Notre partenaire

Grignotage sain ou light, préférez les fruits !

Visitez le site de Dynacare

Cet article vous est proposé en partenariat avec Dynacare

Grignotages : les effets néfastes ?

Le grignotage peut être combattu en corrigeant les choix alimentaires.

Le grignotage reflète souvent un déséquilibre alimentaire global. En effet, les 3 principaux repas sont souvent de composition incorrecte.

Pourquoi le grignotage est-il néfaste ?

Le grignotage se définit comme étant une prise alimentaire en dehors des repas, d’où le recours à des produits facilement accessibles, tels que les barres chocolatées, les viennoiseries, les sodas…, produits soumis à des facteurs de mode et des facteurs sociaux.

Les consommateurs ont souvent des difficultés à s’imaginer que ces grignotages sont généralement trop sucrés, et trop riches en graisses « cachées », d’autant plus qu’il s’agit de graisses de mauvaise qualité nutritionnelle.

Quelques exemples…

Ces produits constituent donc un apport conséquent en sucre et lipide, apport souvent méconnu, qui remet en cause l’équilibre des repas au quotidien.

Composition en graisse Composition en sucre
1 barre chocolatée 1 à 2 cuillères à soupe d’huile 5 à 6 sucres
1 viennoiserie – brioche – croissant 1 cuillère à soupe d’huile 4 sucres
3 biscuits secs fourrés au chocolat 1 cuillère à soupe d’huile 4 sucres
Pâte chocolatée à tartiner (1 tartine) 1 cuillère à soupe d’huile 2 sucres
1 paquet individuel de biscuits apéritif 6 à 7 cuillères à soupe d’huile 6 sucres
33cl (canette) jus de fruits ou soda 6 à 8 sucres

L’association graisses + sucres simples est d’autant délétère sur la santé.

Publicité

Le grignotage se justifie t il ?

Le grignotage reflète souvent un déséquilibre alimentaire global. En effet, les 3 principaux repas sont souvent de composition incorrecte.

  • Soit ils ne sont pas assez copieux, amenant à une carence d’apport énergétique par rapport aux dépenses, d’où sensation de faim entre les repas.
  • Soit ils sont trop riches en sucres simples, aboutissant à une hypoglycémie réactionnelle, d’où fringale.

Le grignotage peut dans ces cas être combattu en corrigeant les choix alimentaires.

 

Pour un grignotage sain, mangez des fruits !

  • La sensation de faim en milieu de matinée pourra être compensée par une collation composée d’un fruit frais, la pomme et la poire représentent des coupe-faim efficaces, associé à une hydratation.
  • Le grignotage de l’après-midi pourra être remplacé par un « vrai » goûter.
Le goûter idéal chez le sportif se compose :
  • d’un produit sucré (produit céréalier)
  • d’un produit laitier
  • d’un fruit frais (ou compote)
  • d’une boisson.

Il constitue ainsi un relais énergétique avant le repas du soir, d’autant plus important si il y a entraînement.

Quelques astuces pour lutter contre le grignotage

  • Le matin, ne sautez pas le petit déjeuner : Une telle attitude altère le bien-être avec ses répercussions psycho comportementales et conduit inévitablement à avoir recours au grignotage.
  • A l’apéritif, quelques amandes constituent un « grignotage sain », ou représentent une bonne alternative de substitution aux biscuits apéritifs.
  • Le soir, après l’entraînement, un repas type salade froide peut être une bonne alternative pour éviter d’attendre la cuisson et de grignoter.
  • Dans le cadre d’un régime hypocalorique, pour évite les frustrations alimentaires ou le recours au grignotage le potage est un véritable « coupe-faim ».
  • L’arrêt du tabac et l’anxiété engendrée par la dépendance incite logiquement au grignotage, mangez donc autrement !

 

Une information appropriée devrait permettre d’inciter les adeptes de grignotage à changer leurs habitudes.

 

Crédit photo : Ryan Mcguire 

 

 

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer