Publicité

Hypertension et Activités Physiques

Visitez le site de Dynacare

Cet article vous est proposé en partenariat avec Dynacare

Hypertension et activités physiques

Limiter tout facteur de stress : Il a été démontré que 45 minutes d’activité physique de type endurance, réalisées trois ou quatre fois par semaine limitent et stabilisent la tension artérielle.

Cette maladie cardio-vasculaire bénéficie très largement des bienfaits d’une activité physique et sportive, en luttant contre l’angine de poitrine, l’infarctus du myocarde, l’insuffisance cardiaque et en particulier l’hypertension artérielle.

Définition

Une tension normale est comprise au repos entre 120 et 129 mmHg pour la systolique et 80 à 84 mmHg pour la diastolique. L’hypertension artérielle de repos est définie par la confirmation lors de deux prises d’une tension systolique >140 mmHg mesurée au cabinet médical et une tension diastolique > à 90 mmHg.

Il s’agit du premier stade de l’hypertension (grade I), qui doit être surveillé par la mise en place d’un contrôle constant et d’une prise en charge adaptée.

Attention : il n’y a plus de justification pour pouvoir prédire une hypertension de repos à partir d’une hypertension d’effort, en particulier lors de la réalisation d’une épreuve d’effort sur vélo ou tapis roulant. Toutefois, il est consensuel de reconnaître qu’une hypertension d’effort peut être significative si l’on retrouve une tension artérielle systolique à plus de 200 mm de mercure.

Recommandations de la Haute Autorité de Santé (H.A.S.) : lors de la découverte d’une hypertension artérielle, des mesures hygiéno-diététiques sont recommandées chez tous les patients avec ou sans traitement adapté. Dans le cadre de ces mesures, il est conseillé une pratique d’activité physique régulière, au moins 30 minutes trois fois par semaine, associée à la mise en œuvre d’une alimentation adaptée avec en complément éventuellement un traitement limitant les risques cardio-vasculaires.

Activité physique et hypertension artérielle

Le consensus établit qu’une activité physique régulière modérée et constante est un moyen de lutter contre l’abus de prise de traitement médicamenteux contre les hypertensions légères ou modérées. Toutefois, cette activité physique ne sera efficace que si elle est accompagnée de mesures :

  • hygiène de vie : lutte contre le poids, arrêt du tabac, diminution forte de la consommation d’alcool.
  • accepter de limiter la prise de médicaments.
  • modifier durablement ses habitudes alimentaires.
  • limiter tout facteur de stress : Il a été démontré que 45 minutes d’activité physique de type endurance, réalisées trois ou quatre fois par semaine limitent et stabilisent la tension artérielle pour diminuer le grade de celle-ci, sauf dans le cas d’hypertensions sévères qui doivent être contrôlées spécifiquement.
  • Maître Mot : Endurance ! ! ! La pratique d’une activité peut être de type marche rapide, cyclisme, natation. L’intensité doit permettre au métabolisme de l’organisme d’être de type endurance c’est-à-dire 40 à 60 % de la VO2Max, c’est-à-dire environ une fréquence cardiaque qui serait calculée selon la formule (200 – âge – 20%).

Comment surveiller la tension artérielle ?

Il faut savoir que la tension artérielle systolique a plus de valeur prédictive que la tension diastolique. Toutefois, la tension diastolique a une importance en fonction de son âge. Il faut donc que cette tension artérielle soit surveillée par des médecins qui vous orienteront, et en particulier le médecin du sport, mais il faut développer l’automesure qui doit être de 135/85 mmHg. Dans le doute, on mettra en place la MAPA (enregistrement de la TA pendant 24 heures).

Conclusion

L’hypertension artérielle de repos, qui touche de nombreux Français en provoquant des facteurs de morbidité non négligeables (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde, mort subite …) se traite largement, diminuée ou stabilisée, par la pratique d’une activité physique sans escalade de prise de médicaments. Une hygiène de vie complémentaire est indispensable avec une alimentation adaptée.

En pratique : Une modification de ses habitudes de vie, associée à l’augmentation des activités physiques et la pratique d’un sport d’endurance réduit la consommation de médicaments en stabilisant la tension artérielle.

publicité

Fermer