Annonces

Gestes et postures pour lutter contre le mal de dos et les TMS

Atelier Gestes et Postures au travail

L’IRBMS vous propose une brochure et des ateliers pour prévenir le mal de dos et les troubles musculo-squelettiques.

La pratique d’une activité physique régulière basée sur la connaissance des techniques d’échauffements, d’étirements et de renforcement musculaire protège des situations de handicap dans la vie de tous les jours, à la maison comme sur son lieu de travail.

Le travail et la santé

Depuis 25 ans le monde du travail est inscrit dans une profonde modification des métiers et des postes de travail. Associé à la réorganisation de la santé au travail, on assiste, en lien avec une sédentarité accrue et l’augmentation des emplois du secteur tertiaire, à une augmentation des troubles musculo-squelettiques occasionnant de nombreuses journées de travail perdues.

Selon l’Assurance Maladie, 80% des Français auront mal au dos au moins une fois dans leur vie.

La lombalgie (mal de dos) est très souvent une affection bénigne mais entre 20 et 44% des personnes peuvent avoir des récidives douloureuses à la suite d’un premier épisode de mal de dos, selon l’INPES.

Depuis quelques années, on assiste à une prise de conscience de plus en plus forte, qui est relayée par les politiques publiques, dont l’Assurance Maladie, selon quoi, modifier les habitudes de vie trop sédentaires pourrait jouer un véritable rôle en matière de prévention du mal de dos, notamment grâce à l’activité physique.

Le passage à la chronicité transformant un simple mal de dos en lombalgie chronique occasionne de nombreuses consultations et examens d’imagerie en générant de nombreux traitements, de nombreux arrêts de travail, une désocialisation invalidante et des coûts médicaux importants.

La réalité économique

Les troubles musculo-squelettiques (TMS), première cause de maladies professionnelles représentants 87% de celles-ci, sont très handicapants et provoquent de nombreux arrêts de travail avec plus de 8 millions de journées de travail perdues par an.

Or si le mal de dos et les TMS sont un véritable fléau, leur issue n’est pas une fatalité.

C’est pour cette raison que l’IRBMS impliqué dans « le sport santé » depuis plus de 30 ans propose des interventions et ateliers spécifiques en entreprises, administrations ou pour des groupes constitués.

Focus

Les chiffres clés de la lombalgie

  • La poussée aiguë de lombalgie est le deuxième motif de recours au médecin traitant.
  • 90 % des patients guérissent d’une lombalgie en moins de 4 à 6 semaines.
  • Seuls 15 % des patients ont consulté un rhumatologue dans les 3 mois d’arrêt maladie pour lombalgie.
  • La lombalgie représente 30% des arrêts de travail de plus de 6 mois.
  • C’est la première cause d’exclusion du travail avant 45 ans.
  • 30% des arrêts de travail de plus de 6 mois sont liés à un problème rachidien.
Comment prendre en charge un patient lombalgique ?

À la première consultation, le médecin généraliste s’assure qu’il s’agit bien d’une lombalgie commune. Délivrer une information rassurante et ainsi lutter contre les fausses croyances et les peurs, est la première étape primordiale pour réduire le risque de chronicité.

Une activité physique régulière éloignera la récidive !

L’activité physique est donc recommandée, en respectant bien sûr une progressivité. D’abord, reprendre les activités de la vie quotidienne, puis pratiquer une activité physique fractionnée et adaptée… la plus adaptée étant celle dont a envie le patient.

Pour les patients présentant une lombalgie chronique (qui dure depuis plus de 3 mois) ou à risque de chronicité, la kinésithérapie est recommandée. Mais attention : elle ne doit pas se résumer à des massages. Le patient doit être actif et participer pleinement à travers des exercices à reproduire à domicile, par exemple.

Source et documents PDF à télécharger sur le site de la HAS : Prise en charge du patient présentant une lombalgie commune

 

L’atelier gestes et postures de l’IRBMS

Ci-dessous une description de la prestation réalisée pour la Mutuelle des intérimaires.

L’IRBMS intervient régulièrement en entreprise pour proposer des ateliers gestes et postures aux intérimaires. Ces ateliers sont proposés en complément de la présentation de la Mutuelle des intérimaires (FASTT). Ces journées prévention santé se déroulent de la façon suivante :

  • Des groupes d’intérimaires sont préalablement constitués.
  • La mutuelle FASTT positionne un camion avec tonnelle et outils de communication afin d’être visible de tous.
  • Les intérimaires se présentent sur le stand à l’horaire convenu.
  • Ils bénéficient de 15 minutes de présentation de la mutuelle FASTT puis de 15 minutes d’atelier « gestes et postures ».
  • Ils repartent avec un cadeau obtenu avec une carte à gratter, de la documentation sur la mutuelle FASTT et des brochures d’exercices by IRBMS.

Objectifs

  • Mieux comprendre son dos et son fonctionnement pour apporter une modification comportementale et ainsi diminuer les facteurs de risques.
  • Savoir identifier les situations à risques et gérer ces situations.
  • Adopter un comportement positif pour éviter les mauvaises postures.
  • Apprendre les séquences essentielles du cycle du port de charge .
  • Réaliser quelques gestes simples pour préserver son dos dans la vie quotidienne.
  • S’initier à quelques exercices simples pour renforcer son dos.
  • Acquérir les bases d’un bon échauffement et de la pratique des étirements des muscles du dos.

Déroulement de l’atelier gestes et postures

Un schéma d’intervention créé en lien avec la mutuelle FASTT.

Nous expliquons aux intérimaires qu’ils occupent un travail avec des contraintes physiques et ont une dépense énergétique comparable à celle de sportifs… pendant un poste de 7 heures minimum et 5 jours par semaine ! Cela nécessite donc d’adopter un comportement similaire à celui des sportifs pour éviter les blessures ou les TMS.

Nous évaluons avec notre outil Numériéval’Sportsanté l’état de sédentarité et les facteurs de risque des personnels.

Les conseils préventifs

  • 1) Prendre un repas avant de commencer le travail afin d’avoir suffisamment d’énergie.
  • 2) S’hydrater avant, pendant et après le travail pour éviter les blessures musculaires. Consommer en priorité de l’eau et éviter les sodas ou boissons énergétiques.
  • 3) S’échauffer avant de prendre son poste pour préparer le corps aux efforts : cette partie est couplée d’exercices effectués par les intérimaires en compagnie d’un coach IRBMS.
  • 4) Réaliser les bons gestes : démonstration du port de charge lourde.
  • 5) S’étirer après l’effort et pendant les pauses pour décontracter les muscles, prévenir les douleurs articulaires et faciliter la récupération.

Ceci est le déroulement idéal que nous mettons en place dès que possible, il peut être adapté en fonction des contraintes spatio-temporelles de chaque société.

Nos ateliers vous intéressent ?

Si vous souhaitez mettre en place un Atelier Gestes et Postures dans votre environnement de travail, n’hésitez pas à nous contacter en nous écrivant à l’adresse contact@medecinedusport.fr ou en nous téléphonant au 03 20 05 68 32.

Les interventions 2019 By IRBMS

  • Délifrance à Labeuvrière (62)
  • ID Logistics à Brebières (62)
  • Adecco à Roubaix (59)

Commandez notre brochure
Gestes et Postures pour prévenir le mal de dos et les TMS

Prévention du mal de dos : conseils et exercices Si le mal de dos et les TMS sont un véritable fléau, leur issue n’est pas une fatalité ; c’est pour cette raison que l’IRBMS impliqué dans « le sport santé » depuis plus de 30 ans propose cette brochure co-réalisée par le Docteur Patrick Bacquaert, Médecin de médecine physique et du sport, Madame Brigitte Kotwica, Kiné du sport et Monsieur Adrien Bogacz, Professeur APA.

Commander

© IRBMS - Droits de reproduction

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

eget quis, id dolor Phasellus Donec et, sit