Publicité

Bien préparer son séjour à ski

Bien préparer son séjour à ski
Les vacances d’hiver sont traditionnellement mises à profit pour s’évader dans nos montagnes afin d’aller pratiquer le ski pendant 8 jours. Nombreux sont ceux qui pratiquent ce sport seulement 8, voire 15 jours par an, malgré quelquefois la présence de pistes artificielles près de nos grandes villes. Le ski a évolué : à côté du ski alpin, on retrouve toutes les formes de dérivés, dont le surf, la pratique de bosses, les pratiques de hors piste et bien entendu le ski de fond, voire la marche en raquette.

Au cours de ces activités de glisse en haute montagne, le dos peut être soumis à de fortes contraintes, mais nous pouvons également souffrir d’une mauvaise adaptation en altitude et d’une mauvaise préparation physique en général. Un séjour en montagne se prépare. Physiquement, essayez pendant un mois avant le départ de reprendre une activité physique généralisée avec la pratique du vélo d’appartement, du steper, la course à pied, et profitez en pour remuscler surtout les membres inférieurs, en faisant du step, mais également des exercices de musculation en cessant de prendre l’ascenseur et monter peut-être vos étages à pied.

Si vous souffrez du mal des montagnes, évitez de choisir des stations situées au dessus de 1500 ou 2000 mètres. En tout état de cause, quand vous prenez une remontée mécanique, informez vous de l’altitude du terminus. Si cela était nécessaire, essayez de gagner cette station en plusieurs étapes.

Prendre les conseils d’un spécialiste

Le meilleur traitement pour le mal des montagnes est de descendre le plus rapidement possible, soit à sa station soit encore plus bas si l’on continue à souffrir. Un médecin vous conseillera de toutes façons et vous proposera un traitement approprié. Les personnes qui souffrent de migraines peuvent voir leurs douleurs augmenter en altitude. Il faut prévoir donc des médicaments nécessaires pour lutter contre ces céphalées et migraines. Attention : tous ceux qui souffrent d’insuffisance cardio-respiratoire doivent consulter leur médecin avant un séjour en altitude pour recevoir les conseils et un traitement approprié. La pratique du ski risque également de déclencher et d’aggraver des douleurs de rachis.

Pour être un skieur heureux, il faut avoir une bonne santé articulaire, un bon tonus musculaire, et avoir un bon équipement adapté à une technique correcte. En cas de doute, prendre les conseils d’un spécialiste sur place à la station est toujours un bon conseil. Il faut toujours adapter vos skis à votre cas personnel et à votre niveau de pratique. Quelquefois, un ski trop long ou trop dur fait développer des efforts musculaires trop importants, un ski trop souple donne un déficit d’amortissement et augmente les lombalgies, un ski à l’inverse trop nerveux peut vous obliger à de meilleures réceptions et à amortir beaucoup plus les chocs après chaque bosse.

Adaptez enfin les fixations aux normes conseillées. Demandez toujours le conseil d’un professionnel et choisissez des bâtons tels que s’ils sont plantés, l’avant bras reste horizontal. Pour vous rendre aux stations de sport d’hiver, vous avez plusieurs solutions : l’avion plus rarement, le train et la voiture. Si vous y allez en voiture, réglez bien vos sièges en bonne position pour vous assurer un bon soutien du dos, faites des haltes détente de 10 minutes toutes les deux heures. Si vous vous endormez en voiture alors que vous n’êtes pas le chauffeur bien entendu, veillez à bouger souvent de position. Vous partirez avec du matériel et des vêtements, voire des vivres.

Attention au port de charges lourdes, pliez bien les membres inférieurs, gardez le dos droit, contractez et verrouillez vos abdominaux, n’oubliez pas que ce sont les muscles des membres inférieurs qui doivent soulever le poids et non pas votre dos. Un bon conseil : réduisez les charges et partez tranquille en vacances pour vous détendre. Une fois sur place, n’oubliez pas que le froid vous surprendra.

Donnez vous les moyens de bien lutter contre celui-ci avec un bon équipement et surtout n’oubliez pas de vous échauffer et de faire des étirements avant votre première descente. Pendant le séjour, veillez à votre alimentation, n’oubliez pas de boire même si vous n’avez pas cette impression de soif, couchez vous pour tôt pour repartir du bon pied le lendemain matin. Les vacances ne doivent pas être gâchées par un accident qui pourrait vous handicaper pendant un long moment et vous empêcher de repartir l’année suivante pour découvrir de nouvelles sensations.

Lire aussi :

 
+
Les Règles
d’Or pour bien
préparer
un séjour
aux sports d’hiver.

publicité

Fermer