Annonces

Fatigue et carences alimentaires

Visitez le site d'Ergysport
Fatigue et carences alimentaires

Les agrumes, un kiwi le matin ou le jus d’oranges frais pressé feront l’affaire !

La reprise du sport après une période hivernale, « d’hibernation », est une excellente initiative mais les virus et autres bactéries hivernales ont, peut-être, laissé des traces de fatigue musculaire, physique ou mentale.

Comment l’alimentation adaptée et équilibrée peut vous redonner du tonus pour pratiquer un sport ou une activité physique et ainsi retrouver la forme ?

Les signes d’une fatigue fonctionnelle

  • Asthénie physique (fatigue, manque d’entrain)
  • Irritation morale, stress, manque de concentration
  • Sommeil de qualité médiocre
  • Perte de poids
  • Perte d’appétit
  • Diminution de la libido

Un bilan biologique et/ou sanguin rassure tout est normal c’est donc bien une fatigue fonctionnelle. Donc oui, le sport et/ou l’activité physique peut vous redonner du tonus en sollicitant vos filières énergétiques.

Le saviez-vous ?

Les vitamines du groupe B et la vitamine C sont impliqués dans votre régulation métabolique. Mais le déficit en vitamine D et les carences en fer, en magnésium et l’insuffisance d’apport calcique entrainent une asthénie globale avec aussi déminéralisation osseuse silencieuse (ostéoporose).

Fatigue et hypersensibilité au gluten (Hsgnc)

On accuse de plus en plus souvent le gluten de beaucoup de maux mais voici une mise au point…

La définition de l’hypersensibilité au gluten en dehors de la maladie cœliaque est la suivante : « entité clinique au cours de laquelle l’ingestion du gluten entraine des symptômes digestifs et extra digestifs qui régressent sous régime diminué et/ou sans gluten ».

La fatigue et la perte de forme physique sont des signes extra digestifs mais en absence de biomarqueurs il faut éliminer une simple allergie au blé et aussi une maladie cœliaque méconnue.

Il ne faut jamais commencer un régime restrictif ou sans gluten avant de consulter son médecin.

 

Les solutions alimentaires pour combattre la fatigue fonctionnelle

1- Apport accentué en magnésium

Eau minérale de type Contrex ou Hépar, légumes secs, et si non le sel de magnésium type magéB6.

2- Renforcer les aliments riches en fer dans vos menus

Oubliez les épinards ! Mais augmentez la consommation de boudin, d’œufs et de produits de la pêche.

3- 5 fruits et légumes par jour

Cinq fruits et légumes par jour pour apporter de la vitamine C afin de répondre à vos besoins quotidiens sans prendre des comprimés. Les agrumes, un kiwi le matin ou le jus d’oranges frais pressé feront l’affaire.

4- Apport de vitamine D

Le soleil certes mais ce n’est pas facile ! Alors les poissons gras comme le saumon, les sardines et le hareng mais penser aussi aux laitages enrichis en vitamines D.

5- Penser aux folates

La vitamine B9 ou folates agit surtout comme protection en cas de grossesse mais sa carence après la prise de médicaments ou une grippe peut apporter une fatigue chronique alors pensez aux légumes verts et cette fois-ci les épinards mais aussi le cresson, la mâche dans une salade gourmande avec du saumon.

6- Les vitamines du groupe B seront à la fête

Cet article assez complet, vitamines et sport, fait le tour de la question.
 

Les différentes prises en charge des carences

Les facteurs de fatigue chez le sportif sont nombreux et l’obligent généralement à s’accorder une période de repos, sous peine de la voir persister jusqu’à l’épuisement et le surentraînement. Quatre causes sont fréquemment rencontrées
 

L’ANSES propose de nouveaux repères en consommation alimentaire
  • Renforcer la consommation de fruits et légumes
  • Privilégier les produits céréaliers complets ( pain ,riz, pâtes)
  • Penser aux légumineux comme les lentilles ,fèves et pois chiches
  • La consommation de viandes doit etre inférieure à 500grammes/semaine
  • Diminuer la charcuterie
  • Augmenter les poissons gras
  • Le soda et autre boissons sucrées pas plus d’un verre par jour
  • Renforcer les huiles de noix et de colza dans votre cuisine
  • Réduire le sel en cuisson et en ajout sur les plats
  • Le sucre avec modération

Lire l’article sur le site de l’ANSES :  Actualisation des repères du PNNS

 

© IRBMS - Droits de reproduction

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

    Annonces

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

La rédaction vous conseille

  • Qui sommes-nous ?

    IRBMS Prévention sport santé
  • Nos Activités en 2015

    Nos activités en 2015
  • Partenariat

    Partenariat