COVID-19 : Ramadan 2021 et confinement

Ramadan et confinement

Confinement et sport pendant le Ramadan 2021

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a informé les musulmans de l’Hexagone des dates « très probables » du Ramadan 2021 :

  • du mardi 13 avril 2021
  • au mercredi 12 mai 2021

Il est possible que tout ou partie du temps de Ramadan 2021 se déroule durant une période de confinement et de restrictions en raison de la pandémie de Covid-19 dans beaucoup de pays au monde et en France en particulier.

En plus du couvre-feu des mesures restrictives peuvent être décidé par des autorités locales empêchant toute sortie même sportive à partir d’une certaine heure et donc avant le coucher du soleil.

Nous conseillons ces dérogations pendant la crise sanitaire.

Qui peut suivre le Ramadan ?

Toutes les personnes pubères sont visées par le jeûne. Certains musulmans peuvent cependant être exemptés de cette pratique dans des cas strictement définis : en cas de maladie chronique, de grossesse, de voyage ou de grand âge.

Ramadan et rupture du jeûne

Le Ramadan est donc encadré par deux moments-clés. Chaque soir, lorsque le soleil se couche, le jeûne peut être rompu. C’est l’iftar, ou encore le repas du soir. Jusqu’à l’aube – heure de l’imsak -, les musulmans sont autorisés à manger et boire.

En plus du jeûne, les pratiquants doivent observer des règles comportementales très strictes et respecter certains interdits.

Pouvoir faire son sport ou son activité physique

La dérogation du jeûne n’est pas systématique pour les sportifs mais la pandémie de Coronavirus impose une pratique individuelle seul près de chez soi en dehors des heures de couvre-feu ou des heures imposées par les autorités locales.

Lire notre article : Comment gérer activité sportive et Ramadan ? Attention au risque d’hypoglycémie…

Autres précisions

Être malade

Les personnes dont la maladie est chronique sont autorisées à ne pas jeûner pendant le Ramadan. Cela est valable dans le cas où se priver de nourriture entraînerait la mort, une grande souffrance, l’aggravation ou le retardement de sa guérison. Une fois guéries, elles devront rattraper les jours où elles n’ont pas suivi le jeûne.

Être vieux

Les personnes âgées, les vieux, hommes ou femmes ont le droit de rompre le jeûne pendant le Ramadan. Cette dérogation a été accordée en raison de leur incapacité à supporter le fait de ne se priver de nourriture à des horaires indiqués.

Les Examens

Les élèves qui vont passer des examens, décisifs dans leur vie, peuvent ne pas jeûner, pendant la période de préparation, comme pendant les jours des examens, puisqu’ils ont besoin de manger pour leur préparation et leur application dans les réponses, notamment ceux qui connaissent leurs propres faiblesses et leur manque d’endurance. Il leur faut en revanche rattraper ces jours – manqués – après le Ramadan.

► Source : www.linfo.re

 

 

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs