Post confinement : activité physique pour les personnes âgées

Les personnes âgées : quelle activité physique ?

Rétablir la pratique de l’activité physique adaptée et sécurisée pour les personnes âgées en Ehpad et renforcer la pratique à domicile.

La pratique de l’activité physique régulière s’accompagne d’une amélioration des fonctions cardio-respiratoires et d’une réduction du déclin cognitif qui réduit le risque de survenue d’une maladie neurodégénérative ou d’une maladie d’Alzheimer.

Les effets du confinement et l’absence de relations sociales

Le confinement a eu pour conséquences de :

  • Provoquer un état de déstabilisation somatique, psychique et cognitif.
  • Se répercuter sur le conditionnement musculaire, sur la perception proprioceptive et sur les circuits de la mémoire.
  • Provoquer un état d’angoisse, de sidération ou un syndrome de glissement ayant des répercutions somatiques différées.
  • Induire une perte de plusieurs mois sur une espérance de vie de quelques années en Ehpad.
  • Réduire les déplacements pour se rendre aux lieux de vie de la maison de retraite et a isolé physiquement et psychologiquement la personne âgée.
Il est donc urgent de rétablir la pratique d’une activité physique adaptée et sécurisée pour les personnes âgées qui sont en Ehpad. Car à domicile, les activités de la vie quotidienne même limitées représentent souvent un temps proche des recommandations de l’OMS mais il faut apporter à cette population un soutien à domicile renforcé.

Annonces

Les effets de l’activité physique chez les personnes âgées

En dehors des effets habituels et connus sur le bien-être physique et moral.

Télécharger : Mieux connaitre les bienfaits de l’activité physique… afin de mieux la prescrire ou la conseiller (Pdf, 14 pages, 750Ko).

Les bienfaits cognitifs

Ils sont très larges comme :

  • L’amélioration de la mémoire et des repères temporels.
  • L’augmentation de la capacité de planifier.
  • L’optimisation des circuits réflexes et donc amélioration des fonctions exécutives.
  • La diminution des bouffées anxieuses par une meilleure analyse des informations.
  • L’augmentation de la vigilance et prévention des chutes.
  • Le gain de concentration et de possibilités de socialisation.

Les adaptations physiologiques

En préambule il faut savoir que le bon état de santé cognitif est un élément favorisant d’acceptation de l’activité physique et vice versa.

Les effets généraux sont connus par la mobilisation énergétique qui permettent une adaptation des grandes fonctions de l’organisme.

L’activité physique :

  • Permet de lutter contre la sarcopénie et le sommeil mitochondrial.
  • Modérée, libère des molécules neurotrophiques stimulant l’activité cérébrale.
  • Apporte un effet anti-inflammatoire par la libération de cytokines.
  • Sécurisée, adaptée et variée mobilise les circuits pyramidaux et les nombreuses afférences et efférences adaptatives.

Quelle pratique : régulière, sécurisée, adaptée et pérenne ?

La priorité est le respect des gestes barrières et des conditions de distanciation pour les moniteurs et les personnes âgées dans un espace extérieur de préférence ou en intérieur aéré dans le respect de 4m2 par personne (nombre max de 10 personnes).

  • La première séance post confinement sera celle de la prise de parole et des mouvements simples d’étirements et de respiration en marche lente.
  • Puis progressivement seront intégrés le travail de type endurance, tonus musculaire et prévention des chutes.
  • Les recommandations de l’OMS et HAS : 150 minutes par semaine d’activité physique modérée en variant les pratiques et les jeux.
  • Associer plaisir et objectifs pour favoriser l’observance dans le cadre de la pérennité et la régularité.

 

Pratique des plus de 65 ans avec mobilité réduite (Mooc Sport Santé - IRBMS)

Cliquez sur l’image pour agrandir… (source : mooc-sportsante.com)

 

Mieux connaître le Sport Santé

La pratique d’une activité physique régulière, (comme faire du vélo, marcher, monter des escaliers ou même jardiner), apporte des bénéfices pour la santé, largement supérieurs aux risques encourus.

Fiche pratique : Mieux connaître le Sport Santé.

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

risus. Praesent consequat. dolor adipiscing ultricies velit, Sed risus id, luctus