Annonces

Fonctions spécifiques des abdominaux chez le sportif

Abdominaux chez le sportif

Une fonction essentielle de la ceinture abdominale est la transmission des chaînes musculaires propulsives entre membres supérieurs et inférieurs

Trop souvent négligés dans la préparation physique, les abdominaux sont pourtant parmi les muscles les plus essentiels à travailler, et ceci quelque soit la discipline pratiquée.

En effet les avantages d’un bon gainage abdominal se fond ressentir sur la posture et sur la transmission des chaînes musculaires, et de façon indirecte sur les performances et la prévention des blessures. A l’inverse, une sangle abdominale insuffisante aura des répercussions néfastes, même si de nombreux sportifs n’en ont pas conscience.

On considère trop souvent que la station debout, et plus généralement la statique générale du squelette, est assurée par le rachis et par l’importante masse musculaire para vertébrale. Si leur rôle est essentiel, les muscles abdominaux y participent tout autant, par une action de stabilisation du bassin.

Stabiliser le bassin

En effet, deux actions s’opposent : celle des muscles dorsolombaires puissants en arrière, et celle de la ceinture abdominale en avant. L’équilibre de ces deux groupes musculaires va conditionner la position du bassin. Il faut donc s’imaginer qu’un gainage abdominal renforcé va contribuer à compenser l’importante hypertonie des muscles para vertébraux, pour rééquilibrer et stabiliser le bassin.

En cas de déficience abdominale, le bassin aura tendance à plonger en avant, avec pour conséquence une hyperlordose lombaire et souvent une raideur du quadriceps associée. L’ensemble de ces anomalies de statique peut amener secondairement des lésions de surcharge lors de la pratique sportive (contractures, raideurs, tendinites…).

L’autre fonction essentielle de la ceinture abdominale est la transmission des chaînes musculaires propulsives entre membres supérieurs et inférieurs.

Améliorer la proprioception

C’est par exemple le cas en natation, ou la ceinture abdominale va stabiliser le bassin, éviter la rotation exagérée du corps, et le rendre plus horizontal. Cette posture va améliorer la fluidité du nageur dans l’eau, et donc la vitesse de nage, par diminution de résistances.

C’est également le cas en course à pied ou les abdominaux interviennent dans la transmission de l’élan produit par les membres supérieurs sur la foulée, en accentuent ainsi la propulsion.

Dans les sports d’équipe, la ceinture abdominale contribue à améliorer l’équilibre, et stabiliser les chaînes musculaires croisées, en particulier lors de stations unipodales.

Enfin, certaines méthodes de renforcement abdominal permettent d’améliorer la proprioception de ces muscles et du bassin, avec un effet positif sur la coordination motrice, et par conséquent sur la performance.

Renforcement des abdominaux : quelle méthode choisir ?

Les mauvaises méthodes associent :

  • Tous les efforts qui poussent le ventre en avant et/ou le bas, et le fond « sortir ».
  • Les efforts concentriques qui rapprochent épaules du bassin.
  • Les mouvements qui privilégient le renforcement du grand droit, au détriment des autres muscles.
  • La respiration incorrecte (en inspiration ou en expiration contrariée).

Conséquences des mauvaises méthodes :

  • Les pressions abdominales augmentent et apportent leurs effets délétères sur les parois (déhiscence de paroi, hernies, incontinence, esthétisme…).
  • Un déséquilibre musculaire et une dysfonction s’installent progressivement, source de mauvaises postures. Celles-ci induisent secondairement des troubles de coordination, des compensations musculaires et des lésions de surcharge lors de la pratique physique.

Les bonnes pratiques associent :

  • Un travail harmonieux des 4 muscles abdominaux.
  • Privilégier le transverse.
  • Sans distension des muscles abdominaux.
  • En limitant les pressions, en particulier vers l’avant et le bas.
  • Protéger son dos, en évitant les contraintes et mauvaises postures.
  • Corriger la statique dans la vie de tous les jours.
  • Associer une respiration correcte en expiration (diaphragme remonté, et les pressions basses).
  • Si possible le tronc en extension.
Gestes et Postures pour prévenir le mal de dos et les TMS

Prévention du mal de dos : conseils et exercices Si le mal de dos et les TMS sont un véritable fléau, leur issue n’est pas une fatalité ; c’est pour cette raison que l’IRBMS impliqué dans « le sport santé » depuis plus de 30 ans propose cette brochure co-réalisée par le Docteur Patrick Bacquaert, Médecin de médecine physique et du sport, Madame Brigitte Kotwica, Kiné du sport et Monsieur Adrien Bogacz, Professeur APA.

Commander

Place et intérêt de la proprioception chez les sportifs hyperlaxes
Diaporamas Kinésithérapie du Sport
Place et intérêt de la proprioception chez les sportifs hyperlaxes
Auteur(s) : Brigitte Kotwica et Fabien Bachelet / Version : 2007
Pdf : 457.0 KB / 1188 Téléchargement(s)
Licence : © Reproduction interdite / A usage personnel uniquement
Place et intérêt de la proprioception dans la prise en charge du sportif hyperlaxe ?

© IRBMS - Droits de reproduction

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

id fringilla id, odio nec vel, Praesent felis leo. pulvinar Aliquam