Publicité

Les blessures courantes des membres inférieurs chez le sportif

 

Les membres inférieurs

Les membres inférieurs sont souvent touchés lors de votre pratique !

Nous abordons les pathologies les plus fréquentes qui ne sont pas exhaustives

 

La blessure la plus courante : L’entorse de cheville

Traumatisme très fréquent, c’est une élongation des ligaments de la cheville, causée le plus souvent par un traumatisme indirect en varus (vers l’extérieur) entraînant des lésions des ligaments externes de la cheville.

Contention et repos guérisse souvent l’entorse, il faut après une entorse travailler sa proprioception ( équilibre instable contrôle) afin de reprendre confiance en soi.

 

La blessure la plus handicapante : La tendinite d’Achille

Douleur inflammatoire au niveau du tendon d’Achille causée par l’activité sportive, le mauvais chaussage, la surcharge pondérale, ou un problème dentaire

Elle peut être uni à un tendon mais aussi bilatérale.

Le diagnostic est facile avec la réalisation d’une échographie musculo tendineuse

Soignée par le repos , le froid ,les massages profonds, des exercices de kinésithérapie

La reprise de la marche se fera progressivement avec le port d’une talonnette après avis médical

 

La blessure par conflit :  La fasciite plantaire

Lésion inflammatoire de l’aponévrose plantaire du pied causé par l’activité physique inadaptée ou trop brutale, un mauvais chaussage et une technique de marche ou de course non adapté à la morphologie du pied.

Souvent soulagée par le repos, la glace, une réévaluation de la technique de marche et une consultation podologique ave la prescription d’une semelle orthopédique adaptée

 

La blessure courante sans traumatisme initial : La Lésion musculaire – élongation, déchirure, claquage

Lésions brutales ou au décours de la pratique d’un  sport plutôt en « explosion » avec impotence fonctionnelle immédiate et forte douleur

La prise en charge initiale est capitale pour le pronostic de la lésion et consiste à l’application de glace, compression, élévation et immobilisation (GREC).La prise en charge doit respecter le protocole GREC

>>Le médecin avec l’aide de l’échographie fera le diagnostic qui déterminera la durée du repos sportif

 

La blessure dont le diagnostic peut être tardif : La périostite et /ou la  fracture de fatigue

Souvent quand on en fait trop !!avec une sur utilisation ou un over training

L’organisme n’a pas la possibilité de bien récupérer et  des phénomènes réactionnels conduisent à des technopathies sportives

 

Le saviez-vous :

Un risque majeur de tendinite ou de rupture du tendon avec l’utilisation de certains antibiotiques

Les fluoroquinolones utilisés comme antibiotique pour les infections urinaires mais est également pour d’autres infections de type ORL ou ostéo articulaires peuvent être responsables de problèmes en lien ou non avec la pratique d’un sport.

 

Conclusion

Soyez en forme, échauffez-vous, hydratez-vous, surveillez vos dents et possédez une bonne technique

 

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer