SuivreSuivre

Annonces

Prévention et conseilsPrévention et conseils

Le syndrome des loges aigu et chronique chez le sportif

Syndrome des loges chez le sportif

Quand le muscle se sent à l’étroit !

Le syndrome des loges est une augmentation pathologique de la pression intratissulaire dans une ou plusieurs loges musculaires.

Il s’agit d’une douleur survenant au niveau d’un faisceau musculaire des membres supérieurs ou des membres inférieurs survenant de façon aiguë ou chronique car le muscle devient à l’étroit dans sa loge aponévrotique par un défaut de drainage veineux ou lymphatique.

Les mécanismes de survenue

Aiguë

Après un traumatisme ou un choc provoquant une augmentation de volume dans la gaine du muscle avec la formation d’un hématome ou d’un œdème. Exemple le tacle au mollet : Phases de jeu fréquente qui occasionnent des traumatismes musculo-veineux.

Chronique

Après la pause d’une contention, d’un bandage ou d’un plâtre ou pour les sports d’endurance en raison des microtraumatisme répétés ou des vibrations induites.

La symptomatologie

Si traumatisme la douleur apparait de 12 à 48 heures après celui-ci avec des paresthésies et sensation de paralysie.

Si forme chronique douleur avec impotence fonctionnelle, diminution du pouls périphérique et autre modification de coloration de la peau.

En aucun cas il ne s’agit de crampes.

Les diagnostics différentiels

  • les tendinites
  • les périostites
  • les ischémies vasculaires
  • les phlébites
  • les fractures de fatigue

Annonces

Le diagnostic de certitude

Toujours difficile après des « errances » médicales.

Y penser peut aider au diagnostic :

  • L’examen clinique comparatif, l’anamnèse et les échecs aux traitements sont déjà des points forts,
  • On peut aussi réaliser un examen à l’effort sur vélo, tapis ou ergomètre de bras,
  • La radiologie standard,
  • L’échographie et l’écho doppler,
  • Le scanner,
  • L’IRM,
  • Scintigraphie osseuse,
  • EMG,
  • Et surtout les prises de pression dans les loges (Stryker).

Le traitement

  • Repos,
  • Glace,
  • AINS,
  • Drainage lymphatique,
  • MTP,
  • Si échec le traitement devient chirurgical avec aponévrotomie.

Le syndrome de Volkmann

Il s’agit d’une complication du syndrome de loges, une rétraction grave des muscles fléchisseurs par manque d’irrigation vasculaire (ischémie) et déficit neurologique (paralysie). Le traitement est urgent et chirurgical.

Syndrome des loges chronique de la jambe

Une conférence proposée par le Professeur Julien GIRARD.

© IRBMS - Droits de reproduction

La rédaction vous conseille

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

  • Qui sommes-nous ?

    Qui sommes-nous ?
  • Congrès 2018 : inscription

    Congrès IRBMS 2018
  • Partenariat

    Partenariat et prestations