Annonces

La Nutrition du Golfeur

Visitez le site d'Ergysport

L'alimentation du golfeur

Les objectifs d’une bonne nutrition chez le golfeur sont multiples

  • Éviter la survenue du coup de pompe du 13ème trou.
  • Maintenir un niveau de vigilance jusqu’au 18ème trou.
  • Gérer les bons ou mauvais coups, ainsi que la pression.
  • Maintenir un tonus musculaire efficace et une précision dans l’approche.

Avant la partie

Le dernier repas qui doit se situer 2 à 3 heures avant l’heure de départ donné par le green keeper, les règles générales s’appliquent :

  • L’hydratation doit être optimale, avec une consommation d’eau.
  • La composition du repas doit être équilibrée, avec une dominante en glucides complexes pour soutenir les ressources énergétiques.
  • S’y associent des apports modérés en protéines, tout en délaissant les acides gras pour rendre le repas digeste. Les légumes et les fruits gardent leur place dans le cadre de l’équilibre alimentaire. Les excitants doivent être évités.

Pendant l’échauffement au practice

Généralement, les traditions l’emportent, avec le recours à un mini-snack, accompagné d’eau de boisson. Restez attentifs !

Pendant la partie

Annonces

  • Le maître mot est « l’hydratation ». Comme pour toutes activités physiques, il faut boire avant d’avoir soif, soit au moins 1,5 à 2 litres pendant le parcours.
  • S’il fait chaud, l’effort prolongé justifie d’ajouter un peu de sel dans la boisson, à raison d’une simple pincée dans 1 litre d’eau.
  • S’il fait froid, c’est le sucre que l’on privilégie pour compenser la dépense énergétique liée à l’adaptation climatique (sous forme de quelques fruits secs). Après chaque put et dès le premier trou, il est indispensable de boire quelques gorgées, même quand il fait froid ou lors qu’il pleut ! Dès le 3ème trou, on peut recommander de s’alimenter en consommant quelques fruits secs (raisins, dattes, abricots, bananes) ou barres de céréales…
  • Le but est de maintenir la glycémie stable et surtout d’éviter une hypoglycémie.

A lire également notre dossier : Compétition et repas.

Après la partie

  • L’urgence est de rétablir vos réserves en eaux et de reconstituer votre statut vitaminique et minéral.
  • Il faut boire abondamment et prendre un repas équilibré comportant des protéines et glucides complexes.
  • Attention aux pièges de la remise des prix avec champagne, petits fours, charcuteries et autres biscuits gras.

Le golf, sport d’endurance et de concentration, nécessite quel que soit son handicap de respecter des règles nutritionnelles simples ayant pour but de maintenir votre niveau de jeu constant pendant 18 trous.

 

© IRBMS - Droits de reproduction

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

    Annonces

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

La rédaction vous conseille

  • Qui sommes-nous ?

    IRBMS Prévention sport santé
  • Nos Activités en 2015

    Nos activités en 2015
  • Partenariat

    Partenariat