliniques avec rougeur, oedème, desquamation, troubles de la sensibilité, il faut réchauffer la zone atteinte progressivement. L’utilisation de chaufferettes commerciales peut être utile.

En cas de gelures profondes, une prise en charge médicale est obligatoire. Dans tous les cas, il faut se méfier à la fois les surinfections secondaires, de l’apparition d’un tétanos et de la survenue de gangrène secondaire. Le meilleur traitement reste la prévention.

Vacances, sports et activités physiques doivent être synonymes de plaisir et de santé. Restez prudent, équipez-vous correctement. Dernier conseil : Il n’est pas inutile de posséder une petite trousse d’urgence qui permettra d’intervenir pour les petits malheurs avant que cela ne tourne au cauchemar. Et n’oubliez pas le numéro des services de secours … 112 par portable GSM.

 

Lire aussi :
+
Le Froid et
ses Méfaits.

publicité

Fermer