Publicité

Le Handball, jeu physique et rapide

La pratique du Handball
Jeu physique et rapide qui nécessite d’avoir un corps d’athlète dans un mental exceptionnel.

Un peu d’histoire

Initié par un professeur d’éducation physique allemand en 1914, il se développe très vite vers les pays scandinaves. Création en 1928 de la Fédération Internationale, petit passage par les jeux en 1938, puis redevient sport olympique pour les Olympiades de 1972. Le handball se joue exclusivement maintenant à 7 joueurs. L’équipe de France A (masculin) est en 2011, pour la 4° fois de son histoire, championne du monde et l’équipe de France A (féminine) a été sacrée championne du monde pour la première fois en 2003 (Croatie). Pour tout savoir sur le handball en France : www.ff-handball.org

La Médecine du handball

Jeu physique et rapide qui nécessite d’avoir un corps d’athlète dans un mental exceptionnel. La Fédération Française de Handball (FFH) possède une commission médicale qui décline des actions de suivi des pratiquants dans tous les clubs de France. Le handball est un sport traumatique touchant indifféremment les membres supérieurs et inférieurs. Aux traumatismes aigus s’ajoutent aussi des pathologies chroniques (technopathies sportives) liées à l’hyper utilisation et à la répétition des contraintes liés aux gestes répétitifs.

Les Traumatismes aigus les plus fréquents chez le handballeur :

Membres supérieurs :

Fractures et luxations de l’épaule. – Fractures et luxations du coude.

– Entorses avec ou sans luxations des doigts, fractures et entorses des poignets et chez pour tous les postes dont les gardiens fractures et rupture ou distension des tendons des doigts de la main.

– Accidents tendino musculaires. – L’atteinte micro traumatique de l’épaule : En raison du geste d’armé avant le shoot qui crée des contraintes l’articulation gléno-humérale (articulation entre l’omoplate et l’humérus) et d’éventuels traumatismes directs par choc contre un joueur lors de l’armé du bras. Il existe des atteintes du bourrelet glénoïdien, des tendons de la coiffe des rotateurs, de la glène.

Tête et rachis :

– Traumatisme crânien, traumatisme des os de la face et du nez, traumatisme oculaire et os malaire. – Rachis : torticolis traumatiques (entorse cervicale) dorsalgies et lumbagos

Membres inférieurs :

– Entorse du genou et atteintes méniscales. – Entorses tibio tarsiennes. – Déchirures musculaires. – Les traumatismes des membres inférieurs (entorse de cheville et de genou, accidents musculaires) : en raison des déplacements, changements de direction, sauts et réceptions.

Les Traumatismes chroniques ou technopathies

Membres supérieurs :

– Lésion de l’articulation humérale : syndrome du bourrelet glénoïdien, tendinites de la coiffe des rotateurs, conflit sous acromial, tendinites du biceps…

Tendinites du coude : épicondylite ou épithrochléite.

Membres inférieurs :

– Genoux : syndrome rotulien, syndrome fémoro patellaire tendinite, rotulienne. – Chevilles : pathologies douloureuses tibio astragaliennes. – Tendinites d’Achille. – Douleurs orteils et hallux valgus Lire aussi : Les blessures ou technopathies lors de la pratique du handball

Les Pathologies diverses

Crampes – Chez l’enfant : maladie de Sever ou d’Osgood Schlater. – Les lésions cutanées de brûlures, de griffures, abrasions ou hématomes de contact. – Les traumatismes du sein chez les féminines. – Les mycoses et autres plaies.

La Prévention du dopage

Sport qui fait très peu parler de lui dans les faits divers du dopage, il est toutefois comme tous les sports et les sportifs tenu de respecter la législation en cours concernant l’utilisation de médicaments ou autres produits.

Conclusion

Le handball comme tous les sports engendre la survenue de blessures qui seront limitées par la bonne connaissance des pratiques et le respect des règlements sportifs. La Nutrition du handballeur Sport collectif par excellence la prise en charge de la compétition et des entraînements répond aux principes de base de toute bonne nutrition du sportif. Comment gérer sa rencontre : en exemple avant, pendant et après la compétition avec l’Alimentation du footballeur. Et comment s’hydrater correctement : Consultez La Nutrition du sportif aux Editions Chiron par les Docteurs Frédéric Maton et Patrick Bacquaert de l’IRBMS.

Lire aussi :

 

+
Les blessures
ou technopathies
lors
de la pratique
du handball.

publicité

Fermer