Supinateur, pronateur, universel : comment acheter chaussure à votre pied ?

Supinateur, pronateur, universel : comment acheter chaussure à votre pied ?

Dans tous les cas, il faut bannir à l’entraînement des chaussures légères : poids minimum 280 grammes pour les femmes, 350 grammes pour les hommes.

Avez-vous un pied universel, pronateur ou supinateur ? Regardez l’usure de vos chaussures qui ont entre 1 200 et 1 500 km…

  • Si usure de la semelle extérieure vers l’intérieur, votre foulée est pronatrice.
  • Si usure de la semelle extérieure vers l’extérieure , vous êtes supinateur.
  • Si l’usure est centrale vous êtes universel.

Attention car votre foulée use naturellement le talon extérieur de la semelle et peut ainsi vous faire croire à une supination.

Regardez donc aussi la déformation du contrefort :

  • Si déformation vers l’intérieur, vous confirmez votre statut de pronateur.
  • Si usure vers l’extérieur, vous êtes effectivement supinateur.

Pour bien acheter…

Pour un pied universel

Usure médiane de la semelle : chaussures universelles même si naturellement l’usure de la semelle deviendra « supinatrice ».

  • Conseil d’un podologue conseillé si douleur, durillons ou ongle incarné.
  • Semelle complémentaire si fragilité associée.
Pour un pied pronateur

Usure plus marquée à l’intérieur de la semelle et déformation du contre fort.

  • Vous êtes comme 35 % des coureurs donc normal.
  • Chaussures universelles sauf si pronation pathologique confirmée après avis du médecin par un podologue du sport.
  • Le danger est l’apparition de pathologies appelées « technopathies du joggeur ».
  • Usage souvent conseillé de semelles thermoformées.
Pour un pied supinateur

Usure de l’avant pied vers l’extérieur et contre fort vers l’extérieur.
Cas plus rare : 10% des coureurs (ancien footballeur ?).

  • Chaussures universelles avec semelles de confort amovibles pour y placer des semelles thermoformées réalisées par un podologue.
  • Possibilité d’apparition de « technopathies » type tendinites des péroniers latéraux ou douleurs aux genoux.

Dans tous les cas, il faut bannir à l’entraînement des chaussures légères : poids minimum 280 grammes pour les femmes, 350 grammes pour les hommes (Comment bien choisir sa chaussure de running ?).

Ampoules ou phlyctènes

On peut protéger les zones fragiles avec « des pansements double peau achetés en pharmacie » mais il faut surtout consulter un pédicure – podologue du sport.

Autre recette : 100 gr d’écorces de chêne (en pharmacie ou herboriste) dans deux litres d’eau, portez à ébullition pendant 15 minutes et laisser refroidir. Réalisez des bains de pieds pendant 5 minutes 2 fois par jour une semaine avant la course. Laissez sécher, sans essuyer, à l’air libre.

Le Pied du sportif
Diaporamas Podologie du Sport
Le Pied du sportif
Auteur(s) : Dr Patrick Bacquaert / Version : 2005
Pdf : 1.7 MB / 365 Téléchargement(s)
Licence : © Reproduction interdite / A usage personnel uniquement
De la biomécanique à la clinique.

Publicité

Dr. Patrick Bacquaert A propos de l'auteur

Consultant en médecine du sport et sport santé ainsi que médecin chef de l’Institut de Recherche en Bien-être, Médecine et Sport Santé (IRBMS). Le docteur Patrick Bacquaert est l'une des grandes figures de la médecine du sport. Il s'est investi dans la promotion du sport santé dans la région Nord Pas-de-Calais. Il œuvre également dans la lutte contre le dopage et s'occupe activement d'un site Internet www.irbms.com dont il est le responsable.

Publicité