Activités physiques : recommandations 2021

Activités physiques : les recommandations de l'OMS en 2021

Un document publié en ce début d’année 2021 par l’OMS qui propose les lignes directrices sur l’activité physique et la sédentarité.

La crise sanitaire est révélatrice d’une situation de précarité de condition physique en lien avec une sédentarité touchant tous les âges.

Voici des constatations

Les différents temps de confinements en lien avec l’épidémie de Covid-19 ont mis en avant un paradoxe avec :

  • d’un côté des conseils de nombreux acteurs en activités physiques qui faisaient une « course » effrénée aux innovations de pratiques chez soi.
  • de l’autre côté l’augmentation inéluctable des méfaits du « non bouger » avec une prise de poids et la diminution des capacités physiques.

L’inégalité sociale se creuse avec une nette dégradation du bien-être chez les personnes les plus vulnérables.

Le peu de personnes incluses dans des programmes Sport Santé sur Ordonnance en France ont vu leurs cessions suspendues amenant une interruption préjudiciable de leurs traitements (activité physique à but thérapeutique). Or la pratique de l’activité physique adaptée pendant la pandémie était possible en respectant des protocoles stricts.

La crise sanitaire amplifie les inégalités et révèle le peu d’anticipation de la politique de prévention par l’activité physique.

Une évidence

L’activité physique régulière, sécurisée et pérenne est un des éléments pour préserver la santé physique, psychique, morale et sociale des populations. Ses bienfaits connus depuis de nombreuses années ne sont plus à démontrer, dont ceux sur les systèmes immunitaires, la défense contre des virus et donc du Covid.

Réagir tous ensemble

Il est temps, comme le précise le « Collectif France Sport Santé » et celui « Pour une France en forme » de réhabiliter l’activité physique car le sport est aussi sinistré en raison des contraintes sanitaires. Rappelons aussi que l’activité physique à but thérapeutique est un des rares médicaments ayant un haut niveau de preuves d’efficacités à ne pas être remboursé. Ce qui est préjudiciable pour plus de 20 millions de patients. Enfin le post Covid par ses séquelles physiques et psychiques doit aussi bénéficier d’un plan d’aide par l’activité physique adaptée.

L’OMS amplifie ses recommandations

Dans un document publié en ce début d’année 2021, l’Organisation Mondiale de la Santé propose les lignes directrices sur l’activité physique et la sédentarité.

Extraits du document :

  • Les adultes peuvent augmenter l’activité physique aérobique d’intensité modérée à plus de 300 minutes ou pratiquer plus de 150 minutes d’activité physique aérobique d’intensité soutenue ou une combinaison équivalente d’activité physique d’intensité modérée et soutenue par semaine pour en retirer des bénéfices substantiels sur le plan de la santé. Recommandation conditionnelle, preuves de certitude modérée.
  • Toutes les personnes âgées devraient pratiquer une activité physique régulière. Recommandation forte, preuves de certitude modérée.
  • Les personnes âgées devraient pratiquer au moins 150 à 300 minutes d’activité physique aérobique d’intensité modérée ou au moins 75 à 150 minutes d’activité physique aérobique d’intensité soutenue ou une combinaison équivalente d’activité physique d’intensité modérée et soutenue par semaine pour en retirer des bénéfices substantiels sur le plan de la santé. Recommandation forte, preuves de certitude modérée.
► Télécharger le document : Lignes directrices de l’OMS sur l’activité physique et la sédentarité : en un coup d’œil (Pdf, 24 pages, 1,44Mo).
► A télécharger également : La Santé en Action (décembre 2020) : Promouvoir la santé par l’activité sportive et physique (Santé Publique France, 48 pages, 6Mo).

Conclusion

Il est urgent de relancer la promotion de l’activité physique et de la politique Sport Santé sur Ordonnance auprès des publics concernés dont les médecins traitants en s’appuyant non seulement sur les recommandations 2021 de l’OMS mais aussi sur les différents publication de l’INSERM.

► A lire sur notre site : Sport Santé sur Ordonnance et crise sanitaire : vers une prescription accompagnée à domicile ?
► Pour en savoir + : Prescrire le Sport Santé sur ordonnance (MOOC)

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

elit. consectetur ut libero Sed Curabitur Donec risus eleifend